Tribune libre d'Europe Écologie les Verts :

Chaque jour davantage d'opposants à la Nouvelle Route du Littoral


Publié / Actualisé
Quelques faits remarquables se sont déroulés ces jours derniers, concernant la route du Littoral. D'abord, la mairie de La Possession est opposée à l'idée de carrière sur le site des lataniers. Les écologistes sont, de longue date, parmi ceux qui dénoncent les carrières aux dimensions énormes. Ces trous sont désastreux sur le plan environnemental et en terme des nuisances subies par les riverains : impact visuel, pression sur les populations, sur la faune et la flore remarquables de notre île. Les carrières vont épuiser les derniers gisements de roches disponibles sur l'île, dans un va et vient incessant de centaines de camions chaque jour.
Quelques faits remarquables se sont déroulés ces jours derniers, concernant la route du Littoral. D'abord, la mairie de La Possession est opposée à l'idée de carrière sur le site des lataniers. Les écologistes sont, de longue date, parmi ceux qui dénoncent les carrières aux dimensions énormes. Ces trous sont désastreux sur le plan environnemental et en terme des nuisances subies par les riverains : impact visuel, pression sur les populations, sur la faune et la flore remarquables de notre île. Les carrières vont épuiser les derniers gisements de roches disponibles sur l'île, dans un va et vient incessant de centaines de camions chaque jour.

Un administrateur de la CAPEB déplorait aussi récemment que la NRL soit cette " voie sans issue qui ne mènera nulle part". Ce chantier, disent-ils, ne profitera pas aux entreprises réunionnaises. Sur ce point précis, lors de différentes conférences de presse, les membres d'Europe Ecologie Les Verts ont dénoncé cette situation : nous rappelons une nouvelle fois que cette route produira des bénéfices qui, à plus de 70 % selon les experts, repartiront hors de La Réunion. La NRL est qui ne créera pas d'emplois durables.

Un député, par ailleurs calculateur, a pointé du doigt les dépassements inévitables que vont provoquer ce chantier, à cause de la complexité de sa mise en œuvre. Là encore nous écologistes nous avons démontré que ce chantier représentera un gouffre financier pour la Région : pour des décennies à venir les Réunionnais devront supporter cet investissement. Nous ne sommes pas dupes, ce député fait évidemment preuve d'un opportunisme habituel et son seul but est de remporter la Région en 2015, en attaquant " le " projet phare de la mandature actuelle.

Enfin, le dernier rapport de la cour des comptes relève le risque financier que représente pour la Région le projet de nouvelle route du littoral. En effet, nombre de chantiers d'aménagement et d'amélioration du territoire ne pourront voir le jour  à plusieurs endroits de l'île, aussi bien au Sud qu'à l'Est. Car la plus grande part des capacités d'investissement de la Région va être absorbée par cette route du littoral : loin des 1,6 milliards c'est plutôt 2 milliards voire 2 milliards et demi qu'il faut prévoir.

Les premiers opposants à cette route, devraient être ceux qui ne l'emprunteront pas. La NRL sera la seule réalisation importante de la Région pour les années à venir et les autres parties de l'île n'auront que des miettes : voilà la vérité que les Réunionnais doivent savoir.

Face à ce chantier démesuré, n'ayant pour seul but que d'alimenter les désirs et l'ego du président de Région, nous écologistes ne désarmons pas et annonçons  que faire demi-tour est possible. C'est une question de volonté politique et surtout de réveil des citoyens. Il est en effet primordial que les Réunionnaises et les Réunionnais se rendent compte de l'impasse que représente ce chantier et le poids énorme qu'il fait peser sur les générations à venir.

Nous ne sommes plus les seuls à dénoncer ce chantier. Cette catastrophe est annoncée par plusieurs voix. Nous, écologistes, demandons aux citoyens de se mettre debout et de résister aux mensonges : dites " non !" à cette route et demandez l'examen d'autres possibilités.

Il est encore temps de ne pas jeter davantage l'argent des Réunionnais par les fenêtres ! Il est encore temps de ne pas nuire à notre patrimoine marin tout au long du littoral.

D'autres solutions existent pour améliorer durablement les déplacements à La Réunion notamment  le transport en commun en site propre, le transport sur rail... pour tourner le dos à l'Auto-prison. Nout voi lé important !

Charles Moyac, porte-parole régional d’EELV-Réunion

   

2 Commentaire(s)

Ridicule, Posté
Je suis outré par cet article.
Oui nous devons avoir une voie dédiée au transport en commun. et peut être demain un transport sur rail.
Comment réglez-vous les difficultés de circulation en garantissant la sécurité entre le sud et le nord ? Et oui en construisons une nouvelle route.
JORI, Posté
Chers amis les verts, n'avez-vous pas compris le discourt de Madame Georges Pau-Langevin? Êtes-vous illettrés? Je vous invite à regarder sur Youtube où elle explique que le chantier de la NRL ne sera pas stoppé!! Faites un effort!

Êtes-vous sous la manipulation du PCR, ou encore du Ti Roquet de St-Leu? Revoyez votre copie car là vous avez un Hors Sujet!

Je prends conscience que la seule maire de notre île a eu raison de quitter un tel parti, ou une telle mouvance!!! Bravo Vanessa Miranville, je vous félicite pour votre engagement à promouvoir cette NRL.