Législatives - 1ere circonscription :

Jean-Jacques Morel : "je serai intransigeant sur la défense des Réunionnais"


Publié / Actualisé
Le mercredi 18 mai 2022, c'est au sein de son cabinet d'avocat situé rue Juliette Dodu à Saint-Denis, que Jean-Jacques Morel, candidat aux législatives, a dévoilé son programme. L'avocat, conseiller régional et chef de l'opposition municipale à Saint-Denis, est candidat dans la 1ère circonscription. Il veut être "le candidat de la défense des Réunionnais.es et de La Réunion" et il assure : "je serais intransigeant sur la défense de La Réunion" (Photo : rb/www.ipreunion.com)
Le mercredi 18 mai 2022, c'est au sein de son cabinet d'avocat situé rue Juliette Dodu à Saint-Denis, que Jean-Jacques Morel, candidat aux législatives, a dévoilé son programme. L'avocat, conseiller régional et chef de l'opposition municipale à Saint-Denis, est candidat dans la 1ère circonscription. Il veut être "le candidat de la défense des Réunionnais.es et de La Réunion" et il assure : "je serais intransigeant sur la défense de La Réunion" (Photo : rb/www.ipreunion.com)

Jean-Jacques Morel n’a pas été investi par le parti Les Républicains pour cette élection. Il ne s'en offusque pas. "Il y a un bouleversement du paysage politique. Les grands partis ont volé en éclats. J’ai un programme qu’on ne peut pas qualifier de droite mais qui pourrait être qualifié de programme de gauche, c'est un programme en diagonal", précise le candidat. "Je suis donc un homme libre et élu député, je ne devrais rien à personne. Je ne serais pas un député marionnette", promet-t-il. Écoutez :

- Pouvoir d’achat et jeunesse au cœur de son programme -

Pour Jean-Jacques Morel, le pouvoir d’achat est une préoccupation majeure qui a évolué avec la crise sanitaire et la crise en Ukraine. L’avocat et candidat propose donc trois axes dans son programme :

D'abord le gel des prix "pour s’assurer que pour le moment on va pouvoir s’en sortir et que les gens vont pouvoir faire leurs courses". Il veut aussi "réfléchir au devenir des mesures de fond comme l’octroi de mer qui est une taxe massive qui s’applique sur le produit, l’assurance et le fret". Il affirme "il faut supprimer l’octroi de mer sur tous les produits de première nécessité, quitte à ce que l’État fasse une compensation". Il estime également que la puissance publique "devrait payer une partie du coût d’acheminement du fret".

Son programme prévoit aussi une hausse des salaires et, dit-il, "il faut revoir les rémunérations pour que les entreprises ne soient pas asphyxiées, il faudra des baisses de charges". Écoutez-le :

Parmi les autres points de son programme, les retraites. Le candidat Jean-Jacques Morel est contre la retraite à 65 ans. Il souhaite que" chaque salarié qui a durement travaillé tout au long de sa vie n’ait pas à œuvrer jusqu’à 65 ans". Autre grand point de son programme, la jeunesse réunionnaise. "À La Réunion nous avons quatre jeunes sur dix au chômage", note Jean-Jacques Morel. Pour lui, "un effort particulier doit être fait en les rémunérant correctement". Écoutez :

- Philippe Naillet, un député "absent" -

"Je considère que, ces dernières années, le job n’a pas été fait à Saint-Denis", indique Jean-Jacques Morel. "Qu'a-t-il fait pendant cinq ans" (le député sortant Philippe Naillet), questionne Jean-Jacques Morel en estimant être "le candidat du changement pour la première circonscription".

Il termine en assurant  "je serais intransigeant avec la défense des Réunionnais". Écoutez :

ma.m/www.ipreunion.com/[email protected]

   

2 Commentaire(s)

Sissi974, Posté
Jean Jacques, arrêtez de faire croire que vous défendez la Réunion, contentez-vous de défendre devant la justice !
Quartier la source en force , Posté
Non merci ! Pour rien au monde nou veut de ou