Tribune libre de Christian Picard :

Réaction aux propos du sénateur Vergès sur sa proposition de réforme de la "surrémuneration" à La Réunion


Publié / Actualisé
Toutes les idées et propositions pour sortir La Réunion de la pauvreté dans laquelle elle s'enfonce un peu plus chaque jour doivent être et peuvent être débattues mais profiter de la situation sociale pour stigmatiser une partie de la population contre une autre n'est pas et ne doit pas être la solution, diviser, faire croire que tous les problèmes de la Réunion viennent des fonctionnaires revient comme un leitmotiv à la veille de chaque échéance électorale.
Toutes les idées et propositions pour sortir La Réunion de la pauvreté dans laquelle elle s'enfonce un peu plus chaque jour doivent être et peuvent être débattues mais profiter de la situation sociale pour stigmatiser une partie de la population contre une autre n'est pas et ne doit pas être la solution, diviser, faire croire que tous les problèmes de la Réunion viennent des fonctionnaires revient comme un leitmotiv à la veille de chaque échéance électorale.

80% des fonctionnaires sont de catégories C avec un salaire de 2000 euros en moyenne, pour payer leur loyer ou leur crédit de maison sur 20 ans, pour élever leurs enfants, sans bien sûr et c'est normal, aucune aide (aide aux logements....) mais avec les mêmes difficultés de finir le mois.

Alors supprimer la "surrémunération" appauvrira davantage. Est-ce l'objectif? Sur ces 80% de ces fonctionnaires de catégorie C ou B, c'est 99% de Réunionnais, alors quand le sénateur dit que ceux qui ne seront pas d'accord pourront toujours retourner en métropole, sait-il exactement à qui il fait allusion ? Des milliers de Créoles qui iraient en métropole (Créole déor ?).

Ce dispositif aurait un effet collatéral positif (dixit Mr Verges): les demandes de mutations dans l'île diminueront ce qui augmentera les chances d'insertion des jeunes Réunionnais désireux de travailler dans la Fonction publique....là aussi...dans la Fonction publique territoriale, les mutations dépendent uniquement de la volonté politique du maire ou du Président de Région, du Conseil Général (combien de Réunionnais ont eu leur mutation ?)

Quand aux fonctionnaires de Catégories A dans l'Education Nationale puisque ce sont essentiellement les enseignants qui sont visés, je suis tout à fait d'accord pour que les

Créoles qui ont réussi leurs concours, de l'Éducation ou de la Police Nationale, puissent rester travailler ici.

Mais les Créoles dans cette situation sont en petite minorité par rapport aux nombres de postes à occuper. Alors qu'allez vous proposer: zoreil déor et concours locaux réservés?

La logique serait que la prime de vie chère soit appliquée à tous les réunionnais.

Au nivellement par le haut oui, par le bas non.

Christian PICARD
Secrétaire Départemental du SDUCLIAS FSU

   

1 Commentaire(s)

Pierre, Posté
Et qui paiera : le contribuable . Ce genre d'argument irresponsable decrébilise une certaine forme de syndicalisme .
Le malheur c'est que le conservatisme et la réaction ont désormais changé de camp . C'est du côté des pseudo progressistes qu'il faut chercher les défenseurs de la rente !!!
Je ne sais pas dans quel document M Picard a trouvé que 80 % des fonctionnaires étaient de cat C .
Dans la fonction publique de l'Etat je sais en revanche que 61 % sont des cat A