Le protocole est renforcé pour ces destinations :

Covid-19 : motif impérieux pour tous les passagers vers 10 pays classés en "rouge écarlate"


Publié / Actualisé
Par décret du ministère des Solidarités et de la Santé paru au journal officiel du 2 décembre 2021, 10 pays sont placés dans la liste des pays caractérisés par une circulation particulièrement active de l'épidémie de Covid-19, dite "zone rouge écarlate". Il s'agit de l'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de la Namibie, de l'Eswatini, du Malawi, de la Zambie et de l'Ile Maurice. Pour ces destinations, le motif impérieux est restauré, pour les vaccinés comme les non vaccinés et le protocole de dépistage et d'isolement est renforcé. Nous publions ici le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Par décret du ministère des Solidarités et de la Santé paru au journal officiel du 2 décembre 2021, 10 pays sont placés dans la liste des pays caractérisés par une circulation particulièrement active de l'épidémie de Covid-19, dite "zone rouge écarlate". Il s'agit de l'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de la Namibie, de l'Eswatini, du Malawi, de la Zambie et de l'Ile Maurice. Pour ces destinations, le motif impérieux est restauré, pour les vaccinés comme les non vaccinés et le protocole de dépistage et d'isolement est renforcé. Nous publions ici le communiqué de la préfecture. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Afin de limiter et de contrôler très strictement les passagers en provenance de ces zones, un protocole sanitaire renforcé est mis en œuvre à compter du samedi 4 décembre à 00h.

- Mise en place de motifs impérieux de déplacement -

A compter du samedi 4 décembre 2021, seuls les passagers justifiant des motifs impérieux suivants pourront voyager en provenance et à destination des pays classés " rouge écarlate ". Les voyages à titre touristique ou étudiant ne sont plus autorisés. Cette mesure concerne tous les passagers, quel que soit leur statut vaccinal.

La liste des motifs impérieux des payés " rouge écarlate est la suivante :

- Des contrôles sanitaires renforcés -

Afin de renforcer la sécurité sanitaire des voyageurs, un protocole de dépistage immédiat et d’isolement est mis en place pour tous les passagers

Avant l’embarquement, tous les voyageurs en provenance de l’étranger, vaccinés ou non vaccinés doivent présenter les résultats d’un test :

    - RT-PCR ou antigénique de moins de 48h pour les passagers vaccinés

    - RT-PCR ou antigénique de moins de 24h pour les passagers non vaccinés

En préalable à l’embarquement, les passagers s’engagent par écrit à se soumettre aux tests proposés à leur arrivée à La Réunion, ainsi qu’au respect des mesures d’isolement imposées par la préfecture ou choisies par leur soin.

- Mise en place de mesures d’isolement des passagers -

En complément de ces dépistages systématiques, des mesures d’isolement sont mises en place :

Les passagers pour lesquels le test effectué à l’aéroport est négatif se verront notifier un arrêté individuel de mise en quarantaine pour une période de 10 jours, à l’issue de laquelle un test de contrôle devra être effectué. Ces passagers sont libres de choisir le lieu de leur d’isolement qui sera mentionné dans l’arrêté et fixé pour la durée totale de la période. Des contrôles seront opérés par les forces de l’ordre pour veiller au strict respect des mesures d’isolement. Le non-respect de ces mesures est puni d’une contravention de 5ème classe d’un montant de 1 500€ pouvant être majoré à 3 000€ en cas de récidive.

Les passagers pour lesquels le test effectué à l’aéroport est positif se verront également notifier un arrêté individuel de mise en quarantaine pour une période de 10 jours, mais ces passagers seront isolés dans un hôtel mis à disposition par la préfecture.

- Passagers en transit -

Les passagers en transit à La Réunion en provenance d’une zone " rouge écarlate" sont soumis aux conditions  suivantes:

- Test avant l’embarquement ;

- Pour les passagers sortant de la zone de transit : test antigénique et notification d’un arrêté préfectoral de mise en quarantaine mentionnant l’adresse d’isolement à destination ;

- Pour les passagers ne sortant pas de la zone de transit : l’arrêté de mise en quarantaine sera notifié par le préfet du département de destination.

Les passagers arrivant à La Réunion après avoir transité par une zone classée " rouge écarlate" pendant moins de 24h et sans être sortis de la zone aéroportuaire sont soumis au protocole afférant au pays d’embarquement. A titre d’exemple, un voyageur en provenance d’Espagne après avoir transité 6h par l’Île Maurice ne sera pas soumis à la mesure d’isolement, mais fera l’objet d’un test antigénique à son arrivée à La Réunion.

- Reprise des vols en provenance d’Afrique du Sud à compter du 4 décembre -

Pour les voyageurs ayant vu leur vol annulé, la compagnie Air Austral a prévu une reprogrammation du prochain vol le dimanche 5 décembre.

Il est à noter que la fermeture temporaire des liaisons aériennes entre la France et l'Afrique du Sud n'est pas de nature à déclencher une opération de rapatriement sanitaire. Ainsi, les voyageurs et ressortissants français sont invités à programmer par leurs propres moyens le retour sur le territoire national ou à La Réunion en prenant contact avec la compagnie aérienne Air Austral ou avec leur agence de voyages.

Les passagers de ces vols sont soumis au protocole " rouge écarlate "  en vigueur à compter du samedi 4 décembre à 00h00

Les passagers doivent s'assurer, préalablement à leur embarquement, de disposer :

- d'un test de RT-PCR ou antigénique de moins de 48h pour les vaccinés (moins de 24h pour les non vaccinés)

- du formulaire précisant le motif impérieux de retour à sa résidence principale ainsi qu'un justificatif

- de l'autorisation préalable de test et de mise à l'isolement à l'arrivée

A leur arrivée, les passagers seront soumis à un test antigénique. Si le test est positif, ils seront isolés pendant une période de 10 jours dans un hôtel mis à disposition par la préfecture. L’isolement sera levé uniquement sur présentation d’un test négatif.

Si le test effectué à l’aéroport est négatif, les passagers seront isolés pour une période de 10 jours dans le lieu de leur choix, qui sera fixé pour l’ensemble de la période. Le respect des mesures d’isolement fera l’objet de contrôle.

   

2 Commentaire(s)

Job, Posté
Ils nous prennent vraiment par des coins
Bravo , Posté
Et une amende très élevée pour les personnes qui ne respectent pas les règles : 1500 euros comme en Allemagne