Pour faire face à l'afflux de patients :

Covid-19 : les établissements de santé de La Réunion déclenchent le Plan blanc


Publié / Actualisé
Compte tenu de la dégradation rapide de la situation sanitaire sur l'île, les établissements publics du Groupement Hospitalier de Territoire de La Réunion (champ MCO CHU-CHOR-GHER, hors santé mentale) prennent la décision d'activer leurs plans blancs ce mercredi 19 janvier 2022, relaie le CHU de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Compte tenu de la dégradation rapide de la situation sanitaire sur l'île, les établissements publics du Groupement Hospitalier de Territoire de La Réunion (champ MCO CHU-CHOR-GHER, hors santé mentale) prennent la décision d'activer leurs plans blancs ce mercredi 19 janvier 2022, relaie le CHU de La Réunion. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Les établissements de santé ont engagé depuis des semaines l'adaptation de leur organisation afin de répondre à l'afflux de patients COVID tout en assurant au mieux la continuité des soins pour toutes les autres pathologies, mais la progression rapide de l'épidémie de COVID-19 contraint les établissements à déclencher leurs dispositifs de crise de manière formelle.

Le CHU de La Réunion, ainsi que l’ensemble des établissements de santé appellent la population à adopter les bons réflexes pour un recours raisonné aux services d’urgences hospitalières et à se protéger efficacement contre la propagation très forte et rapide du virus.

Afin de faire face :
- à une accélération significative de l’activité de prise en charge des patients atteints de la COVID au sein des établissements de santé,
- à une tension persistante concernant la disponibilité des lits d’hospitalisation et de réanimation,
- à l’augmentation très importante de l’activité des services d’urgences,
- et afin de sécuriser les capacités de prise en charge dans les prochaines semaines,

Lionel CALENGE, Directeur Général du CHU et du GHER, ainsi que Laurent BIEN, Directeur du CHOR et de l’EPSMR ont pris la décision, en concertation avec les Présidences des Conseils de Surveillance, Commissions Médicales d’Etablissements, les cellules de crise et instances des établissements, de déclencher le Plan Blanc.

Cette décision est prise en pleine concertation avec l’ARS.

Avant même le déclenchement du Plan Blanc, des capacités supplémentaires en lits d’hospitalisation et de réanimation dédiés au Covid-19 ont été armées ces dernières semaines, jusque le week-end dernier devant l’urgence et l’afflux massif de patients atteints de la Covid-19 au niveau des services d’urgences, médecine et réanimation. En outre, une demande a été faite par les établissements publics de santé et relayée par l’ARS, vis-à-vis du centre de crise sanitaire national, pour obtenir un renfort humain en personnel médical et infimiers. Cette demande sera satisfaite dès la fin de cette semaine pour au moins une grande partie des moyens demandés.

Il était important de préserver le plus longtemps possible, les personnels, exemplaires et totalement engagés, après presque deux ans de crise sanitaire. Cette décision a donc été retardée jusqu’à aujourd’hui pour permettre au maximum de personnels de prendre du repos alors que la tension sur l’activité COVID croît de façon significative depuis plus d’un mois.

Néanmoins, la situation actuelle, tant du point de vue de l’absentéisme, que de l’augmentation importante du flux des patients accueillis, et la nécessité d’anticiper au maximum les futures augmentations capacitaires qui seraient nécessaires, ne laissent d’autre choix que de d’activer le Plan Blanc à l’échelle des établissements de santé.

Ce dispositif permettra aux établissements de santé de mobiliser l’ensemble des ressources humaines et matérielles nécessaires afin de garantir la continuité des soins à l’ensemble des patients accueillis au sein des deux établissements et de prévoir notamment les modalités selon lesquelles le personnel nécessaire peut-être maintenu sur place ou, le cas échéant, rappelé lorsque la situation le justifie.

Les directions du CHU et du GHER et du CHOR et de l’EPSMR renouvellent une nouvelle fois leurs remerciements pour la mobilisation exemplaire de l’ensemble des hospitaliers depuis le début de la crise sanitaire, en étant persuadés que les établissements feront face collectivement et de manière solidaire à cette nouvelle épreuve.

Gardez les bons réflexes !

Dans cette période de recrudescence épidémique, les établissements de santé de La Réunion appellent l’ensemble de la population à maintenir sa vigilance face au virus et rappellent les mesures permettant de lutter efficacement contre l’épidémie :
- La vaccination qui permet notamment de se prémunir face aux formes graves de la maladie
- Le respect des gestes barrières (port du masque, distanciations, lavage de mains, aération)

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !