Avance sur le calendrier de désescalade :

Covid-19 : le pass vaccinal suspendu (presque) partout ce lundi


Publié / Actualisé
Avec près de dix jours d'avance sur le calendrier, le pass vaccinal est suspendu à partir de ce lundi 4 avril 2022. Il n'est donc plus obligatoire pour se rendre au restaurant, dans les bars, ou encore les lieux culturels. Il reste cependant nécessaire pour accéder aux établissements de santé et EHPAD. Le masque n'est par ailleurs plus obligatoire, en intérieur comme en extérieur. Les écoles sont aussi concernées par cette mesure.
Avec près de dix jours d'avance sur le calendrier, le pass vaccinal est suspendu à partir de ce lundi 4 avril 2022. Il n'est donc plus obligatoire pour se rendre au restaurant, dans les bars, ou encore les lieux culturels. Il reste cependant nécessaire pour accéder aux établissements de santé et EHPAD. Le masque n'est par ailleurs plus obligatoire, en intérieur comme en extérieur. Les écoles sont aussi concernées par cette mesure.

"La pression hospitalière a nettement diminué à La Réunion et elle se stabilise aujourd'hui à un niveau bas permettant de mettre en oeuvre la dernière étape du calendrier de desserrement progressif des mesures de freinage" a indiqué la préfecture dans un communiqué ce vendredi.

Elle rappelle par ailleurs si le masque n’est plus obligatoire, il reste "très fortement recommandé, notamment dans les lieux à forte fréquentation au sein desquels les mesures de distanciation ne peuvent être respectées et, a fortiori, pour les personnes fragiles".

Côté voyage, les conditions ont été légèrement assouplies : le test demandé pour l’entrée sur le territoire réunionnais est désormais de moins de 48 heures pour un test antigénique et de moins de 72 heures pour un test RT-PCR, contre la présentation d’un test de moins de 24h précédemment. Les motifs impérieux sont cependant toujours effectifs pour les personnes ne disposant pas d’un pass vaccinal.

A noter que certaines restrictions restent effectives, comme le port du masque dans les transports collectifs, le pass sanitaire dans les établissements de santé et médicaux sociaux, le port du masque pour les personnels et le public dans les établissements de santé et médicaux sociaux, et l maintien de l’obligation vaccinale pour les personnels de santé et les sapeurs-pompiers.

- Plan de désescalade -

Les premières restrictions sanitaires ont été levées les 21 et 28 février, avec la suppression du couvre-feu, la levée des jauges dans les établissements accueillant du public, la fin du télétravail obligatoire, et la fin de l’obligation de port du masque en extérieur. La levée de la limitation des tablées à 6 personnes et des restrictions de rassemblement dans l’espace public avait aussi été actée.

Le 18 mars, les discothèques ont été réautorisées à ouvrir sans limitation de jauge, et les concerts debout ont pu reprendre. 


Le 26 mars, la consommation debout dans les bars, café et restaurants a à son tour été autorisée, tout comme les moments de convivialités dans les ERP et les entreprises et les rassemblements festifs à caractère privé dans les ERP.  L’interdiction des activités de danse dans les ERP a aussi été levée. Le port du masque dans les ERP soumis au pass vaccinal, en intérieur et en extérieur, n’était plus obligatoire.

Pour rappel, le pass sanitaire avait été mis en place le 21 juillet 2021. Il s’est transformé en pass vaccinal le 24 janvier.

www.ipreunion.com / [email protected]
 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !