Conférence de presse :

Covid-19 : le préfet fera le point sur les restrictions sanitaires ce vendredi


Publié / Actualisé
Jacques Billant, préfet de La Réunion, accompagné de Martine Ladoucette, directrice générale de l'Agence régionale de santé et Chantal Manès-Bonnisseau, rectrice de la région académique, fera le point sur l'évolution de la situation sanitaire et les mesures de freinage dans l'île ce vendredi 18 février 2022 à 17 heures. Cette conférence de presse sera à suivre en direct sur Imaz Press (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Jacques Billant, préfet de La Réunion, accompagné de Martine Ladoucette, directrice générale de l'Agence régionale de santé et Chantal Manès-Bonnisseau, rectrice de la région académique, fera le point sur l'évolution de la situation sanitaire et les mesures de freinage dans l'île ce vendredi 18 février 2022 à 17 heures. Cette conférence de presse sera à suivre en direct sur Imaz Press (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Ce mercredi, lors de sa réunion hebdomadaire avec les maires de l'île, le préfet a indiqué qu'il souhaitait prolonger les restrictions sanitaires actuelles jusqu'au 28 février, soit une semaine de plus qu'initialement prévu.

La création d'un calendrier de désescalade des mesures a aussi été mentionnée. La désescalade des restrictions devrait ensuite faite "en deux temps, afin de s'engager de manière la plus responsable possible" dans la levées des mesures, a détaillé le représentant de l’Etat.

"Pour les mesures de désescalade, nous devons travailler sur une levée de mesures en deux temps, avec des étapes de 10 ou 15 jours... on voit et va plus loin si possible. On doit s'engager de manière la plus responsable possible... l'allègement doit permettre de s'inscrire dans le temps" a-t-il annoncé aux élus, précisant qu’il souhaitait éviter l’effet "yoyo".

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Mots clés :

    2 Commentaire(s)

    Eleferosi, Posté
    Et les mesures de freinage pour la dengue sont où ' Je suis infestée de moustiques et l'ARS m'a dit de faire avec et de me protéger comme je peux et qu'ils n'interviendraient qu'en cas de dengue avéré et qu'il ne fallait pas éradiquer tous les moustiques (ah bon et ils ont fait quoi dans les années 2000 avec le produit interdit là ').
    Missouk, Posté
    Ca fait des semaines qu'on ne peut plus recevoir personne en soirée, ni sortir. Mais dans les grandes surfaces, les gens continuent à se marcher dessus... Alors qu'il prenne les décisions qu'il veut, je m'en balance! Mais en avril, je sais pour qui je ne vote pas!