Tribune libre de Demain La Réunion :

La situation à l'association des maires interpelle et résulte de la facétie


Publié / Actualisé
Demain La Réunion regrette qu'à l'image d'autres organismes tels l'EPFR, le SIDELEC,... que l'AMDR fasse l'objet d'un clientélisme flagrant. Voilà des outils censés être au service de la Réunion, qui malheureusement, depuis les dernières élections municipales font l'objet de convoitises variées, politiciennes et deviennent systématiquement des boites de recrutements post électoraux. Cette orientation systématique s'appuyant sur une politique de copains et de coquins est à dénoncer et ne peut que contribuer à diviser les réunionnais.
Demain La Réunion regrette qu'à l'image d'autres organismes tels l'EPFR, le SIDELEC,... que l'AMDR fasse l'objet d'un clientélisme flagrant. Voilà des outils censés être au service de la Réunion, qui malheureusement, depuis les dernières élections municipales font l'objet de convoitises variées, politiciennes et deviennent systématiquement des boites de recrutements post électoraux. Cette orientation systématique s'appuyant sur une politique de copains et de coquins est à dénoncer et ne peut que contribuer à diviser les réunionnais.

Le sentiment d’injustice est fortement ressenti dans la population dans ce dossier. Tout cela ne risque-t-il pas de détourner encore plus les citoyens de la chose politique, dans un contexte de grave crise sociale ? Aussi Demain La Réunion plaide pour des outils, qui au-delà des divisions, soient au service de la population et du développement de notre île !

Puissent les élus qui y siègent être responsables et veiller à l’utilisation efficace  des fonds qui y transitent !

Demain La Réunion

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !