Jeux des îles de l'océan Indien 2015 :

Drapeau malgache retiré du podium : le club Réunion réagit


Publié / Actualisé
Le mardi 4 août 2015, Marthe Ralisinirina, médaillée d'or au 3000 mètres steeple, a vu son drapeau retiré par une responsable du comité organisateur des Jeux de îles. Un geste regrettable qui fait suite à la décision du conseil international des Jeux de bannir hymnes et drapeaux nationaux de la 9e éditions des JIOI. Thierry Grimaud, le président du COJI, a adressé une lettre d'excuse au ministre des sports de Madagascar. Face à la polémique - due notamment à une vidéo vue plus de 100 000 fois sur les réseaux sociaux - les membres du club Réunion ont tenu à réagir via un communiqué publié ce jeudi 6 août 2015. (capture d'écran L'Express de Maurice)
Le mardi 4 août 2015, Marthe Ralisinirina, médaillée d'or au 3000 mètres steeple, a vu son drapeau retiré par une responsable du comité organisateur des Jeux de îles. Un geste regrettable qui fait suite à la décision du conseil international des Jeux de bannir hymnes et drapeaux nationaux de la 9e éditions des JIOI. Thierry Grimaud, le président du COJI, a adressé une lettre d'excuse au ministre des sports de Madagascar. Face à la polémique - due notamment à une vidéo vue plus de 100 000 fois sur les réseaux sociaux - les membres du club Réunion ont tenu à réagir via un communiqué publié ce jeudi 6 août 2015. (capture d'écran L'Express de Maurice)

"Des mots pour expliquer le geste de Mme PAOLI Catherine, qui permettront peut-être, de panser les maux, qui ont été induits, par ce qui a été communiqué dans les médias à son sujet.

C’est avec une grande surprise et beaucoup de tristesse, que nous avons découvert des articles de presse, qui nomment le nom de Mme PAOLI Catherine, comme étant responsable d’un acte dont elle serait seule responsable.

Avant de juger cette personne, nous souhaitons rappeler les faits.

La préfecture de La Réunion a donné l’ordre de faire défiler, Mayotte, avec le drapeau français lors de la cérémonie d’ouverture. Ce qui est logique au regard du statut de Mayotte qui a évolué. En effet, l’île de Mayotte est devenue département français au même titre que La Réunion, depuis l’organisation des derniers jeux aux Seychelles. Il était donc normal pour l’Etat français de faire défiler ses deux départements sous l’étendard national.

Néanmoins, depuis les derniers jeux aux Seychelles, la charte des jeux n’a pas évolué au rythme de la départementalisation de Mayotte.
Ce qui explique que Les Comores aient marqué leur mécontentement en quittant la cérémonie d’ouverture pour non-respect de la charte des jeux. Cette charte stipule en effet que Mayotte doit défiler sous le drapeau des jeux et que chaque remise de médaille doit-être faite au son de l’hymne des jeux.

C’est pourquoi, les membres du CIJ de Maurice et des Seychelles, ont demandé à ce que la charte des jeux soit respectée. Si toutefois ce n’était pas le cas ils se retireraient des jeux, tout comme les Comores.

Face à ce dilemme, entre respecter la charte qui ne prend pas en compte l’évolution de Mayotte et respecter les directives de l’Etat français, alors que les jeux se passent sur le territoire national français, les membres du CIJ ont statué sur une décision neutre pour satisfaire l’ensemble des pays : les cérémonies protocolaires de remise de médailles devront se faire avec la seule montée du drapeau des jeux et le seul hymne des jeux.

Malheureusement, cette décision prise au plus haut niveau du CIJ, n’a pas fait l’objet d’un communiqué de presse officiel. Si bien que les athlètes, entraîneurs, chefs de mission, qui sont sur le terrain au village et sur les sites sportifs, ont découvert cette prise de décision au rythme des cérémonies protocolaires de remise de médaille. Ceci a provoqué des mécontentements et parfois même des pleurs des athlètes.

La médaille d’or de l’athlète de Mayotte, au lancer de javelot en athlétisme, était prévisible et cette remise de récompense était très attendue au plus haut niveau. C’est pourquoi, Mme PAOLI, bénévole responsable du protocole et des accréditations, a préféré elle-même être sur le terrain pour gérer cette remise de récompenses, afin d’éviter tout débordement. C’est donc dans ce contexte de forte pression que Mme PAOLI a agi.

