[LIVE] Les manifestants en quête d'un nouveau souffle :

Saint-Paul : environ 1.000 personnes manifestent contre le pass sanitaire


Publié / Actualisé
Comme chaque samedi, pour la 9ème semaine consécutive, les opposants au pass sanitaire et à l'obligation vaccinale sont descendus dans la rue ce 11 septembre 2021 à Saint-Paul. La manifestation a eu lieu alors que l'obligation vaccinale pour les professions de santé entrera en vigueur ce mercredi 15 mai. Un millier des personnes ont défilé. Des pompiers, des représentants du monde du sport et de la culture et des parents étaient aux côtés des professionnels de santé. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Comme chaque samedi, pour la 9ème semaine consécutive, les opposants au pass sanitaire et à l'obligation vaccinale sont descendus dans la rue ce 11 septembre 2021 à Saint-Paul. La manifestation a eu lieu alors que l'obligation vaccinale pour les professions de santé entrera en vigueur ce mercredi 15 mai. Un millier des personnes ont défilé. Des pompiers, des représentants du monde du sport et de la culture et des parents étaient aux côtés des professionnels de santé. (Photo rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez leur direct :

Plusieurs collectifs et syndicats se sont réunis ce jeudi 9 septembre sous une même bannière, " le Grand Licenciement ", afin d’appeler le plus grand nombre à descendre dans la rue.

Pour eux, les motifs de colère sont nombreux. Alors que la date fatidique du 15 septembre approche à grand pas, période d’entrée dans le régime transitoire de la vaccination obligatoire dans des secteurs définis tels que les professionnels de santé, ceux travaillant auprès des personnes vulnérables ou encore les pompiers, ils dénoncent cette mesure " liberticide " pour de nombreux salariés qui, s’ils refusent d’être vaccinés, pourraient être sanctionnés.

Ils évoquent également les conséquences de la mise en place du pass sanitaire pour le monde sportif ou celui de la culture qui pointent les " incohérences du dispositif " qui pénalisent fortement les clubs, notamment, qui sont plus que jamais en difficulté après déjà 1 an et demi de crise. Il est aussi question de la vaccination obligatoire pour les jeunes à partir de 12 ans, une mesure que contestent des parents d’élèves.

L’ensemble des syndicats et collectifs mobilisé s'est rassemblé cette fois à Saint-Paul, espérant ainsi réunir les manifestants de Saint-Pierre et de Saint-Denis et ainsi relancer la machine de la contestation et retrouver la dynamique de début août alors que la manifestation de samedi dernier, 4 septembre, avait rassemblé quelques centaines de personnes.

A noter que Huguette Bello, la présidente de Région, a croisé la route des manifestants dans une rue saint-pauloise. Elle a échangé clamement avec certains d'entre-eux qui ont sancdé "Huguette avec nous". Le ton est monté lorsque Vanessa Germain a pris à partie la présidente de Région en l'accusant pêle-mêle de ne pas l'écouter, d'être pour le vaccin, et le pass sanitaire, notamment. "Vouns ne connaissez rien de la situation sanitaire à La Réunion" lui a répondu Huguette Bello.

Pour rappel, l’ARS et la préfecture ont constaté une poursuite de l’amélioration de la situation sanitaire lors de leur point hebdomadaire, avec 1305 nouveaux cas, 12 décès et un taux d’incidence de 153 pour 100 000 habitants.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
Selon la Pharmacovigilance Européenne de juin 2021, il y a eu suite "vaccination Covid" en Europe 20500 morts et 500 000 effets secondaires graves.Souhaitons pour les personnes que les manifestants d'aujourd'hui dérangent qu'ils n'auront pas comme pour le sang contaminé, le mediat..., à déplorer ces désagréments vitaux dans leur entourage.Le plus grave pour l'avenir, ce n'est pas de se faire injecter ou pas de l'ARNm, mais bien de créer un précédent imposé par harcèlement et chantage.Pour ce faire une idée de l'avenir de "la Liberté individuelle" via la technologie et les préconisations en cours, le rapport d'information du Sénat N°673 du 3 juin 2021 est là suffisamment édifiant. (Pour ne pas nuire à : l'économie..., et ne pas revivre le confinement, chaque individu dans ses déplacements, devrait être en permanence contrôlé par le numérique ...'!)
John , Posté
Il faut faire une bonne révolution en France
CECCU , depuis son mobile , Posté
Whaou comme ils sont nombreux et vraiment très très représentatifs de la RUN bientôtc 1 million d'habitants et eux bientôt 1 000 personnes et ça ose être représentatif c'est vraiment comique de vrai clows il
Jeanbon, Posté
C'est étrange chez les manifestants ce besoin de braver le port du masque, et des distanciations sociales 'Et en plus, ça vocifère, à croire que le virus n'est pas invité dans ces rassemblements....
Missouk, Posté
Je suis vacciné, et recommande de le faire, mais je suis résolument contre le passe sanitaire. Si je dois être soigné, peu m'importe que celui ou celle qui me prend en charge soit vacciné(e) ou pas, ce qui m'importe c'est qu'il (elle) soit compétent(e), et respecte les gestes barrières. Le reste je n'en ai rien à faire!
GERARD97460, Posté
Si ces gens sont contre le pass sanitaire, qu'ils assument leurs responsabilités car des lois ont été voté et que maintenant ils vont rester chez eux si ils n'ont pas le pass sanitaire pour aller travailler, bien sûr qu'ils ne seront pas payés à partir du 15 Septembre et j'approuve ce gouvernement dans ces décisions, pourtant je n'ai pas voté pour eux et que je ne suis pas pour eux, mais j'approuve quand même leurs décisions prises, force reste à nos dirigeants, ce n'est pas 5% de la population qui veut donner des ordres au gouvernement.Bientôt ils seront obligés de toute façon d'avoir ce pass sanitaire pour circuler à travers la FRANCE.Il faudrait être plus sévère contre des imbéciles complotistes.
Germinal, Posté
Evidemment il y a très peu de masques portés. Ce qui prouve bien que ce n'est pas le tant le vaccin dont on aurait peur mais plutôt une volonté de fausse rébellion à bon compte, au détriment de la société. C'est d'ailleurs pour ça que dans le monde entier les anti-vaccins sont un terreau fertile pour l'extrême droite.Avant les gens avaient un peu plus honte et cachaient un peu mieux leur égoïsme. Au moins maintenant ils l'affichent et comme ça c'est plus clair. On sait qui c'est.
Jeanbon, Posté
Et tous ces gueulards sans masque !