[LIVE] Nouvelles mesures sanitaires :

Couvre-feu de 21h à 5h à partir du 1er janvier pour trois semaines


Publié / Actualisé
Le préfet Jacques Billant a annoncé ce mercredi 29 décembre 2021 le rétablissement du couvre-feu, de 21h à 5h, à partir de ce samedi 1er janvier. Une décision rendue possible avec le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, depuis ce mardi. La décision est justifiée par la dégradation constante de la situation sanitaire : ce mercredi, le taux d'incidence a atteint 740 pour 100.000 habitants. A partir de samedi, des jauges seront de nouveau appliquées dans les établissements recevant du public, les rassemblements interdits dans l'espace public, et les restaurants et les bars devront se limiter à six personnes par table. Suivez notre live (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Le préfet Jacques Billant a annoncé ce mercredi 29 décembre 2021 le rétablissement du couvre-feu, de 21h à 5h, à partir de ce samedi 1er janvier. Une décision rendue possible avec le rétablissement de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion, depuis ce mardi. La décision est justifiée par la dégradation constante de la situation sanitaire : ce mercredi, le taux d'incidence a atteint 740 pour 100.000 habitants. A partir de samedi, des jauges seront de nouveau appliquées dans les établissements recevant du public, les rassemblements interdits dans l'espace public, et les restaurants et les bars devront se limiter à six personnes par table. Suivez notre live (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Nos journalistes sont sur place, suivez notre live :

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi

  • IPR

    Réaction du député Philippe Naillet :

    "Si je comprends la nécessité de limiter les interactions sociales au vu de la situation sanitaire, avec près de 700 cas par jour, je partage le sentiment de nombreux Réunionnais de payer collectivement alors qu’ils ont déjà consenti de nombreux efforts pendant près de 2 ans et subi de nombreuses privations.

    Je demande que les acteurs économiques qui vont être impactés par le couvre-feu et les nouvelles mesures, notamment le retour des jauges, la fin de la consommation debout et l’interdiction de manger dans les cinémas, soient soutenus et indemnisés au plus juste dans les meilleurs délais.

    Je regrette que le gouvernement soit resté sourd à nos appels pour plus de moyens pour nos hôpitaux à travers la revalorisation du coefficient géographique. La conséquence de cette politique comptable est qu’on va fermer des salles de blocs pour renforcer la réanimation. C’est proprement scandaleux. Si la Covid tue, les autres maladies tuent aussi.

    Je demande, à côté de la vaccination qu’il faut encourager et non rendre obligatoire, que nous ayons une approche territorialisée de la gestion de cette crise sanitaire ; à cet effet, je souhaite que toutes les personnes qui rentrent à La Réunion à partir du 1er janvier 2022 soient dans l’obligation d’effectuer un test 72 heures après leur arrivée sur notre île"

  • IPR

    Ibrahim Patel, président de la CCIR, réagit aux annonces

    "Dans son intervention de ce jour, mercredi 29 décembre, M. Jacques Billant en concertation avec les mairies, les acteurs économiques et divers partenaires, a annoncé les nouvelles mesures qui entreront en vigueur à partir de ce samedi 1er janvier 2022 pour une durée de 3 semaines :

    - Couvre-feu de 21h à 5h du matin
    - Interdiction d'évènements et rassemblements dans l'espace public
    - Interdiction de rassemblements festifs privés dans les ERP : salles des fêtes, salles communales.
    - Jauges rétablies pour les ERP en fonction de la surface de l'établissement
    - Bars et restaurants : tables limitées à 6 personnes

    L'annonce du couvre-feu oblige les restaurateurs à ne faire qu'un seul service, sachant que 65% de nos entreprises sont dans l'incapacité de faire des livraisons à domicile (enquête CCI Réunion). Les forains et les entreprises de l'évènementiel restent particulièrement pénalisés.

    Dans le cadre de la cellule de continuité économique qui a précédé ces annonces, j'ai attiré l'attention du préfet sur la nécessité de mettre en place des mesures d'accompagnements indispensables à la survie de nos entreprises et plus particulièrement celles du tourisme et de l'évènementiel.

    Il est essentiel de réactiver les mesures qui ont fait leurs preuves dont le FSN, le PGE, les fonds régionaux, les concours bancaires et les mesures d'assouplissement des organismes sociaux et fiscaux.

    Aussi, pour renforcer ces mesures, je propose :
    - un taux de prise en charge du chômage partiel à 100%
    - la création d'un FSN renforcé pour les entreprises qui subissent une désorganisation avec un taux d'arrêt maladie lié au COVID-19 de plus de 50%
    - le report du PGE au 31/12/2022 car 50% ne sont plus en capacité de le rembourser (enquête CCI Réunion)

    Les aides apportées en faveur des entreprises seront étudiées lors des prochaines réunions de travail avec la cellule de crise économique. Je ne manquerai pas de revernir vers vous pour vous informer de la situation".

  • IPR

    Nous publions ci-dessous le communiqué complet de la préfecture :

    "Le couvre-feu permet de limiter efficacement les interactions sociales et le brassage des populations. Il est mis en vigueur de 21h00 à 5h00 tous les jours et sur l’ensemble du territoire. Cette mesure entrera en vigueur dès le samedi 1er janvier au soir et jusqu’au dimanche 23 janvier inclus.

    Seules les personnes qui présentent une attestation de déplacement dérogatoire peuvent se déplacer pendant les horaires de couvre-feu. Les seuls motifs de déplacement autorisés sont les suivants :

    Motifs médicaux :
    -          Consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé ;

    Motifs professionnels :

    -          Trajet domicile - travail ou avec le lieu d'enseignement et de formation;

    -          Participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative;

    Motifs familiaux et  personnels :

    -          Motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants;

    -          Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant;

    -          Convocation judiciaire ou administrative;

    -          Rendez-vous chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance ;

    -          Transferts ou transits vers les aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance;

    -          Livraisons de nourriture à domicile jusqu’à 23h;

    -          Trajets entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité sportive réservés uniquement aux sportifs de haut niveau, aux personnes en formation universitaire ou professionnelle aux métiers du sport, aux personnes disposant d'une prescription médicale d'activité physique adaptée, aux personnes en situation de handicap et de leur accompagnant et aux personnes assurant l'encadrement de ces publics ;

    -          Déplacements brefs dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.


    Pour tout déplacement durant les horaires de couvre-feu, il conviendra de présenter une pièce d’identité et un justificatif de déplacement temporaire ou permanent disponible sur le site internet de la préfecture.

    - Fermeture des établissements recevant du public à 21h -

    Les établissements recevant du public peuvent accueillir de la clientèle jusqu’à 21h00 dans le respect des protocoles en vigueur. Il appartient à la clientèle de prendre en compte les temps de transports nécessaires pour avoir rejoint leur domicile avant 21h00.

    Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité peuvent rester ouverts. Les stations-services peuvent poursuivre leur activité suivant leurs horaires habituels, exclusivement pour la vente de carburant.


    - Mesures de restrictions dans les établissements recevant du public -

    Mise en place de jauges dans les établissements recevant du public et les marchés

    Les magasins de vente, commerces, centres commerciaux et marchés sont soumis aux jauges suivantes :
    -          Marchés couverts : 8m² par personne

    -          Marchés de plein air : 4m² par personne

    -          Commerces < 10m² : 1 client

    -          Commerces entre 10 et 400 m² : 10 m² par clients

    -          Commerces > 400m² : 75 % de la capacité d’accueil


    Tous les autres établissements recevant du public (restaurants, bars, cinémas, salles de spectacles, musées, bibliothèques, établissements sportifs, parcs zoologiques, salons, foires…), couverts et non couverts, sont soumis à une jauge de 75% de leur capacité d’accueil maximale.

    Tous les établissements sont soumis à l’affichage extérieur de leur capacité théorique ainsi que la capacité d’accueil contrainte.

    Pour les grands évènements, une jauge maximale  de 2 000 personnes en intérieur et 5 000 personnes en extérieur est instaurée.

    - Limitation des tablées à 6 personnes -

    Dans tous lieux de restauration (restaurants, bars, hôtels…), les tablées sont limitées à 6 personnes maximum.

    - Interdiction des rassemblements festifs privés dans les salles des fêtes et salles polyvalentes -

    Les rassemblements festifs (baptêmes, mariages, anniversaires) sont interdits dans les établissements recevant du public de type X, L et CTS.