La remise de récompense de l’athlète de Madagascar a été réalisée avant celle de l’athlète de Mayotte. Si Mme PAOLI devait donc veiller à faire respecter la décision des membres du CIJ : aucun drapeau et aucun hymne des pays dans le cadre des cérémonies protocolaires.
Si elle avait laissé le drapeau à l’athlète malgache, elle aurait été obligée d’en faire de même pour l’athlète de Mayotte qui allait être récompensé juste après.

Aussi, c’est dans la précipitation, qu’elle a demandé à l’athlète malgache de lui donner son drapeau, juste le temps de la cérémonie protocolaire, pour éviter que d’autres pays se retirent des jeux. Ce drapeau lui a été rendu juste après la cérémonie pour lui permettre de faire les photos d’usage.

Mme PAOLI est une dame de 69 ans, qui depuis la création des jeux en 1979, a toujours œuvré au service de l’ensemble des pays qui y participent. Sans reprendre l’historique de l’ensemble de ses engagements tant au niveau professionnel au sein des services de l’Etat français, qu’au niveau associatif.

Elle a été bénévole, responsable de tous les plans de vol de la délégation des réunionnais lors des jeux à Madagascar en 2007. Native de la grande île, elle a aussi facilité la tâche au corps médical, grâce à son réseau, ce qui a permis aux réunionnais d’avoir un approvisionnement en médicaments, en eau et en compléments alimentaires sur place.

Elle a été bénévole dans l’équipe d’accréditation et a aidé les seychellois avec autant d’investissement que si elle était à La Réunion.

Elle est bénévole, responsable de l’accréditation et du protocole sur l’organisation des jeux des îles à La Réunion depuis le démarrage de l’organisation des jeux.

A ce titre, elle a à elle seule structuré tout le déroulé de la cérémonie d’ouverture, elle a vérifié l’ensemble des accréditations, pour toutes les délégations, malgré les retards des délégations. Notamment pour la délégation malgache qui a transmis ses demandes d’accréditation, hors délai, fin juillet.

Pour permettre l’accréditation de la délégation malgache, elle a travaillé d’arrache-pied, jusqu’à des heures indues.
Au-delà de ses missions, elle a continué son engagement auprès de la délégation malgache pour aller accueillir les personnes à l’aéroport, notamment la nuit, puisqu’elle était la seule dans le comité d’organisation des jeux à parler le malgache.

Toujours pour la délégation malgache, elle a accrédité des personnes hors quota alors que les accréditations étaient normalement terminées.

Les autres pays de la zone Océan Indien, sont témoins aussi de son engagement notamment dans le cadre de la CJSOI et dans l’organisation des jeux des jeunes, pour lesquels elle a été chef de délégation aux Seychelles.

Aussi, plutôt que de tirer à boulet rouge sur Mme PAOLI, en qui l’on a trouvé un bouc émissaire, alors qu’elle n’a fait qu’appliquer les ordres du CIJ pour éviter tout retrait des jeux, des délégations des Seychelles et de Maurice, plutôt que de demander des excuses personnelles de Mme PAOLI, nous devrions tous, dans les jeux des îles, la remercier pour son investissement, pour notre jeunesse qu’elle a formé, pour nos sportifs qu’elle a soutenu et pour lesquels elle s’est impliquée pour qu’ils évoluent au plus haut niveau.

A travers ces quelques mots, nous espérons panser ses blessures.
Nous demandons aux médias d’être solidaire de notre démarche et de rappeler à la Zone Océan Indien, qui est cette Grande Dame.

C’est le cœur rempli d’émotion que nous te disons :

"Mme PAOLI : MERCI ! Et s’il te plaît, ne quitte pas l’organisation des jeux ! Aide nous à défiler UNE DERNIERE FOIS dans le stade, lors de la cérémonie de clôture !"

Nous espérons que les autres îles engagées dans les jeux suivront notre exemple."

