Courrier des lecteurs de Nassimah Dindar :

Continuer à relever le défi du changement


Publié / Actualisé
Initiée par l'ONU, la Journée internationale de la Femme est la reconnaissance du combat des femmes du monde entier pour la reconnaissance de leurs droits. Même un siècle après sa consécration, célébrer le 8 mars est encore loin d'être superflu, car l'égalité n'est toujours pas obtenue.
Initiée par l'ONU, la Journée internationale de la Femme est la reconnaissance du combat des femmes du monde entier pour la reconnaissance de leurs droits. Même un siècle après sa consécration, célébrer le 8 mars est encore loin d'être superflu, car l'égalité n'est toujours pas obtenue.

Les injustices et les inégalités persistent : qu’elles soient sociales, familiales, politiques ou économiques, elles sont encore bien ancrées dans les mentalités. Pour ma part, j’ai fait de la cause féminine un de mes principaux chevaux de bataille dès mon accession à la Présidence du Conseil Général.

J’ai inscrit la promotion des droits des femmes dès 2005 en agissant surtout sur les violences intrafamiliales qui déjà menaçaient notre cohésion sociale.

J’ai aussi veillé à mettre en place des actions innovantes de sensibilisation dès le plus jeune âge et ainsi contribuer à changer les regards sur la relation fille-garçon. Le réseau des Agents de Cohésion Familiale qui oeuvre au plus près des collégiens et qui a vu le jour l’an dernier
est en ce sens une de mes plus belles fiertés.

J’ai enfin mis un point d’honneur à ouvrir mon engagement sur la zone océan Indien que nous soyons réunionnaises, mauriciennes, comoriennes, mahoraises, malgaches, nous partageons toutes les mêmes difficultés au quotidien :
- dans nos foyers où nous devons encore faire une double journée,
- dans nos entreprises, où le plafond de verre entrave notre accès aux responsabilités
- en politique, où le leadership au masculin reste une réalité tenace

Je ne doute pas que nous continuerons à relever le défi du véritable changement. Le 8 mars est une bonne occasion pour nous le rappeler.

Nassimah Dindar

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Toukontfé , Posté
    blablablablablablabla bla bla blabla que la posture! il y a que ça à la Réunion coloniale par des petits roitelets, des petites princesses. On est retourné au colonie.Bla bla bla bla.