Covid-19 :

Le préfet aux maires : pas de couvre-feu ni de reconfinement envisagé à ce stade


Publié / Actualisé
Au cours de la réunion hebdomadaire entre les maires et le préfet ce mercredi 1er décembre 2021, Jacques Billant a annoncé que "l'état d'urgence sanitaire n'est pas d'actualité a cet instant donné". Cela signifie donc que pour l'heure, aucun couvre-feu voire reconfinement n'est envisagé. Il a aussi indiqué que les festivités à venir - Réunion Métis, Sakifo et fêtes au Port - étaient maintenues (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Au cours de la réunion hebdomadaire entre les maires et le préfet ce mercredi 1er décembre 2021, Jacques Billant a annoncé que "l'état d'urgence sanitaire n'est pas d'actualité a cet instant donné". Cela signifie donc que pour l'heure, aucun couvre-feu voire reconfinement n'est envisagé. Il a aussi indiqué que les festivités à venir - Réunion Métis, Sakifo et fêtes au Port - étaient maintenues (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Jacques Billant a par ailleurs rappelé que les vols entre La Réunion et l'Afrique australe étaient suspendus jusqu'au 4 décembre au moins. Une décision prise par décret du ministère des Solidarités et de la Santé paru au journal officiel du 1er décembre. Les pays concernés sont l'Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Mozambique, la Namibie, et l'Eswatini.

Il a aussi annoncé que les contrôles seront renforcés sur les vols en provenance de Maurice, qui a été placée en "zone rouge" par le gouvernement français. Tous les voyageurs en provenance de Maurice, vaccinés ou non vaccinés, doivent présenter les résultats d’un test RT-PCR ou antigénique de moins de 48h pour pouvoir embarquer dans l’avion à destination de La Réunion.

À la descente de l’avion, tous les voyageurs sont à nouveau soumis à un test antigénique dont le résultat est produit immédiatement. Les passagers sont soumis à un isolement qui fera l’objet de contrôles. Contactée par Imaz Press, la préfecture précise que tous les passagers sont concernés par cette période d'isolement dans un lieu choisi par ces derniers. Ce lieu doit rester le même pour toute la période d'isolement.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

10 Commentaire(s)

Mékoué, Posté
S'en prendre au préfet, en dépit de la personnalité de ce dernier, c'est se tromper à priori de cible. Ce personnage pour l'essentiel ne fait que transmettre et appliquer les directives reçues et surtout couvertes par les politiques. Combien d'élus, (parlementaires, Conseillers Régionaux Départementaux, Municipaux et Maires, sans oublier l'attentisme syndical) ayant reçu délégation du peuple et des travailleurs, sont montés aux créneaux, pour s'opposer à cette gestion tyrannique COVID qui perdure depuis 20 mois, ceci sans pour autant et jusqu'à présent, obtenir le résultat escompté' - Encore nous dit-on : plus de ce vaccin à l'efficacité plus que douteuse ; toujours le masque inutile et dangereux /réserve virale supplémentaire (justification admise par l'OMS sur le port du masque : "effet psychologique potentiellement bénéfique sur la population) ; soumission par le " Passe" sinon oki pou out droit de vivre normalement 'Après 20 mois d'inefficacité de ces mesures imposées, les éminences scientifiques et sanitaires proposant une autre solution pour traiter cette "épidémie", ne sont toujours pas écouter, mieux ils sont de plus pour certains, traduits devant les tribunaux pour avoir marqué publiquement leur désaccord avec le traitement sanitaire imposé... Puis comme ces mêmes contradicteurs sont très peu relayés par les grands médias, les cols blancs officiels et leurs complices continueront avec leur travail de sape...Dommage car sous d'autres cieux, une autre approche médicale en traitement de ce COVID 19, semble porter ses fruits, même l'AFP l'a rapportée récemment'''Enfin pour cause éventuelle de gratuité des congrès et autres, majoritairement ne serait-il pas préférable de ne pas s'éloigner du " fond de la Caverne "' Platon
Eleferosi, Posté
S'il n'y a pas d'urgence sanitaire et que les tests sont de retour, en quoi le motif impérieux pour voyager est-il nécessaire '
Mio , Posté
Le sakifo me répugne une dizaine de personnes qui s'engraissent et remplissent leurs comptes en banque au détriment d'une population qui sera sacrifiée confinée sous couvre-feu pour les fêtes . Manifestation de m'.
La vérité si je mens !, Posté
On ouvre les vannes ! spectacles, concerts, festivités maintenues ...histoire de bien propager l'Omicron'et pour les fêtes de fin d'année ' confinez-moi tout ce p'tit monde svp !! ..WTF '
Missouk, Posté
Il sait parfaitement ce qui va se passer s'il confine ou s'il met sous couvre-feu... Les hospitalisations n'étant pas en hausse, c'est que le virus circule mais contaminations graves en hausse. Croisons donc les doigts...
Razmot, Posté
Des décisions ridicules et irresponsables, on est sûr d'avoir des fêtes de fin d'année confiné ou tout simplement interdites! Gouverner c'est prévoir! mais il semble que le nombre de cas n'est pas suffisant!
Étonnant tout de même , Posté
Par sécurité et afin de protéger les Reunionnais, le minimum aurait été de fermer les vols avec Maurice et annuler Sakifo cette année. Mais l'enjeu financier est semble t-il trop important.
Eko974, depuis son mobile , Posté
Et pour quand la réouverture des piks niks' C'est vraiment le monde à l'envers
Sio, Posté
Il faut annuler le sakifo sinon les cas vont flamber c'est de l'inconscience de maintenir cette passoire pour le Covid
Goutanou, Posté
néna un Maire 974 la interdit boire sur la plage, mais i autorise SAKIFO et Grand RAIDmais oubli pas, nou boire juste dvant la plage