   

21 Commentaire(s)

Popol, Posté
tout ca pour un bout de tissu...................pitoyable de tout bord ! et après on veut continuer cette mascarade onéreuse et grotesque ? les jeux des îles.............même les jeux de l'avenir UNSS sont mieux organisés !
que tout le monde continue à marcher sur la tête pour un peu de politique ca nous change tellement de l'ordinaire.............
heureusement que cette pantalonnade se termine..............
974, Posté
juste pour info, c'est un mauricien qui est a la presidence du CIJ c'est lui qui decidé de ne pas mettre les hymmes nationaux ni de hausser les drapeaux !!
FredFony, Posté
"C’est le cœur rempli d’émotion que nous te disons :
"Mme PAOLI : MERCI ! "

Vraiment??merci a Mme Paoli???? MERCI???? regarder la video bon sang!!!
Jj, Posté
Pourquoi nous Malgache partons encore à leur jeux des ile,n'y va plus si nous somme Malgache laissons les faire leurs jeux et qu'eux quitent Madagascar
, Posté
Qu'elle quite le jeu,on a rien a f....
Si c'est une grande Dame qu'elle s'excuse, Posté
Si c'est une grande Dame qu'elle s'excuse auprès du peuple malgache et auprès de l'athlète.
France l'un, Posté
quelques-soient vos excuses,on a tous remarqué son manque de politesse,son manque de respect.Nous les Malagasy,nous n'oublirons jamais ses images et surtout son nom(Cathérine Paoli).Et enfin,j'ai un mot pour Mme Cathérine : espèce de (supprimé pour injure - webmaster ipreunion.com)....ok j'avoue,je parle trop
Kalamavo, Posté
En plus ce qui a été dit c'est que dorénavant on ne va pas hisser les drapeaux ni chanter les hymnes !
Jamais il n'a été question de ne pas porter un drapeau sur soi en montant sur le podium. Car si c'est interdit, il fallait demander à tous les athlètes d'enlever tout vêtement qui montre son appartenance à un pays avant d'y monter !
Donc je pense que Mme Paoli a mal appliqué le règlement.
Les délégations et sportifs malgaches ont respecté leur contrat en restant jusqu'au bout de ces jeux. Par contre si Mme Paoli ne présente pas ses excuses en publique avant dimanche, ce serait bien qu'au moins les délégations malgaches boycottent la cérémonie de clôture, qui n'est pas une discipline sportive.
Mia, Posté
Mais les malgaches ne se sont pas fachés pour rien!! N'y avait-il-pas une autre manière plus polie de faire respecter les règles?? Elle aurait pu demander le drapeau calmement ou je sais pas moi, mais sur la vidéo, on aurait cru voir une mauvaise foi de sa part!! Peut être par jalousie???
Tom, Posté
il existe d'autre manière diplomatique de faire respecter la décision des membres du CIJ. c'est tout ce que j'ai à dire.
Mdr, Posté
C'est une mentalité pitoyable, un geste de très bas niveau..C'est juste des incompétents qui croient être à la hauteur. C'est une honte pour La Réunion, bravo le professionnalisme. Elle a bien prouvé, leur incompétence flagrante. Une renommée bénévolat agissant de manière à vomir! PAOLI est la regrettable organisatrice, et elle est la plus grande déception et la honte de toute l'histoire des jeux des îles.
Je suis Paoli, Posté
Merci pour ce texte qui reprécise un peu le contexte après le lynchage abjecte de ces derniers jours.
Un élément est oublié: la jeune malgache avait été prévenu en chambre d'appel de l'interdiction d'avoir un drapeau. On peut discuter longtemps de l’opportunité d'une loi, Catherine était là pour la faire appliquer et c'est ce qu'elle a fait, bravo!
Pendant ce temps, personne ne parle des arrhes de la délégation malgaches que le Coji attend depuis 1 an...ni des retards dans les transmission de listes qui ont plombé l'organisation jusqu’au dernier jour. c'est sur, ça, on ne le trouve pas sur youtube!
Bruno, Posté
D'accord avec le protocole., mais une telle agressivité de la part des organisateurs doit être sanctionné. La violence n'a rien à faire dans le sport. Elle devrait au minimum présenter ses excuses au peuple malgache.
D'accord avec #JenesuispasPaol, Posté
#JenesuispasPaoli a raison, si cette dame a tout fait pour les Jeux des îles qu'ont fait tous les autres ? et oui #JenesuispasPaoli a toujours raison IL N'Y AUCUNE SURPRISE POUR QUE CE SOIT AUSSI MAL ORGANISE
#JenesuispasPaoli, Posté
Qu'elle fasse ses excuse car ce n'est pas une seule personne qu'elle a froissé mais une île toute entière. Même s'il y a eu des consigne (que madame Paoli n'a pas communiqué à l'avance aux athlète, et bien oui elle était au courant et fallait le dire plut tôt)
JE REPETE, MEME S'IL Y A EU DES CONSIGNE IL YA AUSSI DES MANIERES POUR APPLIQUER LES CONSIGNES. A LIRE CET ARTICLE ON DIRAIT QU'ELLE EST LA SEULE A S'OCCUPER DE L'ORGANISATION DE CES JEUX DES ILES. IL N'Y AUCUNE SURPRISE POUR QUE CE SOIT AUSSI MAL ORGANISE
Jao , Posté
Désolé mais son comportement emporté devant les caméras me rappelle trop la condescendance que des milliers d'africains subissent avec les anciens colons. Vous ne pouvez pas comprendre tant qu'un de vos proches ou vous même ne l'avez subi. Elle est trop....pour mesurer cela elle même ? Ce que j'ai lu est du blabla théorique mais à ce jeux là désolé mais le compte n'y est pas encore... Réessayez.!
Kalamavo, Posté
Si c'est vraiment une grande dame, si elle estime ne pas être responsable de son geste, elle devrait pouvoir s'excuser très facilement... Et non se porter en victime maintenant.
Comme elle parle malgache elle doit savoir ce que veut dire "ny heloka hibaboana mody ho rariny" 😉
Elle est née à Madagascar elle doit comprendre très facilement la requête de ces gens issus du pays qui l'a vue naître. Des gens qui ne sont pas nature belliqueuse ni vindicative.
Toto, Posté
Non mais ça va pas la tête les gars ? C'est quoi cette lettre larmoyante et baveuse de bons sentiments ? Vous avez pensé à ce qu'a ressenti la jeune Malgache à qui une femme qui pourrait être sa grand mère a arraché le drapeau, vous avez pensé à ce qu'on ressenti les Malgaches présents dans la tribune et qui ont vu leur drapeau être banni du podium ? Surtout que quelques minutes plus tard, les trois Mahorais - et c'est normal - vainqueurs du javelot ont brandi le drapeau français sur le podium. je ne connais pas cette dame, je n'ai rien contre elle, elle est sans doute très dévouée, mais elle a commis une énorme bourde. Il suffit juste de le reconnaître
Mia, Posté
Oh, pas étonnant! Elle passe pour la victime maintenant! Comme d'habitude. pffff
C'est des jeux des îles qu'on fait? où des jeux sans nations??? Pourquoi ne pas changer le nom des jeux pendant que vous y êtes!?
Bien sûr, pour faire l'ordre, elle devait arracher le drapeau à une "malgache" car elle n'oserait pas le faire à un "pas-malgache"!?
Elle est peut-être bénévole, investie, tout ce que vous voulez comme qualités ... mais la politesse, ça s'applique à tout le monde ... d'autant plus qu'il s'agit d'un drapeau national (eh oui très important et sacré pour nous!!!) et non d'un t-shirt ...
Merci pour l'image que vous avez donnée chère Madame. Vous avez offensé beaucoup de personnes; mais si vous essayez de comprendre et de vous excuser sincèrement plutôt que de passer pour la victime, nous pouvons comprendre aussi...

ALEXANDRA, Posté
Justement si elle est native de la grande ile.....elle devrait savoir ce que représentait le drapeau !!! Aucune excuse...on a vu une furie...pas un beau geste ....avec un incident diplomatique.....elle n'a aucune compétence.....et ce n'est pas du bénévolat....quant au statut de Mayotte, il fallait réactualiser la Charte .....des incompétents à ces jeux et mauvaise image de marque...lamentable
Titi, Posté
Et quand il s agit de la reunion et de mayotte sa passe comme une lettre a la poste de s afficher avec les drapeaux. Ce que nous reproche nos voisins c est la différence de traitement entre nos sportifs français et les autres nations. Sa c bien dommage. Dans 4 ans il ne faudra pas eêtre surpris (si jeux il y a) de se faire traité de la même façon chez eux.