    - Interdiction des concerts debout -

    Par décret à paraître, les concerts debout sont interdits à compter du 3 janvier pour une période de 3 semaines.

    - Interdiction des activités de danse -

    Les activités de danse récréatives sont interdites dans tous les établissements recevant du public et notamment:
    - les bars, restaurants et débits de boissons ;
    - les établissements flottants, pour leur activité de restauration et de débit de boissons ;
    - les hôtels, pour les espaces dédiés aux activités de restauration et de débit de boissons ;
    - les salles des fêtes, salles de spectacles, salles polyvalentes, salles à usage multiples

    Les cours de danse, spectacles et activités de danse professionnelle restent autorisées.

    - Fermeture des discothèques -

    Les discothèques (ERP de type P) ne peuvent plus accueillir de public depuis le 10 décembre et pour une période allant jusqu’au 24 janvier 2022 (par décret à paraître)

    - Obligation de la restauration assise -

    Tous les clients des ERP doivent disposer d’une place assise pour la consommation de boissons et la restauration. La consommation doit se faire à table uniquement, dans le respect des protocoles sanitaires. Les cocktails avec consommation debout sont interdits. Les buffets peuvent être maintenus avec le port du masque en continu lors de tous les déplacements.

    Interdiction de la consommation à emporter au sein des évènements et rassemblements soumis au passe sanitaire

    Lorsque les évènements et rassemblements soumis au passe sanitaire comportent un espace de restauration et de consommation de boissons, la consommation à emporter y est interdite.

    Toutes les personnes souhaitant consommer sur place ne peuvent le faire que dans l’espace dédié de restauration et elles doivent disposer d’une place assise pour la consommation de boissons et la restauration dans cette zone clairement délimitée.

    La consommation de boissons et de nourriture dans les cinémas, les théâtres et les équipements sportifs est interdite.

    - Activités festives à domicile -

    Les regroupements festifs sont à l’origine de nombreux clusters et doivent être limités. Le transport de matériel de sonorisation  reste interdit, tout comme les prestations d’animation de soirées (DJ) et les activités de traiteur à domicile.

    - Rassemblements -

    Interdiction de tout évènement et tout rassemblement sur la voie publique

    Tous les rassemblements et évènements sur la voie publique sont interdits. Cette mesure concerne les évènements culturels (concerts..), sportifs (courses…), festifs (fêtes foraines...) ou commerciaux (brocantes, vides-greniers, braderies…).
    Elle ne s’applique pas aux manifestations religieuses (processions), ni à l’exercice des droits syndicaux et sociaux, ni aux marchés forains.

    Interdiction des feux d’artifice le 31 décembre

    Interdiction des rassemblements sur les plages, arrières plages, espaces publics le 31 décembre, comme tous les autres jours

    Interdiction de la consommation d’alcool sur la voie publique

    La consommation d’alcool sur la voie publique est interdite.

    Interdiction des pique-niques

    L’organisation des pique-niques est interdite dans l’espace public et dans tous les espaces naturels : plages, arrières plages, rivières, kiosques…
    La consommation de boisson et de produits alimentaires lors d’une activité sportive (randonnée, course…) reste autorisée.

    Interdiction de la pratique du bivouac

    La pratique du bivouac est interdite. La pratique du camping dans des établissements prévus à cet effet reste autorisée.

    Mesures de restriction dans les transports

    - Accès aux aéroports -

    Seules les personnes justifiant d’un schéma vaccinal complet ou d’un motif impérieux de déplacement sont autorisés à embarquer au départ ou à destination de La Réunion.

    L’accès aux aérogares est limité :
    -       aux passagers munis d’un titre de transport,
    -       aux personnels de l’aéroport,

    -       aux clients de compagnies aériennes,

    -       accompagnants pour les mineurs isolés, personnes handicapées ou nécessitant un accompagnement (limité à 1 accompagnant par passager).

    - Voyages en provenance de métropole -

    Les motifs impérieux de déplacement sont levés uniquement pour les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet). Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles relèvent d’un motif impérieux. Tous les voyageurs doivent présenter avant l’embarquement les résultats négatifs d’un test de moins de 24h.

