[LIVE] Le pass sanitaire transformé en pass vaccinal, le délai réduit à trois mois pour le rappel :

Covid-19 : l'état d'urgence sanitaire déclaré pour La Réunion, il est maintenu en Martinique


Publié / Actualisé
Suite au Conseil de défense sanitaire animé par le Président de la République Emmanuel Macron ce lundi 27 décembre 2021, suivi d'un Conseil des ministres exceptionnel, le Premier ministre Jean Castex a fait plusieurs annonces, entouré de plusieurs ministres. Ainsi l'état d'urgence sanitaire est à nouveau déclaré à La Réunion et reste en place en Martinique. Le pass sanitaire va faire place au pass vaccinal à compter du 15 janvier si la mesure est votée au Parlement. Le délai pour accéder au rappel vaccinal passe de cinq à trois mois. Les jauges redeviennent restrictives pour une durée de trois semaines dans les lieux de culture, de sorties ou de sport. Aucun couvre-feu national n'est décrété pour le soir du Nouvel An (Photo d'illustration AFP)
Suite au Conseil de défense sanitaire animé par le Président de la République Emmanuel Macron ce lundi 27 décembre 2021, suivi d'un Conseil des ministres exceptionnel, le Premier ministre Jean Castex a fait plusieurs annonces, entouré de plusieurs ministres. Ainsi l'état d'urgence sanitaire est à nouveau déclaré à La Réunion et reste en place en Martinique. Le pass sanitaire va faire place au pass vaccinal à compter du 15 janvier si la mesure est votée au Parlement. Le délai pour accéder au rappel vaccinal passe de cinq à trois mois. Les jauges redeviennent restrictives pour une durée de trois semaines dans les lieux de culture, de sorties ou de sport. Aucun couvre-feu national n'est décrété pour le soir du Nouvel An (Photo d'illustration AFP)
  • IPR

    Bonne soirée à toutes et à tous. Merci de nous avoir suivis pour ce live sur la conférence de presse tenue par Jean Castex et Olivier Véran suite au Conseil de défense sanitaire.

  • IPR

    Nous publions ci-dessous le communiqué du ministère des Outre-mer relatif à la déclaration de l’état d’urgence sanitaire à La Réunion et en Martinique

    Le Premier ministre a présenté un décret déclarant l’état d’urgence sanitaire à La Réunion et en Martinique.

    Depuis la vague épidémique observée cet été en Martinique, dont la fulgurance et l’ampleur avaient justifié la déclaration de l’état d’urgence sanitaire à compter du 14 juillet 2021, le virus SARS-CoV-2 continue à circuler activement dans ce territoire, où le taux d’incidence mesuré sur une période de sept jours consécutifs est toujours supérieur à 180 cas pour 100 000 habitants, alors que des mesures de couvre-feu sont en cours d’application.

    En raison du maintien de cette circulation virale à un niveau élevé depuis plusieurs mois et de la couverture vaccinale encore insuffisante de la population, moins de 40 % des habitants ayant reçu au moins une dose de vaccin, la pression hospitalière reste très forte, avec un taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 120 % de la capacité initiale du territoire, dans un contexte où la situation sanitaire en métropole rend plus difficile l’envoi de renforts ou l’organisation d’évacuations sanitaires.

    Pour protéger la population, la situation sanitaire impose ainsi que des mesures d’interdiction de déplacement hors du domicile, que seul l’état d’urgence sanitaire permet de prendre, continuent à être mises en œuvre au-delà du 31 décembre 2021, date à laquelle l’état d’urgence doit en principe prendre fin dans ce territoire.

    La situation sanitaire se dégrade par ailleurs très fortement à La Réunion, où l’état d’urgence sanitaire avait également été déclaré à compter du 14 juillet 2021, puis prorogé par le législateur jusqu’au 15 novembre 2021, avant que le décret n° 2021-1328 du 13 octobre 2021 n’y mette un terme anticipé au 15 octobre 2021. A la date du 22 décembre 2021, le taux d’incidence s’élève ainsi à 577 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 46,6 % sur sept jours glissants. Une telle augmentation de la circulation virale entraine une hausse rapide des hospitalisations, alors que 63 % seulement de la population a reçu au moins une dose de vaccin.

    Compte tenu de son niveau de circulation en Martinique et à La Réunion, y compris du variant Omicron, des capacités hospitalières de ces territoires et de la couverture vaccinale de leur population, l’épidémie de covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population, justifiant que l’état d’urgence sanitaire y soit déclaré, afin que les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu puissent être prises.

