[LIVE] Renfort national :

Réserve sanitaire : six infirmier.e.s et deux médecins atterrissent à La Réunion


Publié / Actualisé
La réserve sanitaire envoie six infirmier.e.s et deux médecins venus de Métropole pour prêter main forte aux établissements de santé réunionnais. Ces renforts nationaux avaient été annoncés par l'agence régionale de santé (ARS) dès le début de la semaine. Ils devraient permettre, selon l'ARS, de pouvoir tenir dans la semaine qui vient. Les hôpitaux de La Réunion sont au bord de la saturation. En service de réanimation, 93 des 105 lits disponibles occupés, dont 60 pris par des patients Covid. Le Plan blanc a d'ailleurs été déclenché par le CHU ce mercredi (Photo d'illustration Facebook Réserve sanitaire)
La réserve sanitaire envoie six infirmier.e.s et deux médecins venus de Métropole pour prêter main forte aux établissements de santé réunionnais. Ces renforts nationaux avaient été annoncés par l'agence régionale de santé (ARS) dès le début de la semaine. Ils devraient permettre, selon l'ARS, de pouvoir tenir dans la semaine qui vient. Les hôpitaux de La Réunion sont au bord de la saturation. En service de réanimation, 93 des 105 lits disponibles occupés, dont 60 pris par des patients Covid. Le Plan blanc a d'ailleurs été déclenché par le CHU ce mercredi (Photo d'illustration Facebook Réserve sanitaire)

• Nos journalistes sont en direct, regardez.

  • IPR

    C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivi

  • IPR

    "Tous les médecins sont sollicités en Métropole"

    "Globalement tous les renforts demandés par l'ARS ont été trouvés. Il faut aussi souligner que tous les soignants de France, en Métropole comme à La Réunion, sont fatigués" admet Joelle Tour-Vincent

  • IPR

    "Nous sommes probablement amenés à fermer d'autres blocs opératoires" estime Denise Pellassy-Tarbouriech

    "La réanimation nécessite des soignants spécialisés, on ne s'improvise pas infirmier de réanimation. C'est pour cela que nous avons passé cet appel à la solidarité, les professionnels qui sont arrivés aujourd'hui sont spécialisés" ajoute-t-elle.

  • IPR

    Un peu de répit pour les soignants

    "Notre désir est d'aider les soignats de l'île. C'est important d'être présent, c'est la solidarité nationale. S'il n'y a pas assez de monde pour ouvrir des lits sur place, il est normal d'envoyer du personnel. Nous sommes allés un peu partout en France, aujourd'hui c'est La Réunion qui a besoin de renfort. Nous avons été mobilisés en deux jours" explique Joelle Tour-Vincent, médecin coordinatrice.

    Les soignants arrivent de Paris, de Tours, Marseille, Bordeaux ou bien du Poitou-Charentes. "Les soignants sont usés, nous nous sommes un petit peu plus frais, on espère donc pour les soulager un petit peu" ajoute-t-elle.

  • IPR

    Une référente de l'ARS est sur place pour les accueillir

    8 soignants, deux médecins et 6 infirmier.es vont arriver. Ils vont être affectés sur les sites nord et sud du CHU en réanimation. L'un des médecins sera en unité Covid. "Je suis venue les accueillir et surtout les remercier" indique Denise Pellassy-Tarbouriech.

    "On espère monter à 113 lits, on est arrivé à avoir des renforts sans trop de difficulté, la Métropole a été très réactive. Nous sommes ravis d'accueillir cette équipe" ajoute la référente de l'ARS. Les soignants seront opérationnels demain matin.

  • IPR

    `Bonjour à tous, nous ouvrons ce live pour suivre l'arrivée des renforts sanitaires

    Médecins et infirmier.es sont attendus pour aider face à l'afflux de patients Covid-19 dans les hôpitaux

A propos

Un renfort national atterrit à La Réunion

La réserve sanitaire envoie six infirmier.e.s et deux médecins venus de Métropole pour prêter main forte aux établissements de santé réunionnais. Ces renforts nationaux avaient été annoncés par l'agence régionale de santé (ARS) dès le début de la semaine. Ils devraient permettre, selon l'ARS, de pouvoir tenir dans la semaine qui vient.

Les hôpitaux de La Réunion sont au bord de la saturation. En service de réanimation, 93 des 105 lits disponibles sont occupés, dont 60 pris par des patients Covid. L'ARS espère pouvoir passer à 120 lits en réanimation en tout. Une augmentation qui signifie forcément la fermeture de nouveaux blocs opératoires.

Le Plan blanc a par ailleurs été déclenché par le CHU ce mercredi. C'est une première dans l'histoire sanitaire récente de La Réunion selon le CHU. Il a pour objectif de  "mobiliser l’ensemble des ressources humaines et matérielles nécessaires afin de garantir la continuité des soins à l’ensemble des patients". Concrètement, cela veut dire réquisitionner tous les soignants disponibles, annuler toutes les opérations non-urgentes, et fermer, à nouveau, des blocs opératoires. Pour l’heure, déjà quatre d’entre eux ont été fermés.

Lire aussi - Plan blanc à La Réunion : un dispositif de crise exceptionnel

A noter que malgré la dégradation de la situation sanitaire et le déclenchement du Plan blanc dans les hôpitaux de La Réunion, le préfet a indiqué qu'aucun durcissement des mesures de freinage n'était prévu à ce stade. Selon le préfet Jacques Billant, "ce sont les effets du variant Delta qui sont encore actifs à l'échelle de l'île et qui continuent d'impacter le système de santé". Ainsi, ce qui doit être surveillé ce sont les hospitalisations". Il appelle à se faire vacciner, respecter les gestes barrières en priorité. "Nous verrons par la suite s'il y a besoin d'adapter les mesures" a-t-il indiqué aux maires.

Réunion entre le préfet et les maires : pas de durcissement des mesures envisagé

   

6 Commentaire(s)

HULK, Posté
C'est tellement ridicule que çà en devient indécent. Et il y en a qui vont voter MACRON en avril' Honte à eux.
Oups, Posté
mais arrêtez avec cette langue inclusive nos enfants ont déjà assez de mal avec français créole
THOR, Posté
Comme dirait l'autre....Tout çà pour çà.....je comprends pourquoi les antillais ont été énervé quand ils ont vu débarquer la fameuse Réserve Sanitaire.....donc on ne doit pas avoir besoin de beaucoup de renforts.....donc la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on le dit !
Sdfhh, Posté
S'il ne faut que 6 infirmieres et 2 médecins pour sauver 3 hopitaux !!Finalement, l'ARS elle sert a quoi '
Misuko, Posté
Tout ce raffut pour 8 personnes ! ''''
On nous prend pour quoi' , Posté
quoi' Le sort de la reunion, les confinements, les couvre feu, les centaines de pv distribués aux pique niqueurs tenait à la venues de .... 8 personnes''''il est loin le temps ou cadjee faisait venir des footballeurs à la reunion en concorde juste pour amuser la galerie