Courrier des lecteurs de Jean-Hugues Savigny :

Régionales 2015 : la situation à gauche


Publié / Actualisé
Il aura alors suffi d'un seul fait - la manifestation citoyenne à Bois blanc - pour gripper la mécanique, jusqu'ici parfaitement huilé, du Président sortant du Conseil régional (CR). Les enjeux électoraux des régionales se précisent maintenant. Les stratégies se dessinent, aux aunes du bilan, des sondages et de la vision de chacun à proposer une voie pour atteindre sans crash la transition démographique de 2030.
Il aura alors suffi d'un seul fait - la manifestation citoyenne à Bois blanc - pour gripper la mécanique, jusqu'ici parfaitement huilé, du Président sortant du Conseil régional (CR). Les enjeux électoraux des régionales se précisent maintenant. Les stratégies se dessinent, aux aunes du bilan, des sondages et de la vision de chacun à proposer une voie pour atteindre sans crash la transition démographique de 2030.

Pour ce qui est du bilan, nous pourrions faire grâce à Didier Robert de l’opportun plan de " recyclage " des fonds régionaux vers les communes et EPCI au droit des écoles et des équipements sportifs. En revanche, nous ne nous offusquerons pas de mentionner les échecs des politiques, pour lesquelles le Président de Région s’est personnellement impliqué en tant que mesures phares de son mandat telles que le tourisme ou la coopération (îles vanille). Nous ne nous priverons par ailleurs pas de lui rappeler ses autres promesses attrapes-couillons : 2000 bus du trans-éco-express et leurs prétendus 4000 emplois ou ses tout aussi prétendus 10 000 emplois verts et autant dans le secteur des NTIC.

Nous reviendrons aussi plus longuement et solennellement sur ses arbitrages budgétaires en faveur de la coûteuse continuité territoriale, du plan POP, de la lutte contre l’illettrisme, de la formation, de l’abandon opérationnel du SAR, etc., etc.

Concernant les sondages, nous constatons au fil des mesures que ni le PS, ni le PCR, qui siègent pourtant au Conseil Régional, ne parviennent à faire émerger un chef de file. Les intentions de vote semblent préparer une partie à trois : les deux Robert et la Députée Huguette Bello. Il s’agit donc, stratégiquement parlant, au vu des niveaux des intentions, de se préparer à un duel pour renverser le sortant ou d’une triangulaire pour vraisemblablement le statuquo !

Gilbert Annette, qui n’a jamais manqué d’AIR, l’a parfaitement compris en admettant l’impérieuse nécessité pour le PS de se ranger derrière Huguette Bello. Ce faisant, la fédération locale sera forcément amenée à communiquer à l’opinion sa véritable position sur la NRL nonobstant les embarrassantes déclarations de l’actuel Premier Ministre, farouche dévot des multinationales. Nous demeurons convaincus, en RESPONSABLE, qu’une refonte du projet restera d’actualité au lendemain de l’élection assurant l’ACTIVITE et même l’IDENTITE par une valorisation renforcée du site de la Grande Chaloupe. La formule citoyenne qui fait l’objet des discussions du moment garantit de surcroît le strict respect des environnements par l’exclusion des méga-carrières au profit de prélèvements d’andains (au sens large du terme) et la dynamique unitaire par le refus des NIMBY.

Cette concession et confession " socialiste " suffira-t-elle aux ralliements derrière la favorite des sondages de sa propre " dissidence ", du PCR (qui pourrait préférer rejoindre le Député Maire de Saint-Leu), de EELV (qui pourrait tenter l’aventure seule) et du Parti de Gauche (qui pourrait refuser ces considérations tactiques) ?

Il est certainement un peu tôt pour l’évoquer aujourd’hui. La vision à partager, nonobstant les égos, les affronts du passé, les échelles de définition et les diverses spéculations parasitaires, nécessite que chacun puisse s’y retrouver. Les futures rencontres annoncées par les uns et les autres seront donc déterminantes.

Jean-Hugues Savigny

   

3 Commentaire(s)

Murielle, Posté
C'est qui ce type?
Doudou, Posté
et Miranville dans tout sa?
Déçue, Posté
C'est donc ça l'astuce ? Gilbert Annette est candidat pour se ranger derrière Bello ? C'est ça la force du PS ? le parti de la majorité présidentielle ne présente pas sa propre liste ? quelle déception...