    Le Premier ministre a par ailleurs présenté au conseil des ministres un projet de loi rendant cet état d’urgence sanitaire applicable jusqu’au 31 mars 2022 à La Réunion, et le Gouvernement déposera en cours de discussion parlementaire un amendement visant à rendre cet état d'urgence sanitaire applicable jusqu'à cette même date en Martinique.

    En application de l’article L. 3131-13 du code de la santé publique, l’Assemblée nationale et le Sénat seront informés sans délai des mesures prises par le Gouvernement au titre de l’état d’urgence sanitaire et les données scientifiques disponibles sur la situation sanitaire qui ont motivé la décision de le déclarer seront rendues publiques.
     

  • IPR

    Les Français concernés par la 3ème dose de vaccin

    Plus de 45 millions de personnes sont désormais concernées par le rappel de la 3ème dose, abaissé à 3 mois au lieu de 5.

  • IPR

    4 points sur le variant Omicron par Olivier Véran

    • "Le variant traverse toute la planète" explique Olivier Véran.

    • "On sait qu’Omicron est beaucoup plus contagieux. Il est au moins trois fois plus contagieux souligne le ministre de la Santé qui ajoute que le nombre de malades double tous les 2 jours avec ce variant.

    • Le variant recontamine les personnes déjà contaminées. 

    • Il est moins sensible au vaccin. "La 3ème dose fait remonter le niveau de protection au-dessus de 90%" affirme le ministre.

  • IPR

    Jean Castex réitére son discours en faveur de la vaccination

    "On devra compléter la vaccination en fonction des vagues. Il faut faire peser les contraintes sur les non-vaccinés".

  • IPR

    L’état d’urgence sanitaire est déclaré à La Réunion

    Le préfet Jacques Billant pourra donc déclarer un couvre-feu ou un reconfinement. L'état d'urgence sanitaire va également être maintenu en Martinique. Ces deux départements ultramarins sont les seuls concernés.

  • IPR

    Jauges, masque, télétravail : les autres mesures énoncées par Jean Castex

    "Si on ne voit pas de surchage hospitalière lié à Omicron,  nous conduirons des mesures pour amplifier nos mesures et aussi freiner l'épidémie et éviter la désorganisation de l'économie". Des mesures complémentaires seront prises.

    - Des jauges seront instaurées. 2.000 personnes seront autorisées en intérieur et 5.000 en extérieur. Les concerts en extérieur sont interdits.

    - La consommation dans les cafés et bars se fera uniquement assis à compter du 3 janvier. Toute consommation debout sera interdite.

    - L'obligation du masque sera étendue dans les centres-villes. Les préfets adopteront les dispositions correspondantes explique Jean Castex. Cette mesure était déjà en place à La Réunion.

    - La rentrée ne sera pas reportée en Métropole, elle est maintenue au 3 janvier.

    - Jean Castex a également annoncé le retour du télétravail obligatoire à partir du 3 janvier, dans les entreprises où c'est possible, à raison de 3 jours minimum par semaine, "4 jours si possible" souligne le Premier ministre.

  • IPR

    Le pass sanitaire devient pass vaccinal, le délai réduit pour la 3ème dose

    Le Premier ministre martèle que la vaccination reste la stratégie du gouvernement, et est l'élément clé face à cette nouvelle vague.

    • Le temps d'attente pour la 3ème dose est abaissé à 3 mois au lieu de 5 mois dès ce mardi 28 décembre.

    • Le Conseil des ministres a adopté le projet de loi du pass vaccinal. Le pass sanitaire va désormais laisser place au pass vaccinal dès le 15 janvier prochain, à condition que la mesure soit votée par le Parlement.

    Il y aura davantage de sanctions vis-à-vis des personnes qui utilisent de faux pass. Jean Castex parle "d'actes délibérés de mise en danger d'autrui".

  • IPR

    Une situation sanitaire extrêmement tendue

    Une nouvelle vague est observée en Europe, dûe au variant Omicron. "Le 24 décembre nous avons franchi la barre symbolique des 100.000 cas par jour" déclare le Premier ministre, avec une moyenne actuelle de 70.000 cas sur sept jours glissants. Le taux d'incidence en France dépasse les 700 pour 100.000 habitants. Le Premier ministre déplore 122.677 décès en tout à cause du Covid-19. 

  • IPR

    Bonsoir à toutes et à tous, nous ouvrons ce live pour suivre la conférence de presse du Premier ministre Jean Castex et du ministre de la Santé Olivier Véran. Ces derniers s'exprimeront suite au Conseil de défense sanitaire.

A propos

Covid-19 : le gouvernement fait son compte-rendu après une longue journée de discussions

Ce lundi 27 décembre, Emmanuel Macron tient un conseil de défense sanitaire à 16h (heure de Paris) dédié au Covid-19. Il sera suivi d’un Conseil des ministres.

La 5ème vague est au cœur des discussions. La situation sanitaire se dégrade de nouveau notamment avec la barre des 100.000 nouveaux cas quotidiens qui a été franchie samedi 25 décembre rapporte l’AFP. 

Plusieurs points seront abordés. Au conseil des ministres à savoir l’instauration d’un pass vaccinal qui remplacera le pass sanitaire. Ce projet de loi devrait être adopté à l’issue du Conseil des ministres et examiné à l’Assemblée nationale dès ce mercredi 29 décembre ajoute l’AFP. 

Lire aussi - Face à Omicron, l'exécutif hâte l'arrivée du pass vaccinal

Face à la montée du variant Omicron, qui pourrait devenir majoritaire dans les jours à venir et remplacerait ainsi le variant Delta (variant indien), de nouvelles restrictions pourraient être mises en place. Retour du couvre-feu pour le Nouvel an, retour des jauges dans les lieux publics, report de la rentrée scolaire pour les enfants, instauration d’un test complémentaire au schéma vaccinal complet pour entrer dans certains lieux... De nombreusex hypothèses sont sur la table. Un reconfinement semble peu probable.

Autre point important : l’état d’urgence sanitaire à La Réunion. Le président de la République et les ministres discuteront de ce point en Conseil des ministres. Les chiffres Covid-19 sont en augmentation importante. Le nombre de cas hebdomadaires a battu des records du 11 au 17 décembre 2021 avec 4.558 cas confirmés. 

Selon les données de Santé publique France, le taux d'incidence était de 634,7 pour 100.000 habitants ce dimanche 26 décembre. La tension hospitalière est elle aussi critique. Vendredi 24 décembre, le CHU de La Réunion a alerté sur l'augmentation du nombre d'admission en service réanimation. 

Lire aussi - Covid-19 : le CHU alerte sur la tension hospitalière

Si l'état d'urgence sanitaire était adopté, il donnerait au préfet de La Réunion Jacques Billant le pouvoir d'instaurer des mesures plus restrictives, notamment un potentiel couvre-feu voire un reconfinement. Pour rappel, le dernier couvre-feu avait été levé le 4 octobre dernier. Il était en vigueur depuis le 31 juillet et avait été fixé à 18 heures. Le couvre-feu avait ensuite été repoussé à 21 heures puis à 23 heures, le 23 septembre. 

   

9 Commentaire(s)

Jean Pfizer, Posté
89.5% de vaccinés et une augmentation exponentielle du nombre de contaminés, il à l'air très efficace ce vaccin, au point de passer des rappels tous les 3 mois...
Gousset, depuis son mobile , Posté
Il faut croire que le taux de contamination n'est pas assez élevé et que l argent prime sur la santé humaine
Siel, Posté
Encore merci aux antivax de nous permettre de retrouver très rapidement les joies du couvre-feu! Vraiment merci!!
FERNANDEL, Posté
L économie à gagné tout comme le Grand Raid et sakifo.L'élément clef c'est l élection d'avril 2022.
HULK, Posté
Le duo maudit : il y en a un qui coupe les oignons et l'autre qui pleure. Virons vite ces deux nuls
Jojo , Posté
Cest mr anezo pas caparble de gere le covi 19 le gourverment et les autorite de sante il ya que pour le capitaliste on a faire a des marionnette qui gourverment il prendre des messure dratique pas caparble comme a la chappelle sur erdre aupres de nantes il ya 15 jour avant les vacances scolaire de noeil on ouvrire les ecole des cas du covi 19 on fait du dommage de autruit ars personne gere le covi 19 et les nouveaux varriant grande partie des citoyent etat et le gourverment pareille macron dans un twwer il souhaite noeil a des gents au famille de grande nombreux on a faire des marionnette qui gourveme incaparble de gere la pandemie cest une nonte de voir sa et gravisime on a faire propraglande moi mr anezo je leur dit chante beau merle mr anezo picer dans violon
Mio, Posté
A la Reunion deux responsables des hausses : le grand raid et le sakifo !!! Honte à vous les organisateurs
Missouk, Posté
Existe - il un vaccin qui pourrait réduire ou supprimer les éruptions boutonneuses que j'ai chaque fois que je regarde, que j'entends ou que je lis les propos de ce monsieur '''' Mille mercis pour vos réponses
Rappel avril 2022, Posté
Le premier tour des élections présidentielles : 10 avril 2022.Le 2eme tour : 24 avril 2022. On s'en souviendra.