A partir d'une étude :

Vaccination : 800 décès auraient pu être évités aux Antilles selon un collectif de soignants


Publié / Actualisé
Le collectif Covid Urgence Outre-mer, composé de médecins et soignants prônant la vaccination anti Covid, a publié une étude, selon Guadeloupe la 1ère. Celle-ci, à partir d'une modélisation, estime qu'avec une meilleure couverture vaccinale en Guadeloupe et en Martinique pendant les mois d'août et septembre 2021, 800 décès auraient pu être évités. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le collectif Covid Urgence Outre-mer, composé de médecins et soignants prônant la vaccination anti Covid, a publié une étude, selon Guadeloupe la 1ère. Celle-ci, à partir d'une modélisation, estime qu'avec une meilleure couverture vaccinale en Guadeloupe et en Martinique pendant les mois d'août et septembre 2021, 800 décès auraient pu être évités. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Deux panels de patients vaccinés ont été suivis, indique Guadeloupe la 1ère, entre le 1er janvier et le 31 août 2021, plus de 73.000 en Guadeloupe et plus de 68.000 en Martinique. Une comparaison a été effectuée avec un groupe de patients non vaccinés.

L'enquête du collectif, menée en coopération avec le Groupement d'intérêt scientifique EPI-PHARE, révèle qu'avec le vaccin, les risques d'êtree hospitalisé sont réduits de 91% et ceux de mourir des suites du virus de 93% en Martinique, respectivement 90 et 94% en Guadeloupe.

Avec une meilleure campagne de vaccination pendant la quatrième vague, 2.264 hospitalisations auraient pu être évitées en Martinique selon l'étude du collectif ainsi que 511 décès. 1.229 hospitalisations et 339 décès auraient pu être évitées en Guadeloupe.

A ce stade, on estime que 724 personnes ont perdu la vie au total en Martinique des suites du Covid-19 et 823 en Guadeloupe.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !