[INFOGRAPHIE] La loi a été adoptée :

Covid-19 : ce qui change avec le pass vaccinal


Publié / Actualisé
Après deux semaines d'intenses débats, le Parlement a définitivement adopté le pass vaccinal ce dimanche 16 janvier 2022, dans le cadre du projet de loi qui renforce les outils de gestion de la crise sanitaire. Saisi par une soixantaine de députés, le Conseil constitutionnel doit d'abord donner son feu vert. Si c'est le cas, la loi pourrait être appliquée dès la semaine prochaine. Imaz Press fait le point sur ce pass vaccinal en infographies, sur ce qui change, qui est concerné et dans quel lieu il faut le présenter. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Après deux semaines d'intenses débats, le Parlement a définitivement adopté le pass vaccinal ce dimanche 16 janvier 2022, dans le cadre du projet de loi qui renforce les outils de gestion de la crise sanitaire. Saisi par une soixantaine de députés, le Conseil constitutionnel doit d'abord donner son feu vert. Si c'est le cas, la loi pourrait être appliquée dès la semaine prochaine. Imaz Press fait le point sur ce pass vaccinal en infographies, sur ce qui change, qui est concerné et dans quel lieu il faut le présenter. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Avec l'adoption du pass vaccinal ce dimanche, son instauration n'est qu'une question de jours selon le gouvernement. Trois députés réunionnais ont d’ailleurs voté contre le pass vaccinal : Jean-Hugues Ratenon, Karine Lebon et Philippe Naillet. Les quatre autres n’ont pas pris part au vote. Le groupe La France insoumise (LFI) a annoncé le dépôt d’une saisine du Conseil constitutionnel par 60 députés.

Le pass vaccinal a par aileurs donné lieu à de nombreuses manifestations le samedi 15 janvier comme le week-end précédent. Selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, 54.000 personnes y ont participé contre 105.200 la semaine précédente, soit deux fois moins de manifestants en France.

Lire aussi - Saint-Denis et Saint-Pierre : des centaines de personnes de personnes manifestent contre le pass vaccinal

Le pass sanitaire ne concernera que les 12-15 ans qui devront le présenter dans les ERP (Etablissements recevant le public), les concerts et autres lieux publics... Pour rappel le pass sanitaire peut s'obtenir de différentes façons.

- Les conditions d’obtention du pass sanitaire -

Le pass sanitaire, fameux sésame pour manger au restaurant, aller à un concert, au cinéma est une preuve sanitaire qui peut être présenté en format papier ou numérique, via l'application TousAntiCovid. Une fois la loi du pass vaccinal promulguée, il ne concernera plus que les moins de 16 ans.

• Présenter un schéma vaccinal complet ( trois doses pour les personnes dont la deuxième injection date de plus de sept mois, et deux doses pour celles et ceux dont la dernière injection remonte à moins de quatre mois)

• La preuve d’un test négatif de moins de 24h qu’il soit PCR ou antigénique

• Le résultat d'un d'un test RT-PCR ou antigénique positif attestant du rétablissement du Covid-19, datant d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois.

"Un certificat médical attestant d'une contre-indication médicale à la vaccination peut être présenté à la place des 3 documents précités" précise le Gouvernement.

- Ce qui change avec le pass vaccinal -

Le pass vaccinal désormais adopté vient remplacer le pass sanitaire pour les plus de 16 ans, et est appliqué au même titre que ce dernier : dans les ERP (bars, restaurants, cinémas), dans les concerts, expositions, en bref dans les endroits où le virus peut circuler. La seule différence : le contrôle d'identité. Nous faisons un récapitulatif des changements liés à l'instauration du pass vaccinal avec une infographie juste en-dessous.


Dans le projet de loi qui renforce les outils de gestion de la crise sanitaire qui comprend le pass vaccinal, les responsables des établissements pourront contrôler l'identité des détenteurs et détentrices de pass vaccinal. Ce contrôle sera mis en place lorsque "des raisons sérieuses de penser que le document présenté ne se rattache pas à la personne qui le présente", précise le texte adopté.

Mais le secteur de la restauration ne suivra pas cet axe du projet de loi concernant le pass vaccinal. C'est ce qu'a expliqué Jean Terlon, vice-président de l’UMIH-restauration, ce lundi 17 janvier 2022 sur Franceinfo. "Le contrôle d’identité ne sera pas appliqué car, un, il n’est pas obligatoire, et deuxièmement on n’est pas formés à juger de la validité de ce pass" mais aussi "parce qu'on n'a pas le temps et on a déjà suffisamment de problèmes dans la restauration aujourd'hui".

Le projet de loi fait par ailleurs une exception pour les personnes qui n’ont pas encore reçu leur dose de rappel (troisième injection) ou non-vaccinées mais engagées dans un parcours de vaccination. Elles pourront ainsi présenter un test négatif le temps d’atteindre un schéma vaccinal complet.

vl/vs / www.ipreunion.com /[email protected]

   

1 Commentaire(s)

Eleferosi, Posté
Pas un mot sur ceux qui ont eu le covid et qui n'ont pas besoin de la thérapie génique expérimentale.... Pourquoi on n'a toujours droit qu'au seul Pfizer '