Courrier des lecteurs de Jean-Hugues Ratenon :

La Réunion abandonnée


Publié / Actualisé
L'affaire De Chateauvieux, dévoilée par les médias ce jour, nous interroge fortement. Que se passe-t-il à la Réunion ? Que font nos dirigeants politiques ? Qu'est ce que cette gouvernance ? À qui reviennent les intérêts dans cette politique de délinquance légale ?
L'affaire De Chateauvieux, dévoilée par les médias ce jour, nous interroge fortement. Que se passe-t-il à la Réunion ? Que font nos dirigeants politiques ? Qu'est ce que cette gouvernance ? À qui reviennent les intérêts dans cette politique de délinquance légale ?

Larmes de crocodiles et bal des hypocrites devant les chiffres de la pauvreté annoncés dernièrement par l’INSEE, ne nous cache plus une réalité : La Réunion est foutue avec cette classe politique complice de ce système désastreux qui prospère sur notre territoire.

Des centaines de millions d’euros partent chaque année dans les poches du patronat sous forme de subventions, d’exonérations de charges, de défiscalisions exagérées et, finalité de l’histoire, ils s’enrichissent avec l’argent public.

Sans état d’âme, les biens qu’ils ont acquis grâce à notre modèle économique sont  cédés à des étrangers, avec la bénédiction de la classe politique qui à notre sens, n’est pas étrangère à cette délinquance légale.

Dans l’affaire Jacques De Chateauvieux, peut-on reprocher à un capitaliste d’exploiter le système mis en place par les politiques ?

Par la même occasion, peut-on encore lui reprocher de vendre à des étrangers les biens acquis grâce à ce mauvais système ?

Le scandale est bien là et c’est pour cette raison que REZISTANS’- ARCP se pose la question suivante : " Pourquoi notre gouvernance (classe politique) laisse t’elle faire cela ? Qu’attendent-ils pour stopper la dilapidation de la Réunion au détriment des réunionnais ? "

Compte tenu de la situation, REZISTANS’- ARCP refuse que la population continue à payer des taxes d’octroi de mer, TVA, fiscalités locales qui ne servent qu’à enrichir des délinquants capitalistes. Il est urgent de renouveler la classe politique et de proposer un nouveau projet juste et équitable à la population.

REZISTANS’- ARCP
Jean-Hugues RATENON

 

 

   

1 Commentaire(s)

Didier, Posté
Monsieur Ratenon n'ose pas "reprocher à un capitaliste d'exploiter le système mis en place par les politiques" et il pose "ingénument" la question "Pourquoi la classe politique laisse-t-elle faire cela ?".
Mr Ratenon fait mine d'oublier que ce sont les capitalistes qui dictent aux politiques les lois, les aides, les subventions, les défiscalisations qui vont leur permettre de s'enrichir encore plus.
Mr Ratenon fait mine d'ignorer que les vrais maîtres de cette société ne sont pas les politiques que la population élit,mais les capitalistes que la population n'élit pas et qui disposent du pouvoir économique et financier. Les politiques ne sont que les larbins des capitalistes.
En visant les politiques, Mr Ratenon désigne les larbins et non les maîtres. C'est une façon de protéger ces derniers de la colère de ceux qui sont exploités par les capitalistes.