Pour les adolescents de 12 ans et adultes les plus infectés :

Covid-19 : la Haute autorité de santé autorise l'accès au traitement curatif Xevudy


Publié / Actualisé
Le vendredi 7 janvier la Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert pour l'utilisation de Xevudy, un anticorps monoclonal destiné aux adultes et adolescents de 12 ans. Ce traitement est destiné également aux personnes les plus infectées et qui présentent un risque de forme sévère précise la HAS. (Photo : AFP)
Le vendredi 7 janvier la Haute autorité de santé (HAS) a donné son feu vert pour l'utilisation de Xevudy, un anticorps monoclonal destiné aux adultes et adolescents de 12 ans. Ce traitement est destiné également aux personnes les plus infectées et qui présentent un risque de forme sévère précise la HAS. (Photo : AFP)

La HAS a décidé d’autorise le Xevudy (aussi appelé sotrovimab) en complément à la campagne de vaccination " et notamment la campagne de rappel " précise la Haute autorité santé. Celle-ci avait déjà autorisé l’accès à deux autres traitements : le Ronapreve et l’Evusheld.

Le 17 décembre dernier, l’Agence européenne du médicament  avait déjà autorisé la vente de Xevudy  sur le marché de la multinationale britannique GlaxoSmithKline (GSK).

"Cet anticorps monoclonal est indiqué pour les adultes et adolescents âgés de 12 ans et plus (et pesant plus de 40 kg) infectés par le SARS-CoV-2 qui ne nécessitent pas une supplémentation en oxygène et qui présentent un risque de faire une forme sévère de la maladie" explique le HAS dans son communiqué de presse.

Le sotrovimab est d'origine humaine et a deux actions principales comme l'explique la HAS "une action neutralisante en empêchant le virus d’infecter de nouvelles cellules et une action effectrice puissante en éliminant les cellules déjà infectées."

La Haute autorité de santé livre la posologie de Xevudy. Celui-ci doit être administré "par voie intraveineuse dans un établissement de santé dans lequel les patients peuvent être surveillés durant l’administration et pendant au moins 1 heure après l'administration" indique la HAS. Il est d'ailleurs recommandé d'administre cet anitcorps monoclonal dans les cinq jours suivant l'apparition des symptômes.

www.ipreunion.com/[email protected]
 

   

1 Commentaire(s)

Eleferosi, Posté
Est-ce que c'est moins cher que l'hydroxychloroquine ou l'ivermectine ou l'azythromicine autrefois prescrits au stade précoce et maintenant interdits '