Réunion hebdomadaire avec les maires (actualisé) :

Fêtes de fin d'année : le préfet réfléchit à un durcissement des restrictions sanitaires


Publié / Actualisé
Lors de la réunion hebdomadaire entre les maires et le préfet Jacques Billant, celui-ci a abordé les fêtes de fin d'année et un possible durcissement des restrictions sanitaires. Si le couvre-feu n'est pas sur la table, des jauges pourraient être remises en place dans les établissements recevant du public, et les rassemblements dans l'espace public interdits, comme l'année dernière. Ces restrictions pourraient être mises en place dès mardi 21 décembre 2021, après les célébrations de la fin de l'abolition de l'esclavage.
Lors de la réunion hebdomadaire entre les maires et le préfet Jacques Billant, celui-ci a abordé les fêtes de fin d'année et un possible durcissement des restrictions sanitaires. Si le couvre-feu n'est pas sur la table, des jauges pourraient être remises en place dans les établissements recevant du public, et les rassemblements dans l'espace public interdits, comme l'année dernière. Ces restrictions pourraient être mises en place dès mardi 21 décembre 2021, après les célébrations de la fin de l'abolition de l'esclavage.

• Retour des jauges

En ce qui concerne les repas, seuls les repas assis respectant les protocoles en vigueur dans les restaurants pourraient être autorisés. Cela exclut donc les buffets debouts. Les buffets assis resteraient autorisés. "La précision sera bien faite dans la rédaction de l’arrêté préfectoral" a indiqué le préfet. Une distinction importante pour les traiteurs, chez qui les commandes ont déjà été réalisées.

Pour les hôtels, café et restaurants, le préfet envisage de revenir au passé, c’est-à-dire remettre la notion de jauge, limiter à six personnes par table, rétablir les espaces entre les tables, et interdire la consommation au bar.

Pour les grands événements soumis à pass sanitaire, qu'ils soient festifs, culturels, sportifs, cultuels, les autorités souhaitent appliquer les jauges déjà en vigueur dans certains lieux, notamment les marchés forains. La limitation serait donc de 4m2 par personne.

Quid des espaces commerciaux ? "Pas de jauges pour le moment, car en cette période cela va causer d'énormes difficultés, notamment de grandes files d’attente" a indiqué le préfet.

• Rassemblement dans l’espace public

Jacques Billant réfléchit à une interdiction du réveillon sur les espaces fréquentés par le public habituellement, comme en 2020. Il existe par ailleurs déjà interdiction du pique-nique. Les maires s’inquiètent cependant d’une difficulté pour les communes de percevoir la forte mobilisation des forces de l'ordre. "Cette mesure est pédagogique, des citoyens respecteront et d'autres essaierons d'y échapper" a répondu le préfet. Il y aura de toute façon des effectifs sur le terrain. Les rassemblements sur la plage sont concernés.

•  Interdiction de la consommation d'alcool dans les événements festifs:

En plus de l'interdiction de la vente d’alcool, une interdiction de consommation pourrait également être décidées. Ces mesures pourraient être mises en place jusqu'au 6 janvier, qui est la date de fin de fermeture des discothèques pour l’heure.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

5 Commentaire(s)

Eleferosi, Posté
On nous avait semi-confinés (dépalcement 10 km etc) pour soit-disant "sauver les fêtes de fin d'année". O ki lé ' Menteurs, incapables !
Sio , Posté
La meilleure restriction à faire était d'interdire le sakifo et le grand raid des passoires à Covid. Les organisateurs se sont remplis les poches , la population n'a pas à payer les pots cassés de ces personnes qui ne pensent qu'à eux
Cohérence , Posté
Presque un foutage de bouche. Aéroport ouvert, grand raid, sakifo et après.... onnparle de restrictions. Belle cohérence.
Steveaustin974 , depuis son mobile , Posté
Une idée toute simple : confiner les personnes non vaccinées et laisser vivre les autres
HULK, Posté
Qu'il réfléchisse bien (çà réfléchit un énarque' C'est nouveau). De toute manière, j'espère que les gens ne respecteront pas les mesures restrictives qu'il imposera (sauf s'il interdit le foie gras et le rougail saucisses au menu du réveillon pour faire plaisir à qui' Oui je sais c'est idiot,mais pas autant que de fermer les discothèques et de laisser ouverts les clubs échangistes°.