Dans trois régions différentes :

Variole du singe : au moins cinq cas identifiés en France


Publié / Actualisé
Santé publique France fait état de désormais cinq cas de variole du singe recensés en France. Les personnes atteintes du "Monkeypox" ont été identifiées en Ile-de-France (3), en Occitanie (1) et en Auvergne-Rhône-Alpes (1). (Photo d'illustration AFP)
Santé publique France fait état de désormais cinq cas de variole du singe recensés en France. Les personnes atteintes du "Monkeypox" ont été identifiées en Ile-de-France (3), en Occitanie (1) et en Auvergne-Rhône-Alpes (1). (Photo d'illustration AFP)

"À ce jour, en Europe, ces cas sont survenus principalement, mais pas uniquement, chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, sans lien direct avec des personnes de retour de zone endémique", ajoute Santé publique France dans son point de situation.

"En l’absence habituelle de Monkeypox en Europe et de lien rapporté par les cas identifiés avec une zone à risque, le contexte européen actuel constitue une alerte et suggère une contamination en Europe. C’est pourquoi, en France, la surveillance pérenne du Monkeypox par le dispositif de la déclaration obligatoire est renforcée et des messages d’informations et d’alerte sont adressés aux professionnels de santé. Les échanges se poursuivent par ailleurs avec les autres pays européens, l’OMS et l’ECDC."

La Haute autorité de santé pour sa part recommande la vaccination des cas contacts. "La HAS recommande aujourd'hui la mise en oeuvre d'une stratégie vaccinale réactive, c'est-à-dire autour d'un cas confirmé : les adultes dont le contact avec une personne infectée est considéré comme à risque, y compris les professionnels de santé exposés sans mesure de protection individuelle", écrit l'autorité dans un communiqué. 

www.ipreunion.com / [email protected]

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !