Courrier des lecteurs de Jean-Claude Moutien :

Didier, réveille-toi !


Publié / Actualisé
Didier Robert veut tant sauver son siège de président de Région qu'il en oublie toute raison. Au point de prendre aujourd'hui des positions qui contredisent sa propre politique. Dernier exemple en date : l'épisode des taxis, qui ont fait grève pour protester contre la mise en place d'une navette par bus depuis l'aéroport. Le président de la Région s'est en effet fendu d'un communiqué, dès le premier jour de leur grève, pour les soutenir et demander au Département de surseoir à la mise en place de cette ligne dite " touristique ".
Didier Robert veut tant sauver son siège de président de Région qu'il en oublie toute raison. Au point de prendre aujourd'hui des positions qui contredisent sa propre politique. Dernier exemple en date : l'épisode des taxis, qui ont fait grève pour protester contre la mise en place d'une navette par bus depuis l'aéroport. Le président de la Région s'est en effet fendu d'un communiqué, dès le premier jour de leur grève, pour les soutenir et demander au Département de surseoir à la mise en place de cette ligne dite " touristique ".

N’est-ce pas ce même Didier Robert ? Et ça, ça ne nuirait pas aux taxis et à leur chiffre d’affaires ? (Bon, cela dit, ça peut peut-être expliquer pourquoi on n’a pas vraiment vu la couleur de ces 2000 bus : le président de la Région s’est sans doute appelé lui-même à surseoir sa décision avant qu’une dizaine de taxis ne proteste devant les grilles de la Pyramide inversée !)

Qui ne cesse de dire qu’il faut faire venir les touristes à La Réunion ? Qui s’est félicité des facilités accordées aux touristes chinois ? Toujours le même Didier Robert, qui, aujourd’hui, critique une offre de transport censée faciliter l’arrivée de ces mêmes touristes… A moins qu’il ne considère que vu qu’ils ont payé l’avion au prix fort, ils peuvent encore s’offrir le luxe de payer 150 euros la course de taxi !

Didier Robert est donc en pleine contradiction, tout ça pour satisfaire le portefeuille d’une trentaine de rentiers. S’il veut vraiment les aider, il y a d’autres possibilités pourtant. Jouer sur l’octroi de mer, subventionner l’achat de véhicules " propres ", envisager avec eux le développement d’autres marchés, en lien justement avec le tourisme, comme cela leur a été proposé par le Conseil général et les établissements consulaires… Les pistes de – réel – travail ne manquent pas.

Au lieu de ça, le président de la Région a préféré sombrer dans la démagogie et la politique de comptoir. Sans même se rendre compte qu’en prenant le parti de cette poignée de taxiteurs, il s’opposait au sentiment des milliers de Réunionnais, qui, dans un an, seront appelés aux urnes… Dommage pour lui. Mais d’une certaine manière, c’est aussi très révélateur. S’il veut vraiment convaincre les Réunionnais de revoter pour lui – par adhésion cette fois et non pas par refus de la liste adverse, comme cela s’est passé la dernière fois – Didier Robert a vraiment intérêt à se réveiller et à (re)devenir cohérent dans ses prises de position.

Jean-Claude Moutien

   

2 Commentaire(s)

Dann mardi gras sakinn son bande, Posté
Il faut arrêter de biaiser ! J'ai appris que dans une lettre en date du 12 juin... 2013 (!), la présidente du conseil général Nassimah Dindar a proposé à la région et aux responsables des communautés de communes de lancer une étude pour identifier les besoins des usagers des écarts pas suffisamment desservis par les lignes de bus, et aussi aux horaires où les bus ne sont pas en service. Elle rajoutait que les besoins de personnes à mobilité réduite vont augmenter, et que toutes ces situations permettraient d'augmenter l'activité des taxiteurs. Une copie du courrier avait été adressée aux présidents de la chambre de commerce et de la chambre des métiers, qui ont marqué leur accord pour cette étude. C'est normal, moi-même travaillant à la chambre. Le président Didier Robert à ma connaissance n'a même pas répondu à cette proposition... qu'il reprend aujourd'hui en demandant de surseoir à la ligne pour que les taxis soient aussi partie prenante du développement des transports sur toute l'île. Dix huit mois de perdus, notamment pour les taxis, à cause d'élus qui font la guerre au conseil général !!!! Mais il est hors de question d'accepter que les bus n'amènent pas les usagers devant l'aérogare !! c'est le monde à l'envers, que des touristes qui ne veulent pas prendre un taxi soient obligés de faire plusieurs centaines de mètres, peut-être sous la pluie, pour arriver à l'arrêt car jaune. On marche sur la tête. Cette ligne est la bienvenue dès maintenant, sans attendre encore, dans cette période de fin d'année où il y a de nombreux départs de réunionnais. Les personnes qui souhaitent les accompagner préfèrent payer 5 euros l'aller et 5 euros le retour, car il n'ont pas les moyens de payer 150 euros l'aller... et 150 euros le retour !!!
Steph, Posté
j'ai relu l'article, qui disait bien que c'était une suspension, pour avoir une concertation avec les différentes parties concernées et pouvoir trouver une solution apaisée et consensuelle ...
ce n'était que simplement ça ... je pense que Didier Robert était bien réveillé. Qaund il se met du coté des élus, vous criez ... et quand il met du coté de la population, vous criez également !!! faudrait peut être que vous, vous sachiez ce que vous voulez !!!