Les indicateurs sont encourageants :

La Réunion sort de l'état d'urgence sanitaire


Publié / Actualisé
C'est officiel, à partir de ce vendredi 15 octobre, La Réunion n'est plus en état d'urgence sanitaire. Une décision du gouvernement qui vient confirmer une nette amélioration de la situation épidémique sur l'île. Le taux d'incidence se trouve désormais à 28 pour 100.000 habitants alors qu'il est monté à plus de 420 au plus fort de la crise. La Réunion est ainsi revenue à des indicateurs similaires à ceux de Mayotte, quand les autres territoires des Outre-mer affichent encore des données inquiétantes, notamment en Guyane. La fin de l'état d'urgence sanitaire signe un retour progressif à la vie d'avant, et permet au gouvernement de mettre fin à la gratuité des tests dits de confort sur le territoire, au même titre que la Métropole. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
C'est officiel, à partir de ce vendredi 15 octobre, La Réunion n'est plus en état d'urgence sanitaire. Une décision du gouvernement qui vient confirmer une nette amélioration de la situation épidémique sur l'île. Le taux d'incidence se trouve désormais à 28 pour 100.000 habitants alors qu'il est monté à plus de 420 au plus fort de la crise. La Réunion est ainsi revenue à des indicateurs similaires à ceux de Mayotte, quand les autres territoires des Outre-mer affichent encore des données inquiétantes, notamment en Guyane. La fin de l'état d'urgence sanitaire signe un retour progressif à la vie d'avant, et permet au gouvernement de mettre fin à la gratuité des tests dits de confort sur le territoire, au même titre que la Métropole. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La Réunion retourne progressivement, pas à pas, à la vie d'avant. Une évolution salutaire pour la population qui a connu un confinement et un couvre-feu tardifs, quand la Métropole retrouvait le goût des terrasses. Aujourd'hui certaines mesures restrictives sont toujours en place comme les jauges en intérieur ou le port du masque dans la rue, mais la fin du couvre-feu, le grand retour des pique-niques ou encore la réouverture des discothèques montrent que la situation s'améliore de façon durable.

A contrario en Guyane, le territoire enregistre un taux d'incidence de près de 370 et le gouvernement prévoit une extension de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 décembre sur ce territoire.

Lire aussi - Covid : La Réunion va sortir de l'état d'urgence sanitaire ce vendredi

Lire aussi : Le confinement se termine : La Réunion retrouve un peu plus de liberté

A la sortie du conseil des ministres ce mercredi 13 octobre, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a déclaré : "à La Réunion, nous avons mis fin ce matin, en conseil des ministres, par un décret qui a été adopté, à l’état d’urgence sanitaire dès ce vendredi. Cette décision acte l’amélioration nette et durable de la situation sanitaire de l’île". L’état d’urgence sanitaire avait été décrété le 13 juillet dernier sur l'île.

- Le port du masque encore en discussion -

Reste à voir désormais ce qui pourrait évoluer du côté des autorités locales. Contactée, la préfecture n'a pas donné de plus amples détails sur un éventuel nouvel assouplissement des mesures en cours.

Le préfet a abordé la question du port du masque dans l'espace public avec les maires ce mercredi : pour l'heure, il a indiqué attendre le 24 octobre, date de la fin de l'arrêté préfectoral en cours, pour prendre cette décision. "Nous continuerons les mesures de désescalade, mais essentiellement lors des bons moments, soit à la rentrée ou après, afin de garantir à la population réunionnaise des fêtes de fin d'année en toute sérénité" a-t-il indiqué aux élu.e.s de l'île.

"Depuis neuf semaines l'amélioration de la situation sanitaire se confirme dans l'île", ont en tout cas indiqué mardi la préfecture et l'Agence régionale de santé (ARS). Du 2 au 8 octobre, 241 cas ont été recensés, ce qui porte le taux d'incidence à 28,2 pour 100.000 habitants. Fin juillet, alors que l'épidémie était en pleine recrudescence, le taux d'incidence avait dépassé les 420 pour 100.000 habitants avec plus de 3.500 cas de Covid dans la semaine, et le taux de positivité avait atteint les 10%.

- Une vaccination qui ralentit -

Sébastien Lecornu l'a dit dès ce jeudi 13 octobre, cette décision de mettre fin à l'état d'urgence sanitaire a été rendue possible grâce aux "efforts quotidiens réalisés par les Réunionnais", aux mesures de freinage mises en place par le préfet et à la hausse de la vaccination sur le territoire.

Celle-ci reste encore faible cependant, en comparaison avec les chiffres de la Métropole. Ainsi 70,7% de la population éligible (de plus de 12 ans) est engagée dans un parcours vaccinal (ou 58% de la population totale), et 67,2% de la population éligible présente un schéma vaccinal complet (ou 55,2% de la population totale). Mais le rythme ralentit de semaine en semaine depuis l'instauration du pass sanitaire, qui avait permis un sursaut temporaire.

Depuis le début de la campagne de vaccination à La Réunion, plus de 937.000 injections ont été administrées.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

1 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Il était temps ! Mais comme JUPITER 1er roi de France a décidé de continuer à fonctionner nationalement avec l'urgence sanitaire, ça lui permet, via le Conseil de Défense de faire encore ce qu'il veut. A quoi sert aujourd'hui le pass sanitaire, sinon à fliquer les gens et à les em...'