Depuis le mois d'août :

Renforts sanitaires en Outre-Mer : des soignants n'ont toujours pas été payés


Publié / Actualisé
D'après nos confrères de Franceinfo, des centaines de soignants envoyés en Outre-mer en août 2021, dans le cadre des renforts sanitaires, n'ont toujours pas été payés à ce jour. Des milliers soignants avaient été envoyés à l'époque en Guadeloupe, en Martinique, mais aussi à La Réunion, pour faire face au Covid-19. Cet oubli provient d'un arrêté, publié au mois d'aout 2021, qui prévoyait l'indemnisation des soignants réquisitionnés, sans mentionner certains corps de métier, comme les intérimaires ou les vacataires. Contactée par Imaz Press, l'ARS de La Réunion n'a pas encore indiqué si des soignants affectés dans l'île étaient concernés par cet oubli.
D'après nos confrères de Franceinfo, des centaines de soignants envoyés en Outre-mer en août 2021, dans le cadre des renforts sanitaires, n'ont toujours pas été payés à ce jour. Des milliers soignants avaient été envoyés à l'époque en Guadeloupe, en Martinique, mais aussi à La Réunion, pour faire face au Covid-19. Cet oubli provient d'un arrêté, publié au mois d'aout 2021, qui prévoyait l'indemnisation des soignants réquisitionnés, sans mentionner certains corps de métier, comme les intérimaires ou les vacataires. Contactée par Imaz Press, l'ARS de La Réunion n'a pas encore indiqué si des soignants affectés dans l'île étaient concernés par cet oubli.

 "Oublier toute une partie des soignants, les kinés, les aides-soignants, et s'en rendre compte parce que justement ces soignants-là font pression et font remonter l'information, c'est un peu léger je trouve, de la part du ministre de la Santé" a confié Claire Finociety, infirmière ayant travaillé en Martinique pendant un mois, à Franceinfo.

Le ministère de la Santé, contacté par nos confrères, a assuré que les salaires seront versés avant la fin du mois, avec les primes promises aux renforts.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

4 Commentaire(s)

Caro, Posté
Et tout ce que vous avez envoyé aux pleureuses de Maurice: oxygène, respirateurs, personnel qualifié,,,, ça été payé ça '
Benevolat, depuis son mobile , Posté
Ce n'était pas du volontariat ' Ils ont eu voyage, hébergement et nourriture gratuits pendant leur séjour ...
Romuald, Posté
Quel mépris des travailleurs a ce gouvernement. Ministres et secrétaires d'Etat, si prompts à saluer le courage des "premiers de cordée", sont beaucoup moins préoccupés de savoir quand ils seront payés. Une mésaventure qui ne risque pas de leur arriver !
HULK, Posté
L'enfumage macronien dans toute sa splendeur, c'est normal.