Dégradation de la situation sanitaire :

Covid-19 : le taux d'incidence flirte avec les 160 pour 100.000 habitants


Publié / Actualisé
Les chiffres du Covid-19 sont attendus ce mardi soir 16 novembre 2021, mais si l'on en croit ceux publiés par Santé Publique France, la situation ne s'est pas améliorée...et laisse craindre un resserrement rapide des restrictions sanitaires. Ce mardi matin, Santé publique France annonçait pour la journée de vendredi un taux d'incidence de 163,3 pour 100.000 habitants. Un chiffre donc supérieur au taux de 150, considéré pendant un temps comme le seuil à ne pas dépasser pour éviter un couvre-feu (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Les chiffres du Covid-19 sont attendus ce mardi soir 16 novembre 2021, mais si l'on en croit ceux publiés par Santé Publique France, la situation ne s'est pas améliorée...et laisse craindre un resserrement rapide des restrictions sanitaires. Ce mardi matin, Santé publique France annonçait pour la journée de vendredi un taux d'incidence de 163,3 pour 100.000 habitants. Un chiffre donc supérieur au taux de 150, considéré pendant un temps comme le seuil à ne pas dépasser pour éviter un couvre-feu (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Pour l'heure, les mesures ont été légèrement resserrées ce lundi avec l'interdiction des piques-niques et des bivouacs, et un élargissement de l'utilisation des pass sanitaires. Le masque, lui, a fait son retour dans les classes et dans l'espace public depuis plus d'une semaine désormais. Une mesure qui ne semble pas vraiment avoir fait son effet, alors que 180 cas quotidiens en moyenne ont été répertoriés sur la semaine du 5 au 11 novembre. Et cela alors que le nombre de dépistages effectué est en baisse depuis la fin du remboursement systématique.

Aucune tension hospitalière n'est cependant notée. 9 personnes étaient hospitalisées en réanimation ce lundi, pour 82 lits disponibles. Une activité en légère hausse mais qui n'est pour l'heure pas dramatique, le taux de tension à l'hôpital étant de 17%. "Les premiers impacts de cette reprise épidémique sont désormais perceptibles sur le système hospitalier, avec un doublement en une semaine des admissions en réanimation et en médecine Covid pour des patients essentiellement non vaccinés" estimait cependant la préfecture dans un communiqué publié ce vendredi.

- Craintes de nouvelles interdictions -

Cette situation laisse en tout cas de nombreuses questions en suspens sur le déroulé des semaines à venir. Monde de la nuit, du sport ou encore du tourisme redoute une flambée épidémique qui forcerait les autorités à prendre des mesures restrictives bien plus fortes que celles actuellement en place.

Les compétitions sportives battent leur plein actuellement, et une nouvelle interdiction de ces dernières porteraient un coup certain aux différents clubs de l'île djà frappés par une baisse importante de leur nombre de licenciés.

Un retour des jauges, la remise en place d'un couvre-feu – voire d'un reconfinement -,  sont également craint dans le milieu de la restauration. Deux mesures qui supposeraient le retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, levé le 15 octobre dernier, mais qui seraient lourdes de conséquences pour ce milieu largement dépendant des recettes du soir. Une remise en place d'un couvre-feu serait aussi un coup – très – dur pour les boites de nuit, qui n'ont été autorisées à rouvrir qu'au début du mois d'octobre dernier…après 18 mois de fermeture.

A noter aussi que les fêtes de fin d'années approchent à grand pas. 20 désanm, Noël, Nouvel an…Autant de célébrations qui pourraient être entachées par un durcissement des restrictions sanitaires. L'an dernier, pour le Nouvel an, un couvre-feu avait d'ailleurs été prononcé pour limiter les regroupements festifs, et les célébrations sur la plage avait été interdites.

Cette situation peut-elle se reproduire en 2021 ? La réponse est dans les chiffres des prochaines semaines, à commencer par ceux publiés ce mardi soir.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

11 Commentaire(s)

Payet, depuis son mobile , Posté
Moi je propose de confiner tous ceux qui sont vaccinés. Ils se prennent pour Dieu. Parce qu ils sont vaccinés ils ne portent plus le madque et se pavanent sur le marché forain . Alors on va voir qui contamine qui'
MARYSAITOUT, Posté
Pff !! les médias, toujours en train de faire "la boue avant la pluie". Quel scoop, vous avez une boule de cristal pour savoir d' avance les mesures restrictives du Prefet Facile de dire que c'est de la faute aux rassemblements familiaux, mariage, anniversaire , etc , il faut bien mettre la faute sur le dos de la population, alors que M le Préfet a autorisé la tenue du Grand RAID, électropicales, relais de Saint Denis, et diverses manifestions culturelles et sportives aux 4 coins de l'île et plus récemment la tenue du congrès de l'ACDOM avec plus d 'une centaine de congressistes venant de Mayotte, de la Guadeloupe, de la Martinique, de Guyane, Saint-Pierre et Miquelon, de la Nouvelle Calédonie, de la Polynésie Française . il y a t il encore des contrôles à l aéroport' c'est à se demander qd on voit le nombre de cas importé
Dauphine, Posté
Confiné les non vaccinés deux semaines, et ont verra si le taux chute de toute façon je ne suis pas vaccinés et je ne fait pas la bringue non plus. Et ont verra si le taux d'incidence baissé. Perso sa ne me fait ni chaud ni froid. Mais sa montra la bêtise d s vaccinés et de toute façon beaucoup fraudront. Comment confiné une partie et laisser une autre parti libre. C'est bete.
Pierrot974, Posté
On interdit les petits pique-nique, très souvent familiaux entre personnes qui se côtoient aussi hors pique-nique. Par contre, pour danser sans masque et empilés en lieux clos, ou pour des mariages avec des repas à x personnes qui ne se fréquentent peut-être pas beaucoup le reste du temps, et peuvent donc se contaminer, no problem. Cherchez l'erreur, Monsieur le préfet.
Chris974, Posté
Des chiffres qui ne représente rien, il serait bon de savoir quelles personnes (180) sont détectées au COVID19 :* Combien de personnes non vaccinées sur les 180 cas'* Quelles tranches d'âge avec le nombre'
974, Posté
Il faut se faire vacciner
Eve, Posté
@ Missouk 84 personnes hospitalisées et 9 personnes en réanimation Covid à La Réunion (15 novembre)
D974, Posté
Non vaccinée : ni bar , ni resto, ni ciné , ni théâtre , ni concert , ni réunion familiale , ni réunion amicale , ni voyages , masque et distanciation pour courses vitales en supérette , lavage des mains : non contaminée .. Est -ce moi la "contaminante '' Pour @sergio = Je pense que me proposer la prison serait une bonne solution ! @Sergio : qu'en pensez-vous '
Missouk, Posté
Plus les gens sont vaccinés, plus le virus circule. C'est bizarre non ' Au lieu de nous faire flipper avec leurs chiffres alarmistes, qu'il nous parle des gens hospitalisés en réa, pour savoir réellement où on en est. A priori, en tous cas, c'est ce qu'ils nous disent, quand on est vacciné, on n'attrape pas de forme grave de la maladie...
EVE, Posté
974 ' La Réunion ' Saint-Denis 163,3 ' Ecarlate976 ' Mayotte ' Dzaoudzi 32,9 ' Vert15 novembre , hier , de rouge , la Réunion est passée à écarlate
Sergio, depuis son mobile , Posté
Faisons comme en Autriche !! Mais qu'on cesse d'emm... ceux qui ont fait l'effort de se faire vacciner !