Huit décès et 4.807 nouveaux cas :

Les admissions Covid en réanimation doublent, le service occupé à 95%


Publié / Actualisé
Le dernier bilan de la préfecture et de l'ARS ce mardi 28 décembre sur le Covid-19 à La Réunion montre à nouveau une dégradation de la situation sanitaire. Une donnée inquiétante : les admissions Covid en réanimation ont doublé, avec 37 lits occupés par des patients Covid. Le service sur l'île est occupé à 95% soit 84 lits pris sur les 89 au total (patients Covid ou non Covid). 4.807 nouveaux cas positifs ont été recensés du 18 au 24 décembre contre 4.558 la semaine dernière. Le taux d'incidence atteint 561,6 pour 100.000 habitants contre 532,5 la semaine précédente. Huit patients présentant des comorbidités sont décédées des suites du virus. Aucun n'était vacciné. Un cas supplémentaire du variant Omicron a été recensé, soit 20 au total. L'état d'urgence sanitaire est rétabli depuis ce mardi 28 décembre 2021 sur l'île jusqu'au 31 mars 2022. Le préfet Jacques Billant doit d'ailleurs s'exprimer ce mercredi sur les mesures mises en place. L'hypothèse d'un couvre-feu est sur la table. (Photo rb/www.ipreunion.com)
Le dernier bilan de la préfecture et de l'ARS ce mardi 28 décembre sur le Covid-19 à La Réunion montre à nouveau une dégradation de la situation sanitaire. Une donnée inquiétante : les admissions Covid en réanimation ont doublé, avec 37 lits occupés par des patients Covid. Le service sur l'île est occupé à 95% soit 84 lits pris sur les 89 au total (patients Covid ou non Covid). 4.807 nouveaux cas positifs ont été recensés du 18 au 24 décembre contre 4.558 la semaine dernière. Le taux d'incidence atteint 561,6 pour 100.000 habitants contre 532,5 la semaine précédente. Huit patients présentant des comorbidités sont décédées des suites du virus. Aucun n'était vacciné. Un cas supplémentaire du variant Omicron a été recensé, soit 20 au total. L'état d'urgence sanitaire est rétabli depuis ce mardi 28 décembre 2021 sur l'île jusqu'au 31 mars 2022. Le préfet Jacques Billant doit d'ailleurs s'exprimer ce mercredi sur les mesures mises en place. L'hypothèse d'un couvre-feu est sur la table. (Photo rb/www.ipreunion.com)

• Les admissions en réanimation doublent

Le nombre de personnes admises en réanimation a doublé. 37 lits de réanimation sont occupés par des patients positifs à la Covid-19 au 28 décembre "ce qui amène à un total de patients en réanimation de 84 sur les 89 lits installés à La Réunion (soit un taux d’occupation de 95%)" précise les autorités sanitaires. "La très grande majorité des patients admis en réanimation ne dispose pas d'un schéma vaccinal complet" précise les autorités.

Le nombre de lits occupés en médecine Covid est quant à lui de 58 sur les 71 lits ouverts.

Cette semaine huit personnes présentant des comorbidités sont décédées des suites du Covid. Aucune d'entre elle n'était vaccinée. Une personne était âgée de 45 à 64 ans, et les sept autres étaient âgées de plus de 75 ans.

• Nouveau record du taux d'incidence et du nombre de cas positifs

Le taux d’incidence et le nombre de cas détectés positifs au Covid-19 avaient atteint des records la semaine précédente. Le taux d’incidence était de 532,5/100.000 habitants sur la période comprise entre le 11 et 17 décembre 2021. Les autorités sanitaires, c'est-à-dire la préfecture et l’agence régionale de santé (ARS) avaient d'ailleurs indiqué le jeudi 23 décembre que ce taux avait atteint 550.

Désormais, ce record est à nouveau battu avec 561,6 de taux d’incidence et 4.807 cas positifs au Covid-19, soit 249 personnes de plus que la semaine précédente. Le nombre de cas moyen journalier est désormais de 686,7 (contre 651 la semaine précédente). Le taux de positivité est en forte hausse et se situe à 7,8% contre 5,8% la semaine dernière, malgré une baisse des dépistages. Les tranches d'âge de de 0-14 ans et les 25-34 ans ont les taux de positivité les plus élevés. Par ailleurs 65 clusters sont actifs.

Lire aussi - Covid-19 : 8 décès, 4.807 nouveaux cas et 561,6 de taux d'incidence

• Un nouveau cas de variant Omicron

20 cas positifs au variant "Omicron" ont été identifiés par les autorités sanitaires. C'est un cas de plus que la semaine dernière. Les opérations de séquençage se poursuivent indiquent les autorité. Le variant Delta reste néanmoins très présent et représente 92,77 % des mutations détectées. 

• Les dépistages en baisse

Du 18 au 24 décembre, le nombre de dépistages est en diminution, avec 61.726 tests réalisés, "du fait des vacances scolaires et de l’arrêt des opérations dans les établissements d’enseignement" précisent la préfecture et l'ARS.

• Un point sur la vaccination

Du 20 au 26 décembre, 20.047 injections ont été effectuées du 20 au 26 décembre. "Au 25 décembre, 530 156 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 545.159 personnes ont reçu au moins une injection" explique l'ARS. 66,6 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 61,9 % de la population totale. 68,4 % de la population éligible (de plus de 12 ans) est quant à elle engagée dans un parcours vaccinal soit 63,7 % de la population totale. 

Plus de 148.851 personnes ont effectués leur rappel à ce jour. Jean Castex a annoncé ce lundi 27 décembre, la réduction du délai de la dose de rappel à 3 mois au lieu de 5, dès ce mardi 28 décembre. " Le rappel renforce très sensiblement les défenses immunitaires poiur prévenir les formes graves et se protéger vis-à-vis des variants Delta et Omicron" rappelle les autorités sanitaires.

Ce lundi 27 décembre les ministres se sont penchés sur le projet de loi visant  à transformer le pass sanitaire en passe vaccinal. "Il sera débattu au parlement en janvier 2022" précise la préfecture et l'agence régionale de santé en ajoutant que "sous réserve du vote de la loi, la validité du pass sanitaire (sept mois) passera à : six mois au 15 janvier 2022 et à quatre mois : au 4 février 2022.

• Retour de l'état d'urgence sanitaire

Jean Castex a annoncé le retour de l'état d'urgence sanitaire à La Réunion ce lundi 27 décembre lors d'une conférence de presse après le Conseil des ministres. L'état d'urgence sanitaire est ainsi rétabli pour une période de un mois, et le Premier ministre a présenté au Conseil des ministres un projet de loi rendant cet état d’urgence sanitaire applicable jusqu’au 31 mars 2022.

Il permet en théorie à Jacques Billant d'instaurer à nouveau un couvre-feu ou confinement. Celui-ci devra d'ailleurs s'exprimer ce mercredi 29 décembre sur la situation sanitaire à La Réunion, à 16h, lors d'une conférence de presse. L'hypothèse d'un couvre-feu est sur la table.

Le préfet peut aussi mettre en place des restrictions des déplacements aériens et maritimes et interdire ou limiter les déplacements en provenance ou à destination de La Réunion. Il peut rétablir de nouvelles jauges dans les espaces accueillant du public et fermer certains types d'établissements.

Lire aussi - Réunion entre le préfet et les maires : l'hypothèse d'un couvre-feu sur la table
Lire aussi - Etat d'urgence sanitaire : les Réunionnais redoutent un couvre-feu ou un reconfinement

"Lors des rassemblements pendant les fêtes de fin d’année, les mesures de prévention et de protection doivent être appliquées en toutes circonstances afin de limiter la propagation du virus et de ses variants et éviter toute chaine de contamination (cluster)" préviennent les autorités sanitaires.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

8 Commentaire(s)

Quesaco, Posté
En juillet dernier, la presse s'alarmait déjà de l'occupation à 95% des lits de réa du CHU Réunion. Mais il y avait alors "103 lits armés" et le taux de 95% était obtenu sur 98 lits ouverts. En décembre, on en revient à 95% d'occupation mais de 89 lits installés. Donc quid des 9 autres depuis juillet voire même des 14 autres si on retient la notion de lits armés ' Dans un autre article d'août IP Réunion, indiquait même 117 lits de réa. https://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/covid-19-le-chu-de-la-reunion-sous-tension-extreme-face-a-la-degradation-de-la-situation-sanitaire-les-transferts-de-patients-envisages-1066855.htmlhttps://www.ipreunion.com/coronavirus/reportage/2021/08/03/covid-lits-rea,138879.html
Parce que vous Êtes gouvernés par Les Ratés En Mouvement ( LREM ), Posté
Est ce de bon chiffre ou alors faire peur quand on a des comiques qui se prennent pour des autorités '
Dictature et Propagande, Posté
Que de fausses informations pour instiller la peur ! Dommage que les journaux locaux soient autant des lèches boules ...pas un pour relever l'autre et révéler la Vérité ! Le Jour du Grand Jugement arrive, et vous allez tous être carbonisés.Aucun repenti devant de telles trahisons, d'avoir été autant des moutons complétement abrutis.Ce gouvernement vous manipule comme des grosses merdes
Samem, Posté
2 doses au lieu de 3 c'est un schéma vaccinal incomplet'
Maillon faible , Posté
L'hôpital est un des maillons faibles du système français et ce gouvernement n'a pas su redresser la barre non plus. Le nombre de lits diminue, on let l'accent sur le déambulatoire. Mais silence, pas de vague. Une prime de 100 euros pour tenter d'éteindre l'incendie.
Et les causes , Posté
On oublie vite les aéroports ouverts, le grand raid et le sakifo.
Trouble Sleep Yanga Wake, Posté
37 lits occupés c'est peu au regard de la population de 'ile. En revanche c'est le deni du délabrement du système hospitalier qui est criminel. administratifs, elus, presse participent à un complot pour cacher cette réalité.
Lina, Posté
Enfin un collectif d artistes pour aider les soignants et raconter leur histoire durant le covid...sur le lien. Lesessentiels.org