Appel aux donneurs :

Transfusion sanguine : les besoins augmentent, pas le nombre de dons


Publié / Actualisé
Depuis plusieurs mois désormais, les stocks de sang sont faibles, à La Réunion comme en Métropole. L'Etablissement français du sang appelle donc les donneurs à se manifester, afin d'assurer les soins de tous les patients en besoin de transfusion. La demande étant en augmentation, des dons plus réguliers sont nécessaires (Photo rb/www.ipreunion.com)
Depuis plusieurs mois désormais, les stocks de sang sont faibles, à La Réunion comme en Métropole. L'Etablissement français du sang appelle donc les donneurs à se manifester, afin d'assurer les soins de tous les patients en besoin de transfusion. La demande étant en augmentation, des dons plus réguliers sont nécessaires (Photo rb/www.ipreunion.com)

"Nous avons moins de donneurs que de besoins, donc on se retrouve dans des niveaux de tension sur les réserves" explique Nathalie Grondin, responsable communication de l'EFS. "Il faut savoir que les réserves ont des délais de conservation" ajoute-t-elle. En effet, les plaquettes ne se conservent que sept jours et les globules 42 jours. "Dès que nous avons une baisse de mobilisation, cela a une conséquence directe sur les réserves disponibles" souligne-t-elle.

Chaque jour, ce sont environ 100 poches de sang qui sont utilisées à La Réunion, soit environ 40 litres environ, que ce soit pour des situations d'urgence comme un accident de la route, ou une transfusion régulière pour des personnes ayant des problèmes de santé.

" La population peut avoir besoin de transfusion sanguine à tout âge : ça va du très jeune enfant, à l'adolescent, aux personnes âgées. Les fœtus peuvent aussi être concernés, on réalise parfois des transfusions intra-utérines" raconte de son côté le docteur Guillaume Maccio, directeur du laboratoire de l'EFS La Réunion – Océan Indien.

Dernièrement, beaucoup d'internautes s'inquiètent du lien entre vaccination anti-Covid et transfusion sanguine. Mais d'après Guillaume Maccio, il n'y a aucun risque de transmission du vaccin.  "Le vaccin contre le Covid-19 n'est pas un vaccin vivant, c'est une technologie qui ne peut pas être transmise par transfusion et donc ne peut pas être transmise à un receveur de sang. Il n'y a donc aucune contre-indication à donner son sang après avoir fait le vaccin" explique-t-il. Regardez :

A noter qu'il n'est cependant pas possible de donner son sang lorsque l'on a été testé positif, bien que le virus ne soit présent dans le sang qu’en cas de symptômes sévères de la maladie.

Et comme répété régulièrement, le pass sanitaire n'est pas nécessaire pour donner son sang. "La raison est assez simple car nous ne sommes pas un lieu de culture, ni un lieu de loisir, et il n'y a pas non plus de publics fragiles au sein de nos locaux : il ne nous est donc pas nécessaire d'exiger le pass sanitaire" détaille Nathalie Grondin. Pour donner, il suffit donc de se présenter au CHU de La Réunion et d'indiquer avoir rendez-vous à l'EFS pour un don.

- 120 dons quotidiens nécessaires -

"Le don du sang est un don bénévole et volontaire, nous sommes tous libres de nos décisions. Malheureusement nous avons tout de même des malades qui nécessitent des transfusions et qu'il n'y a aucun substitut au sang : dans certains cas, nous ne pouvons rien faire d'autre pour sauver la vie de ces personnes" indique cependant Nathalie Grondin. Regardez :




Pour répondre aux besoins quotidiens de tous les malades de l'île, il faudrait 120 dons journaliers. "L'important n'est pas d'avoir beaucoup de dons d'un coup, les poches de sang ne pouvant pas être conservées éternellement : il faut surtout des dons réguliers sur la durée" souligne -t-elle.

Et le public ne voit que la partie immergée de l'iceberg, c'est-à-dire le don en lui-même. En réalité, les transfusions sanguines sont réglées comme du papier à musique : après le don, le sang est traité pour séparer les plaquettes, le plasma et les globules rouges. Les globules blancs sont éliminés lors de la fabrication de ces préparations pour éviter de provoquer des réactions indésirables chez le receveur. Regardez :

Les poches sont ensuite conservées à des températures différentes, respectivement entre 20 et 24 degrés, - 25 degrés, et entre 2 et 6 degrés. Les dons sont aussi traités pour s'assurer qu'aucun virus ou autre maladie ne soient présents. Tout cela est fait en l'espace d'une journée, pour être redistribué selon les besoins dans les différents hôpitaux de l'île, mais aussi à Mayotte. Une organisation précise, qui sauve chaque jour des vies.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

7 Commentaire(s)

Sianon, depuis son mobile , Posté
Depuis que j'ai découvert qu'il y a un business marchand avec un laboratoire privé pour la transformation d'une partie de notre sang qui est alors revendu aux hôpitaux publics ma confiance dans tout ce système s'est effondrée. Le principe du don gratuit est mort depuis que c'est l'Europe qui décide et non plus les états.... et tous les jours on en découvre. Vous en avez entendu parler ' Une question banale lors d'un don et j'ai appris cela tout simplement... comme si cela était normal. Mais non c'est immoral, trompeur, malhonnête....et décevant.... perte de confiance dans nos institutions. Qui font tout pour apparemment '
Fabs, Posté
Je pourrais donner plus facilement si l'on pouvait le faire plus souvent dans l'Est...
Leon, Posté
Je passe mon tour ! La solidarité est morte avec ce que j ai vu durant cette pandémie... Je ne remercie pas l ARS, le préfet, le ministre des mensonges et parfois de la santé... (C'est vrai, la solidarité est morte, vous en êtes l'exemple parfait ! Très bonne journée - webmaster)
974, Posté
Donnez son sang : une action de solidarité.
Heinrich Koffee, Posté
Je donnerai samedi prochain à Cambuston. Prenez un temps pour donner !!
Anaïs , Posté
Il y a quelque chose de briser entre moi et mon pays. Oui il faut aider mais comment faire ce geste après tous les mensonges d État et la réalité du chacun pour soi. Certain dirait, y a rien à voir c est pour sauver une vie...peut être demain la mienne, quelqu' un de ma famille...c est vrai. Mais encore une fois il y a quelque chose qui s est brisée ces dernières années qui me fait dire non ! Je ne crois plus en ce violon pour le soi disant bien etre de la société. La société est égoïste, ne pense qu' à l argent et au pouvoir dans sa grande majorité. Alors aujourd'hui faire appel à la fibre citoyenne et solidaire je trouve cela très hypocrite.
Trrrr, Posté
Le pass sanitaire n'est pas nécessaire pour donner son sang. Ou est à la logique ' Etant non vacciné, j'ai plus de chance de chopper le virus au CHU qu'en faisant une compétition en extérieur, d'athlétisme ou de cyclisme (pour lesquels il faut le pass cyclisme). Allez comprendre ! Sans moi pour le don du sang, désolé (Bonjour, la raison est expliquée dans l'article, les locaux de l'EFS sont des locaux à part, à ce point là c'est juste de la mauvaise foi. Dites justes que vous ne souhaitez pas donner votre sang, ça sera plus rapide - webmaster)