Les indicateurs restent encore élevés :

Covid-19 : la circulation du virus ralentit


Publié / Actualisé
Si les indicateurs Covid-19 restent élevés, la circulation virale diminue cette semaine à La Réunion. La situation hospitalière en particulier reste largement sous contrôle avec sept patients Covid-19 en réanimation au 3 mai 2022, malgré les plusieurs milliers de cas hebdomadaires. Une bonne nouvelle, mais les autorités la population à rester prudente malgré l'absence de restrictions de ces dernières semaines (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Si les indicateurs Covid-19 restent élevés, la circulation virale diminue cette semaine à La Réunion. La situation hospitalière en particulier reste largement sous contrôle avec sept patients Covid-19 en réanimation au 3 mai 2022, malgré les plusieurs milliers de cas hebdomadaires. Une bonne nouvelle, mais les autorités la population à rester prudente malgré l'absence de restrictions de ces dernières semaines (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

- Des cas qui se stabilisent -


Pour la semaine du 23 au 29 avril 2022 à La Réunion, le nombre de cas hebdomadaires s’établit à 10.931 contre 12.889 la semaine précédente, correspondant à un  taux d’incidence de 1.277  contre 1.506  la semaine dernière, soit une baisse de 15%. 
 Le taux de positivité est de 36,4%, contre 40,3% précédemment, avec un nombre de test qui reste stable.

"Si la circulation virale commence à ralentir à La Réunion, elle se maintient toutefois encore à un niveau élevé" rappelle tout de même la préfecture

- Cinq patients en réanimation -

La semaine dernière, cinq patients étaient en réanimation. Au 3 ma, sept lits de réanimation étaient occupés par des patients positifs au Covid-19, sur les 76 lits installés à La Réunion, et 48 par des patients présentant d’autres pathologies (70% de taux d’occupation). Un chiffre qui augmente donc légèrement, mais qui reste loin d’une éventuelle saturation hospitalière.

- Sept décès en sept jours -

Au cours des 7 derniers jours, sept personnes sont décédées des suites du Covid-19. 3 personnes n’étaient pas vaccinées ou présentaient un schéma vaccinal incomplet. Les 4 personnes vaccinées présentaient des comorbidités. Parmi elles, une personne âgée de 45 à 49 ans, deux étaient âgées de 55 à 64 ans, et quatre autres étaient âgées de plus de 75 ans.

- 2.300 injections en une semaine -

Sur le plan de la vaccination, du 24 avril au 1er mai, plus de 2.300 injections ont été effectuées. Cette semaine-là, plus de 300 personnes ont reçu leur première dose et plus de 1.800 Réunionnais ont bénéficié d’une dose de rappel.

Au 1er mai, 72,1 % de la population éligible (de plus de 5 ans) est engagée dans un parcours vaccinal soit 67,1 % de la population totale, 70,6 % de la population éligible présente un schéma vaccinal complet soit 65,7 % de la population totale

www.ipreunion.com / [email protected]

 

   

3 Commentaire(s)

Phil, Posté
Données encore une fois incomplètes ! Au cours des 7 derniers jours, ce serait bien que la Préfecture précise combien parmi les personnes non vaccinés (ou au schéma vaccinal incomplet) sont décédées des suites du Covid-19 ET présentaient des comorbidités '
Tronqués, Posté
Entretien entre Christine Cotton et la députée européenne Michèle Rivasi à la suite de son audition à l'OPECST, sur l'efficacité du vaccin Pfizer.La biostatisticienne Christine Cotton démontre, preuves à l'appui, que les essais cliniques de Pfizer sont tronqués, insuffisants et n'obéissent pas au protocole standard ... pour obtenir l'autorisation de mise sur le marché... Christine Cotton démontre que le critère d' efficacité est biaisé, que la durée d'observation est trop courte et que l'absence de dosage des anticorps après 2 mois a été faussée par la dose 2, masquant la chute qu'on aurait observée sur un suivi de 6 mois.Via:https://www.michele-rivasi.eu/politique/debrief-la-biostatisticienne-christine-cotton-sur-lefficacite-du-vaccin-anti-covid-pfizerhttps://youtu.be/Jn-2b0fUsrk
ZembroKaf, Posté
De plus en plus de personnes sont "covidées" mais ne se font pas tester "Omicron" ressemble à une grosse grippe/allergie ... on prend de l'aspégic/paracetamol/vitamines et ça passe ou bout de quelques les gros symptômes ... malheureusement une grosse fatigue/jambes lourdes... restent présent !!!