Amélioration de la situation sanitaire :

Covid-19 : le couvre-feu, c'est fini à partir de lundi


Publié / Actualisé
Alors que la situation sanitaire continue de s'améliorer dans l'île, les autorités ont décidé de valider la prochaine étape du plan de désescalade. C'est-à-dire la levée totale du couvre-feu, la fin du masque en extérieur et des jauges dans les lieux recevant du public, et ce à partir du 28 février 2022. La limitation à des tablées de 6 dans la restauration sera levée, et toutes les restrictions de rassemblement dans l'espace public seront levées : les pique-niques, les bivouacs, les campings, les vide-greniers, les braderies, les brocantes et les autres évènements pourront reprendre sans limitation du nombre de participants. La prochaine étape sera notamment la réouverture des discothèques, l'autorisation de consommer debout dans les bars et restaurants, ou encore le retour de la danse dans les établissements recevant du public. Aucune date n'a cependant été donnée pour l'heure.
Alors que la situation sanitaire continue de s'améliorer dans l'île, les autorités ont décidé de valider la prochaine étape du plan de désescalade. C'est-à-dire la levée totale du couvre-feu, la fin du masque en extérieur et des jauges dans les lieux recevant du public, et ce à partir du 28 février 2022. La limitation à des tablées de 6 dans la restauration sera levée, et toutes les restrictions de rassemblement dans l'espace public seront levées : les pique-niques, les bivouacs, les campings, les vide-greniers, les braderies, les brocantes et les autres évènements pourront reprendre sans limitation du nombre de participants. La prochaine étape sera notamment la réouverture des discothèques, l'autorisation de consommer debout dans les bars et restaurants, ou encore le retour de la danse dans les établissements recevant du public. Aucune date n'a cependant été donnée pour l'heure.

La tension hospitalière en baisse

Au 22 février 2022, 40 patients étaient hospitalisés en réanimation, contre 49 la semaine dernière. La tendance à la baisse confirme donc. "Nous constatons une nette amélioration sur les cas graves, avec 4 admissions en réanimation par jour actuellement, contre sept avant" indiquait par ailleurs Martine Ladoucette, directrice de l’ARS, ce vendredi. Une bonne nouvelle, qui a permis aux autorités de désarmer cinq lits de réanimation provisoires. 49 lits sont par ailleurs occupés par des patients atteints d’autres pathologies sont hospitalisés, 89 lits sont donc occupés sur les 108 lits disponibles. Le taux d’occupation était de 82,4% ce mardi.

A noter que pour les personnes admises en réanimation depuis début février 2022 : 61 % sont des hommes et 39% des femmes, 61% des patients admis ont moins de 65 ans, 82% présentent au moins une comorbidité, 89% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés ou présentent un schéma vaccinal incomplet (2 doses + rappel).

• Des décès toujours nombreux

37 patients Covid-19 sont décédés cette semaine, soit seulement un de moins que la semaine précédente. Les décès concernent 9 personnes âgées de 45 à 64 ans, 7 personnes âgées de 65 à 74 ans et 21 personnes âgées de plus de 75 ans. 29 personnes présentaient des comorbidités et 29 personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les 8 personnes vaccinées présentaient des comorbidités.

• Nombre de cas en baisse

13.632 cas ont été confirmés du 12 au 18 février, contre 21.707 la semaine précédente : une baisse notable et encourageante. Le taux d’incidence hebdomadaire poursuit lui aussi sa baisse à 1 592/100 000 habitants, contre 2 536 la semaine précédente.

Le taux de positivité s’établit à 29,2 %, en baisse par rapport à la semaine précédente. Les taux de positivité demeurant les plus élevés concernent en particulier les tranches d’âge des personnes de 35-44 ans avec 31,9 %, des personnes de 0-14 ans avec 31 %, des personnes de 25-34 ans avec 30,6 %, et des personnes de 15-24 ans avec 29,4%.

La semaine dernière 19 nouveaux clusters ont été identifiés. Au 22 févrie, on comptabilisait au moins 158 clusters actifs dans toutes les communes de l’île. Les milieux professionnels, les crèches et les établissements de santé sont toujours les plus impactés par ces situations identifiées.

• La vaccination continue lentement

Du 14 au 20 février, 16.730 injections ont été effectuées. Plus de 800 personnes ont notamment reçu leur première dose, et plus de 13.370 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel. 67,2% des personnes éligibles ont donc effectué leur rappel à ce jour, soit 314.269 personnes. 115.650 personnes ont eu leur passe vaccinal désactivé

Au 20 février, plus de 555 660 personnes disposent d’un schéma vaccinal complet et 570 216 personnes ont reçu au moins une injection. 69,8 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 64,9 % de la population totale.

Dans ce contexte, le calendrier de désescalade peut continuer à être appliqué.

www.ipreunion.com / [email protected]

   

3 Commentaire(s)

Monique, Posté
Oui, exactement! Quand l'obligation de test tombe-t-elle de la métropole à La Réunion '
Mark, Posté
Merci, et le test pré-embarquement Métropole - La Réunion '
Mark, Posté
Qu'en est-il du test d'entrée métropolitain' Est-ce toujours obligatoire avec une vaccination complète '
(Bonjour, le test pré-embarquement est supprimé dans le sens La Réunion - Métropole pour les voyageurs vaccinés depuis le 12 février.
http://www.ipreunion.com/coronavirus/reportage/2022/02/15/covid-19-le-test-pre-embarquement-supprime-dans-le-sens-la-reunion-metropole-pour-les-voyageurs-vaccines,147626.html
Cordialement - WEBMASTER)