[VIDÉOS] Covid-19 :

Jean-François Delfraissy : "il est possible que nous ayons besoin à un moment donné d'une 4ème dose"


Publié / Actualisé
Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, interrogé au Sénat ce mercredi 8 décembre 2021, a estimé qu'une 4ème dose de vaccin pourrait être un jour disponible. Il a également prévenu que la vaccination ne suffirait pas à faire baisser la cinquième vague de Covid-19 en Métropole. (Photo d'illustration AFP)
Le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, interrogé au Sénat ce mercredi 8 décembre 2021, a estimé qu'une 4ème dose de vaccin pourrait être un jour disponible. Il a également prévenu que la vaccination ne suffirait pas à faire baisser la cinquième vague de Covid-19 en Métropole. (Photo d'illustration AFP)

"Pour l'instant c'est un rappel, mais peut-être qu'il en faudra un 4ème, personnellement je ne sais pas", a concédé Jean-François Delfraissy devant le Sénat ce mercredi. "Je ne sais pas combien de temps va durer le rappel (...) Il est possible que nous ayons besoin d'une 4ème dose." Ecoutez :

Concernant la cinquième vague actuellement en cours dans l'Hexagone, Jean-François Delfraissy a indiqué que ne pas dépasser 4.500 occupations de lits de réanimation était un objectif "raisonnable". Il a cependant prévenu : "est-ce que la vaccination va suffire pour limiter la cinquième vague ? La réponse est non". Ecoutez :

Certaines régions pourraient d'ailleurs connaître des situations très "difficiles" a-t-il admis.

Sur Omicron, "il n’y a aucun signe suggérant que ce variant est plus grave que les autres variants", a indiqué le président du Conseil scientifique, alors que de nombreuses incertitudes planent encore autour de ce variant. Ecoutez :

Par ailleurs le vaccin Pfizer serait toujours "aussi efficace" contre le variant après trois doses, selon le laboratoire américain. Moderna de son côté avait estimé qu'un nouveau vaccin pourrait être nécessaire pour lutter contre Omicron. Pfizer a tout de même annoncé une version "adaptée" du vaccin qui sera disponible dès le mois de mars.

Jean-François Delfraissy a estimé concernant les vaccins à ARN messager qu'on "retombe sur les limites du système, on voit bien qu'on a cette perte d'efficacité dans le temps. On a besoin de nouveaux vaccins, de 2e et 3e génération".

Sur la vaccination de l'enfant, "le Conseil scientifique, si l’indication de vaccination chez l’enfant est retenue, souhaite qu’elle ne soit pas obligatoire et qu’elle ne fasse pas l’objet d’un passe sanitaire enfant", a conseillé le président du conseil.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

12 Commentaire(s)

Missouk, Posté
Quel visionnaire ce DELFRAISSY ! Vous savez quoi, ben moi, je vois dans ma boule de cristal et mon marc de café qu'il y aura même une 5e dose et une 6e ! Ca fera 200', merci messieurs dames.
C la fête à Neuneu, depuis son mobile , Posté
Et pendant ce temps , la marmotte , elle met le chocolat dans le papier d alu ... mais où va t'on ' Je crois wue ces divagations sont en train d énerver tout le monde ....on se croirait ds un sketch des inconnus!!!
Ziz², Posté
Ce Delfraissy aussi incapable que Salomon; Conseil scientifique composé de vielles charrues dépassées par les évènements. Au leu de blablater, que ces pseudos scientifiques trouvent un vaccin efficace.
HULK, Posté
Ah les c..s! Mais jusqu'où s'arrêteront-ils'C'est scandaleux, honteux. Et il y en a encore qui vont voter MACRON' Les "professeurs" qui ont laisser crever l'hôpital public. Et ils viennent nous donner des conseils. Allez reprendre vos études.
Eve, Posté
LES CONSEILS DE JEAN-FRANÇOIS DELFRAISSY POUR LES FÊTES DE FIN D'ANNÉE"Les fêtes pourront avoir lieu", assure Jean-François Delfraissy. "Mais il faudra probablement limiter le nombre de convives, faire un test antigénique le vendredi avant Noël, faire un autotest avant d'aller déjeuner en famille, bien vérifier qu'il y a une bonne couverture vaccinale, surtout s'il y a des personnes âgées...", énumère le président du Conseil scientifique au Sénat."Les vaccinés peuvent porter le virus", rappelle-t-il. "Donc ce n'est pas parce qu'on est vacciné qu'on ne doit pas se faire tester.""Il est possible que nous ayons besoin à un moment donné d'une quatrième dose", affirme lors de son audition au Sénat l'immunologue et président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy.
Jose, Posté
Bientôt, c'est une perfusion permanente qu'on aura dans un sac à dos, car soit disant protégés 2 ans, puis 6 mois 3ème dose, maintenant 5 mois, puis une éventuelle 4ème dose...Il est maintenant prouvé que l'efficacité du vaccin baisse tous les mois après la 2ème dose, alors de 5 mois on va passer à 4 puis à 3 puis à 2 et enfin la perfusion permanente.
Disakifo , Posté
Au rythme où on va , autant laisser mon épaule chez le pharmacien .
Portnawak, Posté
Non mais sérieux... il est sénile ce type, comme castex et véran... bientôt on en sera à la 28° vague et à la 33° dose non ' En gros c'est un traitement à vie à prendre tous les 6 mois qui enrichit pfizer/moderna et laisse l'Afrique sans dose au passage... quel cirque... et le tut avec un pass sanitaire pour le rendre quasi obligatoire...
Et Sakifo , Posté
Et Sakifo toujours maintenu. Pique nique interdit et Sakifo qui réunit plusieurs milliers de personnes toujours maintenu. On ne comprend plus rien. Après la Grand Raid et les vacances (aéroports ouverts) le nombre de cas Covid à augmenté. Boîte de nuit fermé dans 2 jours.
Mdr, Posté
Si la situation n'était pas grave on pouvait rigoler. C'est un bon lui.
Domtom, Posté
" Est-ce que la vaccination va suffire pour limiter la cinquième vague ' La réponse est non ", avertit Jean-François Delfraissy #DirectSénat
Jeanbon, Posté
Jeanbon Deparme : "il est possible que nous ayons besoin à un moment donné d'une 69ème dose"