    - Voyage à destination de la métropole -

    Les motifs impérieux de déplacement sont levés uniquement pour les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet). Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles relèvent d’un motif impérieux. Tous les voyageurs doivent présenter avant l’embarquement les résultats négatifs d’un test de moins de 48h.

    La liste des lieux de test est disponible sur le site internet de la préfecture.

    - Voyages en provenance et à destination de Mayotte -

    Les motifs impérieux de déplacement sont levés uniquement pour les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet).

    Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles relèvent d’un motif impérieux.

    Tous les voyageurs doivent présenter un test avant l’embarquement. Ces tests doivent être faits 48h avant l’embarquement pour tous les passagers.

    Voyages en provenance et à destination de l’Ile Maurice ou d’Afrique du Sud

    Depuis le samedi 4 décembre 2021, seuls les passagers justifiant d’un motif impérieux peuvent voyager en provenance et à destination de l’Ile Maurice et d’Afrique du Sud.

    Avant l’embarquement, tous les voyageurs doivent présenter les résultats d’un test négatif de moins de 24h.

    En complément des dépistages systématiques sont mis en place à l’arrivée à La Réunion et des mesures d’isolement sont mises en places pour tous les passagers.

    - Voyages en provenance et à destination d’une zone verte -

    Les motifs impérieux de déplacement sont levés uniquement pour les voyageurs vaccinés (schéma vaccinal complet). Les personnes qui ne sont pas vaccinées ne peuvent voyager que si elles relèvent d’un motif impérieux.

    Tous les voyageurs en provenance de l’étranger doivent présenter un test négatif de moins de 24h avant l’embarquement. Ils pourront faire l’objet d’un test antigénique à l’arrivée à La Réunion.

    - Mesures d’hygiène et de distanciation -

    Respect des gestes barrière

    Les mesures simples de prévention adoptées au quotidien permettent de limiter la propagation du virus de la Covid-19 et de ses variants :
    - Se laver régulièrement les mains ou utiliser une solution hydro-alcoolique  et éviter de se toucher le visage

    - Respecter une distance d’au moins deux mètres avec les autres et limiter au maximum ses contacts sociaux
    ·         Aérer les pièces de son domicile ou de son lieu de travail le plus souvent possible

    - Saluer sans se serrer la main et éviter les embrassades

    - Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir à usage unique

    - Utiliser l’application TousAntiCovid pour  notamment être informé d’un contact avec une personne positive.

    - Obligation du port du masque -

    Le port du masque est obligatoire dans l’espace public et dans les établissements recevant du public (y compris soumis au Passe sanitaire), ainsi que dans les lieux clos tels que le lieu de travail, les commerces, les transports et dans tout lieu de rassemblement couvert.

    Cette obligation s’applique pour toutes les personnes à partir de 11 ans.

    Le port du masque n’est pas obligatoire :

    -       dans les espaces naturels (plages, forêts, parcs),

    -       pour les personnes en situation de handicap,

    -       lors de la pratique d’une activité sportive ou artistique de plein air,

    -       pour les usagers de deux roues.

    - Modalités de travail -

    Dès le 3 janvier, le recours au télétravail sera rendu obligatoire pour tous les salariés pour lesquels il est possible, à raison de trois jours minimum par semaine et quatre jours quand cela est possible.

    Les réunions en visio-conférence doivent être privilégiées.

    Dans les administrations et les entreprises publiques ou privées, les moments de convivialités réunissant les salariés en présentiel et les cérémonies de vœux sont interdits.

    Les temps évènementiels ou promotionnels (séminaires, inaugurations, promotions…) sont également interdits.

    - Accompagnement économique de l’Etat -

    Au mois de décembre, les entreprises les plus affectées par la situation sanitaire pourront bénéficier du dispositif « coûts fixes » dès lors qu’elles perdent plus de 50 % de leur chiffre d’affaires et qu’elles connaissent des pertes d’exploitation (EBE négatif).

    Ce dispositif compensera 90 % (70 % pour les entreprises de plus de 50 salariés) de la perte d’exploitation. Le montant des aides perçues par les entreprises au titre du dispositif « coûts fixes » est plafonné à 12 millions d’euros par groupe sur toute la durée de la crise.

