La préfecture répond (enfin) :

La levée des motifs impérieux pour les non-vaccinés n'est "pas envisagée" pour le moment


Publié / Actualisé
Alors que la situation sanitaire continue de s'améliorer pour la dixième semaine consécutive, aucune date n'a été communiquée quant à une éventuelle levée des motifs impérieux. En place depuis le 28 janvier dernier, ils interdisent à toute personne non-vaccinée de venir ou partir de La Réunion sans justificatif. Depuis près de dix mois, la liberté de circuler est donc limitée, sans qu'aucune indication d'un retour à la normale ne soit communiquée par la préfecture. Interrogée par Imaz Press, elle indique même qu'au "regard de la situation sanitaire, il n'est pas envisagé à ce stade de modifier la règlementation en vigueur" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Alors que la situation sanitaire continue de s'améliorer pour la dixième semaine consécutive, aucune date n'a été communiquée quant à une éventuelle levée des motifs impérieux. En place depuis le 28 janvier dernier, ils interdisent à toute personne non-vaccinée de venir ou partir de La Réunion sans justificatif. Depuis près de dix mois, la liberté de circuler est donc limitée, sans qu'aucune indication d'un retour à la normale ne soit communiquée par la préfecture. Interrogée par Imaz Press, elle indique même qu'au "regard de la situation sanitaire, il n'est pas envisagé à ce stade de modifier la règlementation en vigueur" (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Alors que l'état d'urgence sanitaire a été levé le 15 octobre dernier, tout le monde, presse comme population, s'attendait à ce que les autorités fassent le point sur ces motifs impérieux. Plusieurs demandes ont d'ailleurs été adressées à la préfecture, de notre part, comme de la part des internautes, afin d'avoir – enfin – des précisions. Après de – très - nombreuses sollicitations, elle apporte enfin sa réponse : aucun retour à la normale prévu pour l'heure.

Si la situation sanitaire continue de s'améliorer, elle ne l'est pas assez aux yeux des autorités. "Les passagers souhaitant voyager sans ces motifs peuvent le faire, sous réserve de présenter un schéma vaccinal complet" rappelle-t-elle par ailleurs. Comprendre que ceux qui souhaiteraient voyager comme bon leur semble, n'ont qu'à simplement se faire vacciner. Une réponse qui ne satisfera probablement pas une frange de la population, opposée à la vaccination contre le Covid-19.

- Un dispositif levé et rétabli à plusieurs reprises -

Les motifs impérieux ont été introduits avec la mise en place du premier confinement, le 30 mars 2020. A l'époque, les voyageurs devaient justifier de leur voyage, mais aussi observer une quatorzaine obligatoire dans un hôtel dédié. Cette quatorzaine avait été levée le 11 mai suite à une décision du Conseil constitutionnel : les voyageurs étaient priés de s'isoler pendant 14 jours, mais dans le lieu de leur choix.

Le dispositif avait ensuite été allégé le 9 juin, avec un isolement de sept jours pour les voyageurs ayant réalisé un test PCR dans les 72h précédant le vol. Enfin, les motifs impérieux avaient été totalement levés le 22 juin. Les autorités ont cependant introduit le dépistage Covid-19 obligatoire le 11 juillet.

Les voyages sont restés libres entre La Réunion et l'Hexagone jusqu'au 30 octobre 2020, date à laquelle la Métropole a été reconfinée face à une nouvelle flambée épidémique. A La Réunion, aucune restriction n'a été prise en dehors de celle-ci, l'épidémie étant largement sous contrôle.

Le dispositif a fini par être levé le 15 décembre…avant d'être rétabli le 28 janvier 2021, alors que les premiers variants du Covid-19 étaient détectés dans l'Hexagone. Depuis, les motifs impérieux n'ont plus été totalement levés. Ils ont cependant été allégés en mars dernier, notamment pour aider les rapprochements familiaux. Ce n'est que depuis le 9 juin qu'ils ont été en partie supprimés, mais uniquement pour les voyageurs vaccinés.

Décriés par une partie de la population, mais aussi par certains élus locaux, les motifs impérieux ne sont en tout cas pas prêts d'être supprimés pour les personnes refusant de se faire vacciner. Une situation qui risque, une nouvelle fois, de provoquer la colère de certains.

as/www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Nick974, Posté
Pour répondre à Clo, comment expliquez vous qu'aujourd'hui les contaminations remontent alors que les motifs impérieux sont en vigueurs depuis un moment.....les vaccinés se contaminerai t'ils entre eux.....CQFD
Léviathan , Posté
C'est intolérable... on peut prendre l'avion entre Paris et Marseille sans contrainte ni blocage mais on ne peut pas entre la Réunion et Paris sauf à être vacciné ou avoir un motif valable... sommes-nous des sous citoyens ' On accueille n'importe qui et n'importe quoi sur notre territoire mais on nous refuse notre liberté fondamentale de circuler ! C'est liberticide et antirépublicain. Qu'on m'oblige clairement à mettre cette cochonnerie capitaliste mais cessez ce chantage honteux ! Que font nos chers élus ' Reveillez-vous! À chaque virus émergent, on va nous jouer la même partition...
Clo, Posté
ce serait bien de ne pas oublier que c'est à la suite de la levée des motifs impérieux en dec 2020 et janvier 2021 que le nombre des morts du covid a explosé à La Réunion à partir de mars !!!!!!
Jeanbon, Posté
Je ne cèderai pas !C'est juste parce que je ne cède jamais aux chantages.Prenez vos responsabilités, et rendez cette vaccination obligatoire, là seulement j'irai me faire piquer.
Sevy, Posté
Il n'y a pas l'obligation d'être vacciné pour voyager d'un département à l'autre en métropole pour un taux de contamination comparable a celui de notre île.C'est anormal qu'on nous l' impose uniquement sur le critère de mode de déplacement. C'est une loi très injuste pour tous les insulaires et une honte pour ce gouvernement.
En même temps , Posté
En même temps le Préfet (qui applique) et surtout Paris (qui decide) ont raison.Il faut se faire vacciner.
Neurone974, Posté
C'est purement et simplement du chantage. Mais le préfet n'est que le haut parleur sur place d'un gouvernement totalitaire parisien
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Le type en préfecture, sa ladoucette en service amuse la galerie avec ses réponse à la pirouette. A quand son départ définitif '