Courrier des lecteurs :

Mairie de Saint-Denis : retour à la raison....


Publié / Actualisé
Le SE-UNSA 974 se félicite de l'abandon par la mairie de Saint-Denis de son projet d'expérimentation de la semaine de quatre jours et demi sur une seule circonscription de sa commune (24 écoles).
Le SE-UNSA 974 se félicite de l'abandon par la mairie de Saint-Denis de son projet d'expérimentation de la semaine de quatre jours et demi sur une seule circonscription de sa commune (24 écoles).

Dès qu’il a eu connaissance des intentions du maire de Saint-Denis, le SE-UNSA a demandé au Recteur de ne pas autoriser cette expérimentation, contraire aux préconisations du ministère de l’Education Nationale qui dans son guide pratique, à destination des maires, précisait que la demande de dérogation de la réforme à 2014 devait se faire pour l’ensemble des écoles de la commune. Le SE-UNSA a interpellé directement le ministère pour que ses préconisations soient respectées. La nouvelle organisation de la semaine ne va pas de soi, il est inutile de rajouter des difficultés.

Favorable à la réorganisation de la semaine pour les élèves des écoles, le SE-UNSA rappelle qu’il ne saurait accepter que des décisions soient prises sans l’avis des conseils d’école, une réforme ne peut réussir que dans la sérénité et la concertation. Le SE-UNSA n’acceptera pas que les propositions des maires ne tiennent pas compte de l’avis des conseils d’école de leurs communes.
Jean

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !