Nouvelle dégradation de la situation sanitaire :

Covid-19 : les pique-niques et les bivouacs de nouveau interdits à compter de lundi


Publié / Actualisé
Suite à la dégradation de la situation sanitaire, les pique-niques et les bivouacs seront à nouveau interdits à compter du lundi 15 novembre 2021, alors que le taux d'incidence est désormais de plus de 160 pour 100 000 habitants. Toutes les manifestations et les évènements exceptionnels se déroulant sur l'espace public ne seront autorisés que si l'organisateur met en oeuvre le passe sanitaire. "A titre d'exemple, les braderies, les vide-greniers, les brocantes, les marchés artisanaux, les marchés de Noël, les animations... sont concernés par cette nouvelle mesure, mais pas les marchés forains pour lesquels la distanciation entre les stands et le port du masque restent la règle en vigueur" détaille la préfecture, dont nous publions le communiqué ci-dessous
Suite à la dégradation de la situation sanitaire, les pique-niques et les bivouacs seront à nouveau interdits à compter du lundi 15 novembre 2021, alors que le taux d'incidence est désormais de plus de 160 pour 100 000 habitants. Toutes les manifestations et les évènements exceptionnels se déroulant sur l'espace public ne seront autorisés que si l'organisateur met en oeuvre le passe sanitaire. "A titre d'exemple, les braderies, les vide-greniers, les brocantes, les marchés artisanaux, les marchés de Noël, les animations... sont concernés par cette nouvelle mesure, mais pas les marchés forains pour lesquels la distanciation entre les stands et le port du masque restent la règle en vigueur" détaille la préfecture, dont nous publions le communiqué ci-dessous

Nouvelles mesures de freinage à compter du 15 novembre pour lutter contre le relâchement et prévenir une nouvelle vague épidémique

Après concertation avec les maires et en lien avec l’Agence régionale de santé, le préfet de La Réunion a décidé ce vendredi 12 novembre de mettre en place de nouvelles mesures de freinage permettant de lutter contre la forte reprise de la propagation épidémique enregistrée depuis le 23 octobre.

- Point sur la situation sanitaire -

Le nombre de cas positifs augmente sans interruption depuis le samedi 23 octobre 2021, avec une accélération sur les 7 derniers jours, ce qui porte désormais le taux d’incidence à plus de 160/100 000 habitants, alors que nous étions au taux de 26/100 000 il y a un mois. Les autres indicateurs (taux de positivité et taux de reproduction du virus) sont eux aussi en nette augmentation.

Les premiers impacts de cette reprise épidémique sont désormais perceptibles sur le système hospitalier, avec un doublement en une semaine des admissions en réanimation et en médecine Covid pour des patients essentiellement non vaccinés.

En réponse à cette dégradation de la situation sanitaire, le préfet de La Réunion rappelle l’absolue nécessité de maintenir les gestes barrière en toutes circonstances et prend de nouvelles mesures de protection face au  virus.

- Port strict du masque en tous lieux -

En intérieur, je porte le masque. Le port du masque est en effet obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus dans tous les établissements recevant du public (y compris ceux soumis au passe sanitaire).

En extérieur, je porte également le masque que ce soit sur la voie publique ou en tout lieu disposant d’un extérieur.

Lire aussi : Covid-19 : ce lundi le retour en classe se fait avec le masque

- Extension du passe sanitaire -

Désormais, toutes les manifestations et les évènements exceptionnels se déroulant sur l’espace public ne seront autorisés que si l’organisateur met en œuvre le passe sanitaire. A titre d’exemple, les braderies, les vide-greniers, les  brocantes, les marchés artisanaux, les marchés de Noël, les animations… sont concernés par cette nouvelle mesure, mais pas les marchés forains pour lesquels la distanciation entre les stands et le port du masque restent la règle en vigueur.

Cette décision prendra effet le 15 novembre.

- Restriction et application des gestes barrière dans la sphère privée -

La sphère privée  reste  un  lieu particulièrement propice aux chaines de contamination. Les clusters recensés ces derniers jours l’illustrent de manière très marquée.

Les regroupements familiaux et amicaux sont donc clairement déconseillés.

Les pique-niques et les bivouacs seront à nouveau interdits à compter du lundi 15 novembre.

Les activités de prestations à domicile, de traiteur, de location de chapiteaux, de tentes et de barnums aux particuliers, d’animateurs de soirée à domicile ainsi que le transport de matériel de sonorisation demeurent quant à eux interdits.

Le préfet de La Réunion en appelle à la responsabilité individuelle pour limiter les contacts sans masque et ré-adopter tous les gestes barrières : distanciation, lavage des mains, aération des salles,…

Lire aussi : Covid-19 : fin du couvre-feu, réouverture des discothèques, les pique-niques autorisés par groupes de dix

- Renforcement des contrôles -

Les contrôles relatifs au port du masque et au passe sanitaire (à la fois auprès des établissements dont l’accès est soumis à sa présentation et de ceux qui les fréquentent) seront significativement renforcés.

Rappel des sanctions :

- non port du masque : 135 euros
- non présentation du passe : 135 euros
- utilisation du passe d’un tiers : 750 euros
- absence de contrôle du passe par les commerçants ou les professionnels : mise en demeure et fermeture administrative temporaire.

- Liaisons aériennes régionales -
 
Les vols régionaux à destination de La Réunion (depuis Maurice, Madagascar, Afrique du Sud, …) sont soumis aux règles suivantes :

- accès sans condition aux vols pour les passagers vaccinés (avec un vaccin homologué par la France)
- pour les autres, justification d’un motif impérieux dont la liste est aujourd’hui restreinte
- pour tous les passagers (vacciné ou non), test préalable à l’embarquement
- pour tous les passagers (vaccinés ou non), test à l’arrivée à La Réunion

La stricte application des gestes barrière, le respect de mesures de freinage en vigueur et la vaccination sont les seules réponses à la lutte contre la COVID-19 pour stopper la reprise épidémique actuelle et éviter des mesures encore plus contraignantes d’ici les fêtes de fin d’année
 

   

Mots clés :

    10 Commentaire(s)

    Raoul12, Posté
    Et si on soignait les malades avant qu'ils soient en détresse respiratoires '
    Sakifo dire , Posté
    Et sakifo y brasse doumoune encore d'actualité
    Dysfonctionnements 974, Posté
    Prendre rdv à l'ARS Réunion est le parcours du combattant. Répondeur. Vous partez sur le site wwwsante.fr ça ne.fonctionne pas un rdv. Ensuite ARS vous appelle et vous demandez un rdv pour le.3eme.vaccin en décembre sauf que ce n'est pas possible me dit on au tel, car je ne suis pas éligible. Le président macron a bien préciser à la TV que le 3eme vaccin sera possible en décembre. Beaucoup de dysfonctionnements.
    Moi, Posté
    Les gens non rien compris que de vaccin évite les formes grave mais pas la contamination
    EVE, Posté
    Tests redevenus obligatoires pour les vols régionaux et pas pour la métropole : pourquoi '
    Missouk, Posté
    "Et ça continue encore et encore, c'est que le début d'accord, d'accord"... chante CABREL. Ben oui, c'est reparti pour un tour! Gestion toujours aussi calamiteuse et sans vraie ligne directrice si ce n'est sous forme d'interdictions, de contraintes, de menaces... On vit une drôle d'époque. Quand les gens vont-ils enfin se rebeller '
    TAGOUN, Posté
    Bien sûr que les rassemblements familiaux (ayant fait énormément de bien pour la santé mentale et le resserrement des liens familiaux fortement distendus) ont été des vecteurs de contaminations, mais le GRAND RAID, l'ouverture des boîtes nuits avec "obligation du port du masque non respectée" (Ah hypocrisie quand tu nous tiens !) les manifestations diverses autorisées (sportives, caritatives, associatives....etc etc) n'y sont pour rien ' dans la propagation du virus.......de l'hypocrisie, encore de l'hypocrisie et toujours de l'hypocrisie.....alors arrête culpabiliser les Réunionnais......
    Ça craint , Posté
    Inquiétant. Raisons : aéroport, Grand Raid ...
    Jma, Posté
    En août, il y avait interdiction de pique nique. A la plage, les gens pique niquait. La police passait et repassait et tournait la tête dans l autre côté. Ce sera la même chose à compter du 15 nov.
    D974, Posté
    Le port du masque est en effet obligatoire pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus dans tous les établissements recevant du public (y compris ceux soumis au passe sanitaire) !!! Ah ! bon : le vaccin ne suffirait -il pas '