Tribune libre de la CGTR Educ'Action :

Rythmes scolaires : Plus que jamais la réforme a du plomb dans l'aile !


Publié / Actualisé
La CGTR Educ'Action  avait lancé de multiples appels en direction des maires pour leur demander de ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires. Plus largement, la même exigence avait été portée par l'intersyndicale de l'éducation. Aujourd'hui, pas moins de 15 maires de la Réunion viennent de prendre la décision de ne pas appliquer la reforme tant décriée des rythmes scolaires.
La CGTR Educ'Action  avait lancé de multiples appels en direction des maires pour leur demander de ne pas appliquer la réforme des rythmes scolaires. Plus largement, la même exigence avait été portée par l'intersyndicale de l'éducation. Aujourd'hui, pas moins de 15 maires de la Réunion viennent de prendre la décision de ne pas appliquer la reforme tant décriée des rythmes scolaires.

Réforme qui non seulement n’améliorera en rien la réussite scolaire des élèves mais qui va aussi considérablement aggraver les finances déjà exsangues des municipalités au moment même ou le gouvernement annonce une baisse drastique des dotations aux collectivités locales.

La décision prise par ces 15 maires est une véritable bombe politique. Elle l’est d’autant plus qu’elle dépasse les clivages politiques traditionnel puisque on retrouve dans la liste des signataires du refus de la réforme aussi bien des élus de droite que de gauche (PCR).
 
Nous ne désespérons pas que la liste s'allonge et qu’on arrive rapidement à une situation de quasi unanimité pour ne pas appliquer cette réforme.
 
A ce propos, nous invitons en particulier très fortement les maires du Port, de la Possession, de Petite-Île, de Saint-Leu à ne pas appliquer cette réforme à la rentrée 2014.
 
Au-delà des positions des uns et des autres sur le fond de la réforme, tous les maires doivent faire bloc autour d’un préalable "Pas de mise en œuvre de cette réforme sans compensation à l’euro près de cette nouvelle charge financière."  

Pas question d’accepter l’équation proposée "Davantage de charges et moins de moyens" !

Compte tenu du contexte socio économique dégradé de notre territoire, marqué par une paupérisation croissante, un chômage massif et qui a pour corollaire un interventionnisme social fort de nos collectivités pour "panser" la misère sociale, la réforme des rythmes scolaires et son coût va en effet avoir, ici plus qu’ailleurs, des conséquences désastreuses.

Exigeons tous ensemble que la réunion soit placée hors champ d’une réforme hautement contreproductive tant pour l’intérêt des enfants que sur le plan socio économique. Si nous combattons pour l’abrogation de cette reforme au plan national, dans tous les cas, il est impératif qu’ici à la Réunion, nous soyons hors champ de cette contre réforme.

La CGTR Educ’Action lance un appel pressant aux maires pas encore signataires pour que, eux aussi, prennent leurs responsabilités en décidant de ne pas appliquer la réforme dans leur commune.

La CGTR Educ’Action appelle de nouveau les personnels à la mobilisation, "multiplication des interpellations publiques de maires, rassemblement devant les mairies non signataires" et se déclare favorable à une nouvelle action de grève des personnels. Elle en fera la proposition au niveau de l’intersyndicale.

Pour la CGTR Educ’Action
Patrick Corré

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !