Covid-19 :

Restrictions sanitaires : les annonces du préfet attendues ce vendredi


Publié / Actualisé
C'est ce vendredi 14 janvier 2022 que le préfet doit s'exprimer concernant un très probable resserrement des restrictions sanitaires. Ce jeudi encore, Jacques Billant s'est entretenu avec les acteurs du monde économique ainsi que l'Agence régionale de Santé (ARS) afin de discuter des différentes options possibles pour endiguer la vague épidémique actuelle. On ignore pour l'heure si les autorités feront part de leur décision par voie de communiqué de presse ou lors d'une conférence de presse. "Le préfet la direction générale de l'ARS communiqueront (ce vendredi) et préciseront la forme de cette communication" a indiqué la préfecture ce jeudi.
C'est ce vendredi 14 janvier 2022 que le préfet doit s'exprimer concernant un très probable resserrement des restrictions sanitaires. Ce jeudi encore, Jacques Billant s'est entretenu avec les acteurs du monde économique ainsi que l'Agence régionale de Santé (ARS) afin de discuter des différentes options possibles pour endiguer la vague épidémique actuelle. On ignore pour l'heure si les autorités feront part de leur décision par voie de communiqué de presse ou lors d'une conférence de presse. "Le préfet la direction générale de l'ARS communiqueront (ce vendredi) et préciseront la forme de cette communication" a indiqué la préfecture ce jeudi.

Trois options sont sur la table : un simple abaissement du couvre-feu à 19 heures, un reconfinement partiel le week-end voire toute la semaine, ou un renconfinement totale.

Chaque option à ses avantages et ses désavantages. Un simple abaissement du couvre-feu satisfera le monde économique, mais est jugé bien insuffisant par les autorités sanitaires pour faire face au nombre croissant de patients admis en service de réanimation. Au 12 janvier, le taux d’occupation des lits était de 113,46% dans les hôpitaux de l'île.

Un confinement partiel, avec permission de circuler dans un périmètre de 10 km autour de son domicile, permettrait aussi de continuer à avoir un semblant de vie économique, tout en limitant les déplacements de population.

Enfin, un confinement total serait probablement la solution la plus effective pour enrayer l’envol du nombre de cas, mais surtout du nombre de patients hospitalisés. Il supposerait cependant de mettre une nouvelle fois à l’arrêt l’économie de toute l’île, entraînant de faits de nouvelles difficultés pour les commerces locaux.

- Une situation largement dégradée -

Selon les données gouvernementales, le taux d'incidence de La Réunion était de 2.636 cas pour 100.000 habitants au 9 janvier soit 3.238 nouveaux cas positifs détectés chaque jour en moyenne. Pour la journée de mardi seulement, ce sont 5.000 cas qui ont été confirmés dans l’île.

59 patients étaient en service de réanimation pour Covid à la même date, sur 100 lits disponibles. Six lits sur 10 sont donc pris par des patients positifs au virus. Pour rappel, la grande majorité ne sont pas vaccinés. Des chiffres qui s’empirent chaque semaine, malgré le couvre-feu à 21h en place depuis le 1er janvier.

Au 12 janvier également, le nombre moyen de décès à l'hôpital est de 3 à La Réunion. Pour rappel, du 1er au 7 janvier, 16 personnes ont perdu la vie des suites du virus dont un mineur, âgé de moins de 14 ans. C'est la première fois qu'un enfant meurt du virus à l'hôpital sur notre département. Une donnée profondément inquiétante.

Au 10 janvier, on comptabilisait au moins 140 clusters actifs dont 37 clusters à criticités élevée. 43 clusters ont été signalés du 3 au 8 janvier.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

6 Commentaire(s)

Sybille974, Posté
Je suis vaccinée. Et je l'ai pas fait de gaieté de coeur. Me voilà vaccinée, confinée, reconfinée, et beaucoup de mes amis vaccinés ont chopé le covid, alors que quelques autres amis non vaccinés n'ont rien! Je commence à me poser des questions! Surtout que j'ai eu perso des effets secondaires, beaucoup de migraines depuis la vaccination. Je m'interroge donc pour la 3e dose!! Si ça ne sert à rien, ai je envie de risquer ma santé, encore'''Alors parlons du couvre feu!!! Et vous croyez (non mais, faut être neuneu pour croire à des machins pareils) que parce que personne ne circule de 21h à 5h, le virus se met lui aussi au repos' Mais QUEL EST L INTERET SANITAIRE' Vous voulez bien, svp, nous sortir des études sérieuses sur ces mesures mises en place, parce que je beugue complètement, j'avoue. Pauvre covid. Il se retrouve tout seul dans la rue aux alentours de 22h, il s'ennuie. Quand allez vous arrêter vos conneries juste pour nous faire peur' Parce que, à part ça, moi je vois pas, vraiment pas l'intérêt des couvre feux, pas couvre feux, confinement et autres inventions. Arretons nous de nous vacciner, parce qu'il n'y a aucune différence. Moi je me suis vaccinée pour une maladie, j'ai pas pris un abonnement. Les autres vaccins, je les fais tous les 10 ans. On ne sait pas ce qu'il y a dedans! Donc on nous oblige à nous vacciner (alors que la loi nous autorise à ne pas le faire puisque la vaccination n'est pas obligatoire), avec un produit dit vaccin dont on refuse de nous dire ce qu'il y a dedans... moi je trouve tout cela très incohérent.
Edith , Posté
Vaccinée où pas ont est bouffer à la même sauce ,il nous prennent vraiment pour des cons
Insulaire, Posté
Après maintes promesses faites aux vaccinés depuis 1 an, on en est toujours au même point ... Vaccinés ou pas les contraintes sont les mêmes , on s'inquiète de la liberté des non vaccinés, mais où est la liberté des vaccinés '
Rosie, Posté
On a déjà vécu un confinement , ça n'a rien donné , je n'y vois aucun intérêt puisque la situation est pire qu'avant
Reel974, Posté
Ainsi Zarathoustra parlait
Loulou, Posté
Avec le nombre de vaccinés, plus le nombre de contaminés depuis 2020, la couverture est tout de même importante non' Pourquoi n'en parle t- on jamais''