    L’activité partielle avec un reste à charge nul est accessible à ces entreprises dès 65% de perte de chiffre d’affaires.

    Les entreprises peuvent toujours bénéficier de certains dispositifs en place, notamment les prêts garantis par l’Etat, les plans d’apurement de dettes de cotisations sociales et le fonds de transition.

    Des  compléments d’information seront apportés dans les prochains jours."

  • IPR

    La capacité maximale de lits en réanimation est désormais de 107

    "La situation nationale a changé depuis le mois d'août, nous ne pourrons pas compter sur la même réserve sanitaire dont nous avons bénéficier il y a quelques mois. Il y a des hôpitaux déjà sous l'eau en Métropole" rappelle Martine Ladoucette. "Les possibilités d'entraide du personnel hospitalier ne sont plus du tout les mêmes" ajoute-t-elle. La capacité maximale passe donc de 122 à 107 lits.

  • IPR

    "Les forces de l'ordre vont renforcer les contrôles" prévient Jacques Billant

    "Un plan opérationnel sera validé par mes soins demain matin, car il n'est pas normal que la majorité soit pénalisée par une minorité irresponsable et individualiste" tonne-t-il. "Nous faisons le choix de mettre en place ces restrictions samedi, après le réveillon, mais je rappelle que ce réveillon devra se faire en petit comité et dans le respect des gestes barrières" ajoute-t-il.

    Une multiplication des contrôles du port du masque, du respect des gestes barrières, des jauges dans les ERP, mais aussi des pass sanitaires, va avoir lieu dans les semaines à venir.

  • IPR

    A compter du samedi 1er janvier 2022 :

    • Couvre-feu de 21h à 5h du matin, retour des motifs impérieux pour se déplacer pendant ces horaires

    • Retour des attestations de déplacement

    • Interdiction des événéments et rassemblements dans l'espace public (culture, sport et commerce)

    • Interdiction des rassemblements festifs privés dans les établissements recevant du public (gymnases et salles communales)

    • Rétablissement des jauges dans les ERP, en fonction de la surface

    • Les tables limitées à 6 personnes dans les bars et restaurants

    Ces mesures seront en vigueur jusqu'au dimanche 23 janvier inclus. "Si les mesures sont impératives, la vaccination est quant à elle vitale" a par ailleurs rappelé le préfet. Ces nouvelles mesures viennent s'ajouter à celles déjà en place et celles annoncées par le Premier ministre Jean Castex.

  • IPR

    13 salles de bloc opératoire vont devoir fermer pour pouvoir ouvrir de nouveaux lits de réanimation

    Les admissions en réanimation ont triplé. "Dans ce nouveau contexte, les soignants comptent plus que jamais sur le sens des responsabilités des Réunionnais.es, pour éviter le pire" interpelle Martine Ladoucette. 90% des hospitalisés ne présentent pas de schéma vaccinal complet. "L'Omicron ne remet pas en cause l'efficacité du vaccin, cependant il est clair aujourd'hui que deux doses ne suffisent plus, il faut absolument faire sa troisième dose" rappelle-t-elle.

    Elle appelle à éviter tout rassemblement où les gestes barrières ne sont pas respectés. L'ARS propose au préfet que de nouvelles dispositions soient prises pour limiter les contaminations. Elle appelle par ailleurs à ne pas se rendre systématiquement aux urgences, mais de plutôt se tourner vers son médecin, pour "laisser la place aux cas les plus graves".

  • IPR

    Le seuil des 2.000 cas par jour sera bientôt atteint

    "700 cas par jour, cela veut dire que près d'un sur trois présente des symptômes de la maladie. Sur 260 personnes malades, on a de fait 9 personnes hospitalisées, dont 4 en réanimation" assure Martine Ladoucette. "La situation change de jour en jour, d'heure en heure, nous sommes désormais dans la vague Omicron : depuis deux jours, nous observons une moyenne de 1.250 cas par jour, et près d'un cas sur quatre est potentiellement issu du variant Omicron" ajoute-t-elle. "Le seuil des 2.000 cas par jour sera bientôt atteint et même dépassé" assure la directrice de l'ARS.

    Le variant Omicron serait deux fois plus contagieux que le variant Delta, d'après les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "On sait aussi que ce nouveau variant n'est pas plus dangereux que le Covid-19 historique et ses variants" ajoute Martine Ladoucette.

  • IPR

    "La situation est de nouveau inquiétante, comme elle l'était au mois d'août" entame Jacques Billant

    Le taux d'incidence est aujourd'hui de 740 cas pour 100.000 habitants, son taux le plus haut depuis le début de la crise. Le taux de positivité est de 7%. Il y a en moyenne 700 cas par jour. "On parle désormais de tension hospitalière et de pression sur les services de médecine et de réanimation" assure-t-il.

    84 dont 37 atteint par le Covid-19. 95% de taux d'occupation. "Les équipes soignantes ont lancé un cri d'alerte" ajoute-t-il

  • IPR

    Bonjour à tous, bienvenue dans ce live !

A propos

Le préfet dévoile les nouvelles mesures sanitaires pour La Réunion

Alors que La Réunion est repassée en état d'urgence sanitaire le 28 décembre 2021, le préfet Jacques Billant est amené à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du virus. Ce mercredi 29 décembre, il fait le point au cours d'une conférence de presse à 16h pour dévoiler les décisions prises.

Avant cela, le préfet s'est entretenu avec les acteurs économiques de l'île et les élus, qu'il a rencontrés dès ce mardi après-midi, au lendemain de l'allocution de Jean Castex. Le Premier ministre a fait de nouvelles annonces, entouré d'autres membres du gouvernement dont le ministre de la Santé Olivier Véran, ce lundi pour faire face notamment à la nouvelle vague de Covid dûe au variant Omicron en France et en Europe.

A La Réunion, 20 cas de variant Omicron ont été détectés depuis le 30 novembre, dont un recensé durant la semaine qui vient de s'écouler.

La situation sanitaire est particulièrement tendue à La Réunion, où les indicateurs battent de nouveaux records de semaine en semaine. Du 18 au 24 décembre, 4.807 cas positifs ont été recensés contre 4.558 la semaine précédente. Le taux d’incidence passe à 561,6 pour 100.000 habitants contre 532,5 la semaine précédente. Le taux de positivité est en hausse à 7,8%.

C'est surtout la tension hospitalière qui inquiète les autorités. Les admissions Covid en réanimation ont doublé, avec 37 lits occupés par des patients Covid. Le service sur l'île est occupé à 95% soit 84 lits pris sur les 89 au total (patients Covid ou non Covid).

Face à ces chiffres alarmants, le préfet pourrait prendre des mesures drastiques. La grande question est de savoir si Jacques Billant décidera de mettre en place un couvre-feu le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre. L'an dernier, un couvre-feu en deux étapes avait été mis en place. Entre 22h et 1h du matin, seules les personnes rentrant chez elles ou justifiant d'un motif impérieux pouvaient circuler. Le dispositif était renforcé de 1h à 5h : hors motif impérieux toute circulation était interdite, sous peine d'une amende s'élevant jusqu'à 375 euros.

De fait, l'éventualité d'un couvre-feu a bel et bien été évoquée au cour de la réunion entre le préfet et les maires ce mardi. Les élus présents ont cependant demandé, si une telle décision devait être prise, de ne pas l'instaurer avant le 3 janvier 2022. A l'approche du Nouvel an, les Réunionnais ont déjà fait leurs achats et courses diverses. Les élu.e.s demandent aux autorités de laisser la population réveillonner. Suite à sa rencontre avec les élus, le préfet a participé à distance à une réunion inter-ministérielle pour faire les arbitrages nécessaires en termes de restrictions sanitaires.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

13 Commentaire(s)

Hugh coco, Posté
Pas de réaction de la cci c'est incroyable ils défendent rien ! Le député a saint denis il reste égal à lui même aucune réaction sérieuse et un blabla sideral marre ! Quelle colère
Y en a marre , Posté
Il y en a marre de cette politique pourrie, vivement que le gouvernement change totalement, la gestion aussi difficile soit elle est gérée par le plus gros des enc*lé, et malheureusement on l'a encore pour quelques mois à la tête de notre pays...A chaque accalmie, il y a un nouveau truc qui sort pour encore bafouer nos droits et libertés !!!Notre gouvernement est pourri jusqu'à la moelle, les projets de lois les plus fous sont volontairement votés en pleine nuit quand seulement ceux qui sont d'accord sont présents... C'est lamantable!Macron et tes ministres de mer*e, dégagez et laissez la place au personnes compétentes et qui ne sont pas corrompus !!!
CF97410, Posté
La Réunion sous pré-du-confinement.
Lina, Posté
Salut Gege ! Mon commentaire n est que le signe d un ras le bol. Jette un oeil sur: ''lesessentiel.org'' tu verras des temoignages de soignants de la 1ere a la vague actuelle... si tu te contentes de suivre aveuglément les medias standart tu risques de louper certaines verites...si c est pas le cas va voir les medias Indépendants !. Je te défis d écrire avec conviction et argumentation que notre gouvernement agit pour le bien de son peuple... il ne fait que divisé et nous monté les uns contre les autres...tu as l exemple avec l implosion de la droite et de la gauche et les gilets jaunes. Je ne suis pas un mouton désolé si ça ne plaît pas ça doit être dans les gènes ... mon grand père était resistant et je peux te dire comment un état autoritaire se met en place... l exemple d Hitler te parle ! Ensuite recherche qui etait Charles Hernu, Robert Boulin, gestion du mediator ou ce qu' à pu faire pfizer en Afrique. ... tu auras un petit aperçu de l honnêteté de nos États... Et la je te donne des références basés sur des faits ! Pas du complotisme... encore faudra t il faire l effort de construire tes propres idées et non celles que l on cherche à t imposer ! Sincère bonne année ....y en a assez des divisions inutiles qui servent le pouvoir actuel.
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Ce type n'est qu'une simple autorité où sont passés les 7 députés , les 4 sénateurs , les 2 présidents d'assemblée , les 24 maires ' Disparus des radars à quoi servent-ils '
Gege, Posté
Lina à part critiquer tu proposes quoi pour soulager les soignants en souffrance et en épuisement professionnel ' Car ce style de commentaire n'apporte pas grand chose'
Hugh coco, Posté
C'est absolument sans fondement scientifique ou logique vraiment entièrement inutile aberrant et cela atteint à nos libertés fondamentales
Honteux , Posté
Aéroports grands ouverts et passoires. Grand Raid et Sakifo. Ras le bol. On se fait vaccinés et on subit la double.peine. En avril on n'oubliera pas d'aller voter.
Siberoutard, Posté
Vacciné ou pas on est tous mis au même tarif! L'individualisme et l'égotisme des uns, les antipass, vax, mask au nom de leur "liberté" chérie (resto, café, ciné, boîte, concert, liberté d'enfants gâtés), conduisent à amplifier les contaminations et les risques de la maladie et privent la majorité des vaccinés de leur propre liberté. Punition collective à cause d'extrémistes bornés du style Trump, Bolsonaro, etc., de bobos en mal de naturalisme (réfugiés dans la Drôme), d'illuminés en mal de complotisme ou en recherche d'alternatives "spirituelles" etc. C'est ceux-là qu'il faudrait vacciner d'office comme les enfants inscrits à l'école publique et ce sont les vaccinés, responsables devant la collectivité, auxquels il faudrait redonner l'entière liberté. Le Préfet préfère par commodité mettre tout le monde dans le même sac! Trop facile, trop injuste! Et si la colère changeait de camp'
HULK, Posté
Du grand n'importe quoi. des décisions d'énarques incompétents. Çà ne sert à rien mais ils le font quand même. D'une nullité crasse.
EVE, Posté
Constat : les mesures contraignantes pèsent sur les vaccinés car depuis l'instauration du passe sanitaire et vaccinal cela fait plusieurs mois que nos relations sociales sont inexistantes ! Donc , pour nous rien ne change ! A 21 h sommes au lit !
CF97410, Posté
La Réunion est en pré-du-confinement.
Lina, Posté
Vacciné ou pas... on navigue dans les mêmes eaux troubles. ... je pense que lorsque 100 /100 des gens seront vaccinés mais que le covid sera toujours la ils trouveront autre chose pour nous pourrir la vie. Par contre sakifo, salon de la maison, grand raid, meeting à l elysee ou ailleurs pas de problème ! Faudra vraiment qu on se bouge à un moment.... raz le bol.