Tribune libre :

À peine nommé, Benoît Hamon interpellé par la CGTR Educ'action


Publié / Actualisé
Peillon a été remercié et débarqué et ce n'est pas la CGTR Educ'action qui le pleurera tant ce dernier n'a écouté que lui-même lorsqu'il était ministre de l'Éducation nationale. Dans tous les cas, Peillon aura semé une belle pagaille avec sa réforme bâclée précipitée, brouillonne et dangereuse des rythmes scolaires, car ouvrant la porte de la territorialisation de l'école publique. Nous souhaitons que Benoît Hamon rétablisse le dialogue social notamment avec les partenaires sociaux et la communauté éducative.
Peillon a été remercié et débarqué et ce n'est pas la CGTR Educ'action qui le pleurera tant ce dernier n'a écouté que lui-même lorsqu'il était ministre de l'Éducation nationale. Dans tous les cas, Peillon aura semé une belle pagaille avec sa réforme bâclée précipitée, brouillonne et dangereuse des rythmes scolaires, car ouvrant la porte de la territorialisation de l'école publique. Nous souhaitons que Benoît Hamon rétablisse le dialogue social notamment avec les partenaires sociaux et la communauté éducative.

Dans le domaine de l'éducation, soyons clair ! Prendre en compte le coup de semonce électoral envoyé, c'est d'abord écouter les citoyens qui demandent dans leur grande majorité la suspension et l'ajournement de la mise en application de la réforme tant contestée des rythmes scolaires puis, c'est abroger le décret qui l'organise

Nous en avons assez et nous ne voulons plus de réformes imposées d’en haut sans la moindre concertation avec les acteurs intéressés, la communauté éducative et les citoyens.

Nous ne voulons pas faire de procès d'intention au nouveau ministre de l'Éducation nationale. Aussi, nous attendons avec impatience sa feuille de route. Benoît Hamon, pas encore installé rue de Grenelle, se trouve déjà à la croisée des chemins. Ainsi, de sa capacité à prendre en compte le large rejet que suscite encore la réforme des rythmes scolaires dépendra sa crédibilité d'homme politique se disant à l'écoute des citoyens.

La CGTR Educ'action

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !