Projet de loi :

Covid-19 : vers un retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion


Publié / Actualisé
Le projet de loi "renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire", qui prévoit notamment la création d'un pass vaccinal, sera présenté en Conseil des ministres dès la semaine prochaine. Le retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion est présent dans ce dernier. On peut en effet y lire "par dérogation à l'article L. 3131-13 du code de la santé publique, l'état d'urgence sanitaire est déclaré sur le territoire de La Réunion jusqu'au 31 mars 2022". Cela signifie que, si le projet de loi est adopté, le préfet Jacques Billant pourra décider de la mise en place d'un couvre-feu, voire d'un reconfinement dans l'île. Le texte doit êetre adopté lors d'un conseil des ministres exceptionnel lundi 27 décembre, avant sa présentation dès la même semaine au Parlement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le projet de loi "renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire", qui prévoit notamment la création d'un pass vaccinal, sera présenté en Conseil des ministres dès la semaine prochaine. Le retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion est présent dans ce dernier. On peut en effet y lire "par dérogation à l'article L. 3131-13 du code de la santé publique, l'état d'urgence sanitaire est déclaré sur le territoire de La Réunion jusqu'au 31 mars 2022". Cela signifie que, si le projet de loi est adopté, le préfet Jacques Billant pourra décider de la mise en place d'un couvre-feu, voire d'un reconfinement dans l'île. Le texte doit êetre adopté lors d'un conseil des ministres exceptionnel lundi 27 décembre, avant sa présentation dès la même semaine au Parlement (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

L'état d'urgence sanitaire permettra aux autorités de renforcer les restrictions sanitaires, alors que les chiffres du Covid-19 continuent d'augmenter depuis plusieurs semaines désormais.

Du 11 au 17 décembre, 4.558 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés, un nouveau record. Le taux d'incidence passe dont à 532,5 pour 100.000 habitants pour cette période et dépasse aujourd'hui 550, selon les autorités sanitaires. Le variant Omicron gagne légèrement du terrain, avec 19 cas confirmés à ce jour. Huit décès sont à déplorer, des suites du virus, et les admissions en réanimation augmentent avec 24 lits occupés par des patients Covid.

Le dernier couvre-feu en place à La Réunion avait été levé le 4 octobre dernier. Celui-ci avait été mis en place à partir de 18 heures le 31 juillet pour freiner la recrudescence de l’épidémie. L’interdiction de circuler avait ensuite été ramenée à 21 heures, puis à 23 heures le 23 septembre.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Angydylan, Posté
Et c est pour quand la fermeture de l aéroport parce que s il étais fermer on serais pas contaminer sur l île et encore moins confiner
Missouk, Posté
Marre, mais franchement marre de tout ce cirque médiatique et de ce catastrophisme ambiants. C e variant omicron présente 10 fois moins de dangers (études sud-africaines et britanniques), et il juste particulièrement contaminant. On voudrait donc nous empêcher de vivre pour ça, et empêcher les gamins qui sont en vacances d'en profiter un peu! Qu'on demande aux gens de se protéger correctement, qu'on interdise les grands rassemblements, mais qu'on nous laisse vivre!
Stean, Posté
Relâchement généralisé, mariages et autres fêtes d'anniversaires à foison (il a bien fallu rattrapé l'année dernière) et les écoles qui sont des pouponnières sans a virus'bref, un nouveau confinement nous pend au nez'
Missouk, Posté
On se f.... pas un peu de notre g... là ' Grand Raid, Sakifo, grandes surfaces noires de monde, aéroport qui fonctionne à flux tendu dans els deux sens, et on voudrait nous remettre en état d'urgence sanitaire'''' C'est quoi ce bazar''''' Ca va finir par barder avant les élections!!!!!!
Épuisés, Posté
Aéroports ouverts, grand raid et Sakifo. Il n'y a pas de surprise.
Eve, Posté
"Le gouvernement ne veut rien lâcher et dit ne rien s'interdire"Nous nous en souviendrons en avril !!! Et qu'"on" ne me refasse pas le coup du "front républicain" : #TOUTSAUFMACRON