Tribune libre du parti communiste réunionnais :

Bientôt la langue créole inscrite dans la Constitution


Publié / Actualisé
Aujourd'hui, l'Assemblée nationale débat d'une proposition de loi constitutionnelle visant à la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales. Ce texte est présenté par un député de la majorité. Cette charte a pour but de protéger et de promouvoir les langues régionales. La ratification oblige à changer la Constitution, car seule la langue française a droit de citer dans le texte fondamental de la République.
Aujourd'hui, l'Assemblée nationale débat d'une proposition de loi constitutionnelle visant à la ratification par la France de la Charte européenne des langues régionales. Ce texte est présenté par un député de la majorité. Cette charte a pour but de protéger et de promouvoir les langues régionales. La ratification oblige à changer la Constitution, car seule la langue française a droit de citer dans le texte fondamental de la République.

Nous venons de fêter les 350 ans de la naissance du peuple réunionnais. Tout au long de son histoire, ce peuple s'est affirmé sur le plan de la culture et de la langue, ce qui a été combattu par l'esclavage et le colonialisme. C'est ainsi que le créole a été nié et réprimé à l'école, dans l'administration et les médias officiels.

Il fallait "fusiller le créole", avait dit un vice-recteur de La Réunion, tandis que la langue maternelle des Réunionnais était comparée à un "patois sympathique" par un autre représentant du pouvoir.

Le PCR s'est toujours battu pour la reconnaissance de l'identité réunionnaise et donc du créole, la langue construite par le peuple réunionnais. Ce combat a obtenu des victoires. Grâce au travail de l'équipe de la Maison des civilisations et de l'unité réunionnaise, le maloya a été inscrit par l'UNESCO sur la liste du Patrimoine immatériel de l'humanité.

Avec l'adoption du texte de loi présenté aujourd'hui à l'Assemblée, c'est la reconnaissance d'un statut pour les langues régionales et donc pour le créole. C'est une victoire du peuple réunionnais, elle aura d'importantes conséquences dans des domaines aussi importants que l'accès à l'enseignement, la justice et l'Education nationale.

Pour le secrétariat du PCR,

Yvan Dejean

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !