Il avait 76 ans (actualisé) :

Le député José Evrard meurt des suites du Covid-19


Publié / Actualisé
L'élu du parti Debout La France du Pas-de-Calais, José Evrard est décédé du Covid-19 vendredi 7 janvier. C'est son fils Rémi Evrard et son attaché parlementaire Guillaume Kaznowski qui a annoncé la nouvelle. José Evrard avait été hospitalisé fin décembre pour des difficultés respiratoires. Son fils a d'ailleurs précisé que le député qui militait contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale était "vacciné". (Photo d'archives : AFP)
L'élu du parti Debout La France du Pas-de-Calais, José Evrard est décédé du Covid-19 vendredi 7 janvier. C'est son fils Rémi Evrard et son attaché parlementaire Guillaume Kaznowski qui a annoncé la nouvelle. José Evrard avait été hospitalisé fin décembre pour des difficultés respiratoires. Son fils a d'ailleurs précisé que le député qui militait contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale était "vacciné". (Photo d'archives : AFP)

"J’ai l’immense tristesse de vous annoncer ce soir la disparition du député du Pas de Calais José Évrard suite au Covid19", a tweeté sur le compte du député son assistant, Guillaume Kaznowski.

Le fils unique du défunt, Rémi Evrard a confirmé cette disparition à l'AFP, précisant que son père, hospitalisé à Arras et qui militait contre l'obligation vaccinale et le pass sanitaire était "vacciné".

Sur Twitter, Nicolas Dupont-Aignan a fait part de son "immense tristesse" pour la disparition de son "ami et collègue", "fils de mineur" qui "incarnait cette terre du bassin minier", "fidèle à ses convictions sociales et profondément amoureux de la France".

José Evrard était un militant communiste pendant 36 ans avant de passer à l’extrême droite en 2014, en rejoignant les rangs du Front national "pour des notions de souveraineté et d'indépendance nationale", s'estimant "trahi sur ses engagements" rapporte France info.

José Evrard avait ensuite rejoint les Patriotes en 2017, un parti fondé par Florian Philippot et que le député avait quitté pour rejoindre en 2019, les rangs de Debout la France de Nicolas Dupont-Aignant.

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

2 Commentaire(s)

Romuald, Posté
à force de tourner le dos aux idées de lutte de classe, à l'internationalisme ouvrier, les dirigeants staliniens du PCF, nombre de leurs responsables et de leurs militants de base sont passés avec armes et bagages dans le camp des pires ennemis des travailleurs, ceux qui prêchent la haine des (travailleurs) étrangers, le repli sur les frontières nationales et la défense du patronat "national". Les staliniens ont joué un rôle de premier plan dans l'avilissement des idées communistes dans la conscience ouvrière. Et la bourgeoisie reconnaissante leur a accordé en échange quelques strapontins... pour la servir !
MôvéLang, Posté
Vacciné ' Je croyais que vacciné, on ne pouvait pas mourir du COVID,