Tribune libre de Jean-Hugues Savigny :

La Possession en 2015 : la hausse des impôts ou la tutelle


Publié / Actualisé
"Nous pouvons vous annoncer un déficit pour l'exercice 2014. Notre unique préoccupation étant de ne pas dépasser le seuil de 5% synonyme de mise sous tutelle de la collectivité." C'est à peu près en ces termes que le conseiller municipal Didier Fontaine, Président de la Commission affaires générales et finances, a marmonné son embarras et probablement celui de certains autres de ses collègues au cours de la séance du Conseil municipal du 12/11/14. Nos craintes d'anciens élus sur la conduite des affaires s'avèrent malheureusement donc bien fondées.
"Nous pouvons vous annoncer un déficit pour l'exercice 2014. Notre unique préoccupation étant de ne pas dépasser le seuil de 5% synonyme de mise sous tutelle de la collectivité." C'est à peu près en ces termes que le conseiller municipal Didier Fontaine, Président de la Commission affaires générales et finances, a marmonné son embarras et probablement celui de certains autres de ses collègues au cours de la séance du Conseil municipal du 12/11/14. Nos craintes d'anciens élus sur la conduite des affaires s'avèrent malheureusement donc bien fondées.

Nonobstant les déclarations fracassantes de début de mandat,
Nonobstant celles sur les insincérités lui servant de prétexte pour ne pas voter les comptes 2013,
Madame Miranville se retrouve, ironie du sort, dans l’obligation de reconnaître l’excédent (plus de 1,2 million d’€) pour ne serait-ce procéder aux paiements des salaires des agents puisque l’équivalent a justement été affecté hier en surplus de salaires.

Ce faisant, elle aura réussi à provoquer l’effet ciseau (plus de dépenses que de recettes) tant redouté par les ordonnateurs de collectivités.

Alors, comme à son habitude, sa parade consiste à rejeter la responsabilité sur ses prédécesseurs.
Et comme à son habitude, elle ne prouve pas ce qu’elle avance.
Pour notre part, nous avons quand même tous bien vu plus de dix nouvelles têtes depuis son arrivée.

Alors, même si, bon seigneur et pour les besoins de la démonstration, on lui accorde cette hypothèse, l’excédent 2013 couvre tout de même le dérapage (+10% ou + 2 millions) de la masse salariale.

Dés lors, le déficit annoncé (2 millions d’€) ne peut lui qu’être de son fait !

Finies les bonnes intentions du budget primitif. Des 800 000€ provisionnés pour le contentieux Souprayenmestry, il ne reste plus 200 000 ! Que pensez alors a posteriori de ces tracts de campagne où la candidate reprenait un courrier de la Préfecture (10/08/12) pour rapporter un " risque important " ? Une posture. Rien qu’une posture !

Alors demain, en faisant abstraction de ce contentieux pour lequel nous proposions un défraiement après cession d’un actif foncier, et solution rejetée par la désormais Maire, et abstraction aussi des coupes de la rigueur gouvernementale, La Possession aura le choix entre Charybde et Scylla. Soit ne rien investir, soit augmenter les taux d’impôts d’au moins 20%.

Les employés, sous les bannières FO et CGTR, exprimeront le 17/11 leur colère contre les méthodes de l’administration façon Miranville, la population aura, quant à elle, en 2015 la possibilité d’exprimer la sienne. Une sorte de rendez-vous avec l’incontournable nécessité d’un contre-pouvoir à la gabegie et à l’extravagante conduite des affaires communales.

Jean-Hugues Savigny

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !