Une consultation entamée avec les acteurs économiques et les élus :

Etat d'urgence sanitaire : pas d'annonce prévue ce mardi par le préfet


Publié / Actualisé
Parmi ses grandes annonces ce lundi 27 décembre 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le département de La Réunion repassait en état d'urgence sanitaire à compter de ce mardi. Le ministère des Outre-mer a par la suite détaillé la mesure : l'état d'urgence est rétabli jusqu'au 31 mars 2022. Il sera également maintenu en Martinique. A La Réunion, le préfet Jacques Billant est donc attendu sur le sujet. Selon nos informations, aucune prise de parole ou annonce de mesures ne sera effectuée ce mardi. Jacques Billant entame une vaste consultation avec les acteurs économiques de l'île et doit rencontrer comme chaque semaine les maires ce mercredi. A l'issue de ces discussions, si arbitrage il y a, il pourrait s'exprimer par le biais d'une conférence de presse d'ici la fin de la semaine (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Parmi ses grandes annonces ce lundi 27 décembre 2021, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le département de La Réunion repassait en état d'urgence sanitaire à compter de ce mardi. Le ministère des Outre-mer a par la suite détaillé la mesure : l'état d'urgence est rétabli jusqu'au 31 mars 2022. Il sera également maintenu en Martinique. A La Réunion, le préfet Jacques Billant est donc attendu sur le sujet. Selon nos informations, aucune prise de parole ou annonce de mesures ne sera effectuée ce mardi. Jacques Billant entame une vaste consultation avec les acteurs économiques de l'île et doit rencontrer comme chaque semaine les maires ce mercredi. A l'issue de ces discussions, si arbitrage il y a, il pourrait s'exprimer par le biais d'une conférence de presse d'ici la fin de la semaine (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

La préfecture nous indique que la consultation avec les acteurs économiques doit débuter ce mardi 28 décembre 2021 dans l'après-midi. Les échanges avec les maires de l'île sont prévus comme chaque semaine ce mercredi.

En fonction des décisions prises, le préfet choisira le mode de discours qu'il estimera le plus adapté. En cas de mesures "structurantes" (couvre-feu, reconfinement...) à annoncer, il pourrait s'exprimer d'ici la fin de la semaine via une conférence de presse, mercredi en fin de journée ou jeudi voire vendredi.

Aucune annonce ne sera en tout cas effectuée ce mardi. Les chiffres du Covid-19, eux, seront bien transmis par voie de communiqué comme chaque semaine. La préfecture pourrait y ajouter un rappel des mesures annoncées par le Premier ministre Jean Castex ce lundi.

Pour rappel, voici le communiqué du ministère des Outre-mer sur le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion :

"Déclaration de l’état d’urgence sanitaire à La Réunion et en Martinique

Le Premier ministre a présenté un décret déclarant l’état d’urgence sanitaire à La Réunion et en Martinique.

Depuis la vague épidémique observée cet été en Martinique, dont la fulgurance et l’ampleur avaient justifié la déclaration de l’état d’urgence sanitaire à compter du 14 juillet 2021, le virus SARS-CoV-2 continue à circuler activement dans ce territoire, où le taux d’incidence mesuré sur une période de sept jours consécutifs est toujours supérieur à 180 cas pour 100 000 habitants, alors que des mesures de couvre-feu sont en cours d’application. En raison du maintien de cette circulation virale à un niveau élevé depuis plusieurs mois et de la couverture vaccinale encore insuffisante de la population, moins de 40 % des habitants ayant reçu au moins une dose de vaccin, la pression hospitalière reste très forte, avec un taux d’occupation des lits de réanimation supérieur à 120 % de la capacité initiale du territoire, dans un contexte où la situation sanitaire en métropole rend plus difficile l’envoi de renforts ou l’organisation d’évacuations sanitaires. Pour protéger la population, la situation sanitaire impose ainsi que des mesures d’interdiction de déplacement hors du domicile, que seul l’état d’urgence sanitaire permet de prendre, continuent à être mises en œuvre au-delà du 31 décembre 2021, date à laquelle l’état d’urgence doit en principe prendre fin dans ce territoire.

La situation sanitaire se dégrade par ailleurs très fortement à La Réunion, où l’état d’urgence sanitaire avait également été déclaré à compter du 14 juillet 2021, puis prorogé par le législateur jusqu’au 15 novembre 2021, avant que le décret n° 2021-1328 du 13 octobre 2021 n’y mette un terme anticipé au 15 octobre 2021. A la date du 22 décembre 2021, le taux d’incidence s’élève ainsi à 577 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 46,6 % sur sept jours glissants. Une telle augmentation de la circulation virale entraine une hausse rapide des hospitalisations, alors que 63 % seulement de la population a reçu au moins une dose de vaccin.

Compte tenu de son niveau de circulation en Martinique et à La Réunion, y compris du variant Omicron, des capacités hospitalières de ces territoires et de la couverture vaccinale de leur population, l’épidémie de covid-19 constitue une catastrophe sanitaire mettant en péril, par sa nature et sa gravité, la santé de la population, justifiant que l’état d’urgence sanitaire y soit déclaré, afin que les mesures strictement proportionnées aux risques sanitaires encourus et appropriées aux circonstances de temps et de lieu puissent être prises. Le Premier ministre a par ailleurs présenté au conseil des ministres un projet de loi rendant cet état d’urgence sanitaire applicable jusqu’au 31 mars 2022 à La Réunion, et le Gouvernement déposera en cours de discussion parlementaire un amendement visant à rendre cet état d'urgence sanitaire applicable jusqu'à cette même date en Martinique.

En application de l’article L. 3131-13 du code de la santé publique, l’Assemblée nationale et le Sénat seront informés sans délai des mesures prises par le Gouvernement au titre de l’état d’urgence sanitaire et les données scientifiques disponibles sur la situation sanitaire qui ont motivé la décision de le déclarer seront rendues publiques."

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

THOR, Posté
Ha oui ! il attend le 30 au soir......çà serait fun non '
Missouk, Posté
Et hop, on redonne les pleins pouvoirs liberticides à ce monsieur galonné qui en fait ne fera que faire appliquer localement les décisions de MICRON 1er... Encore de beaux moments de démocratie et de libertés en perspective!
Jeanbon, Posté
Il fera comme l'année dernière !Laissera tout le monde faire ses courses et organiser les choses, et annoncera le pire, au dernier moment...
Éclaircie , Posté
Dans les mauvaises news au moins une tres bonne nouvelle : annulation.des élections a l etang sale. Il faut le changement.
THOR, Posté
On redonne les pleins pouvoir au ti Préfet larmoyant.....totoche on va encore rire.....
Debout c'est non , Posté
A partir de lundi, interdiction de se brosser les dents debout .