Tribune libre du Mouvement pour la défense de La Réunion :

Monsieur le préfet, la population a été prise en otage


Publié / Actualisé
Nous vous informons par la présente de la création du mouvement de défense de la Réunion, suite au mouvement des transporteurs de la semaine dernière. En effet, encore une fois, la population de la Réunion a été prise en otage par cette corporation simplement parce que cette dernière n'a pas été invitée à une réunion d'une part, et d'autre part, pour demander l'annulation ou l'étalement des dettes sociales de leurs sociétés.
Nous vous informons par la présente de la création du mouvement de défense de la Réunion, suite au mouvement des transporteurs de la semaine dernière. En effet, encore une fois, la population de la Réunion a été prise en otage par cette corporation simplement parce que cette dernière n'a pas été invitée à une réunion d'une part, et d'autre part, pour demander l'annulation ou l'étalement des dettes sociales de leurs sociétés.

Il apparaît que selon les différents articles de presse, un étalement de la dette serait envisagé. Une fois encore, les autorités semblent se plier au chantage de cette corporation aux méthodes s'apparentant aux pratiques mafieuses. Si leurs doléances étaient acceptées, la population aurait du mal à comprendre, et encore plus de mal à l'accepter.

En effet, quid des entreprises qui ont été obligées de vendre des intérêts personnels pour faire face à leurs obligations légales? Quid des chefs d'entreprises qui ont payé leurs dettes ? Quid de la population : sans emploi, retraités, salariés, qui payent des taxes diverses : taxes  foncières, taxes d'urbanisme, taxes d'habitation, impôts divers, amendes ? Quid de la population de Saint Louis de la Réunion, qui paye depuis 5 ans plus de 30% d'augmentation d'impôt à l'année ?

Comment alors accepter un assouplissement des règles pour les transporteurs alors que ces règles doivent être les mêmes pour tout le monde.Il est vrai que la situation économique et sociale de l'île est difficile, que les entreprises respectueuses des lois doivent être soutenues, que la crise perdure... Cependant, la population également est confrontée à cette problématique. Comment alors les personnels des services fiscaux feront-ils avec les demandes des citoyens? Le travail qu'ils font est remarquable, puisqu'ils prennent déjà en compte les règles existantes et font face à la demande de la population sur le paiement de leurs dettes, notamment sur les délais accordés, serait en contradiction avec les principes fondateurs de notre République notamment le principe de l'égalité devant la loi et serait de nature à déstabiliser en profondeur les équilibres économiques, les principes moraux, et la cohésion sociale du territoire.

A ces fins, nous vous sollicitons, Monsieur le préfet, pour une audience afin d'aborder ces problématiques rapidement. Tout retard sur la clarification de la position des autorités sur cette situation et notamment sur les délais accordés aux professionnels et non aux citoyens amènera à penser un traitement inégal de la population.

Dans cette attente, nous vous prions, Monsieur le Préfet, de bien vouloir agréer l'expression de nos sincères salutations.

Mouvement pour la défense de La Réunion

Le porte-parole

Paul Junot

   

1 Commentaire(s)

DIDI, Posté
Arrêter déconné deja au tribunal quand vous anéantissez un chef d'entreprise pour un oubli de virgule ou vous gagné des procès sur la forme et non sur le fond que dit les loi république
Quand vous vous faites grèves dans les entreprises de la réunion pour un augmentation de salaire puisque le chef d'entreprise a fait un bénéfice c'est le principe de la République
Au nom de la République et du respect des PME et TPE j'aimerais savoir combien vous toucher
Et puis si je m'abuse vous êtes un salarié au lieu de raconter des (supprimé pour injures - webmaster ipreunion.com) Et je souhaite vivement que l'entreprise qui vous emploi ne ferme pas à cause des detes social et fiscal