Tribune libre de Jean-Alain Cadet, conseiller régional :

Le Front national ne passera pas, j'appelle à voter Macron


Publié / Actualisé
Le score du Front national au Tampon et à La Réunion doit interpeller, il ne s'agit pas de porter un jugement envers les électeurs qui ont exprimé un ras-le- bol, mais ce sont les politiques les principaux responsables du résultat du 21 avril 2017.
Le score du Front national au Tampon et à La Réunion doit interpeller, il ne s'agit pas de porter un jugement envers les électeurs qui ont exprimé un ras-le- bol, mais ce sont les politiques les principaux responsables du résultat du 21 avril 2017.

Les chiffres du chômage, du mal-logement, de l’illettrisme, de la vie chère dans notre île n’ont pas suffisamment été pris en compte. Les petites entreprises sont à l’agonie, le système éducatif, censé favoriser l’insertion des jeunes sur le marché de l’emploi est en panne.

Les politiciens de tous bords nommés "barons locaux", "ténors", "leaders" sont ceux qui disposent toujours des moyens financiers et des moyens de communication pour continuer à faire avaler les couleuvres au peuple qui, au final continuera à voter pour eux en échange d’une promesse d’emplois ou de logement. Cette manière de faire de la politique par des promesses est la plus avilissante des méthodes, car elle crée un lien de dominants à dominés.

Ce 23 avril 2017 est un cri d’alarme assourdissant avec un vote extrême-gauche et extrême-droite, c’est pour dire STOP à ces pratiques douteuses. Que reste-t- il aux électeurs pour encore croire en la politique ? Peu.

Une grande partie des Français se réfugie vers quelqu’un qui avance maquillée (Marine Le Pen) et qui édulcore son discours pour séduire les plus naïfs, mais les solutions proposées du rejet de l’autre et de la xénophobie, de repli sur soi et de l’aventure isolationniste de la France ne sont en aucune manière des solutions. Le risque de dérive du Front national est trop important pour laisser notre pays à ces gens.

Monsieur Macron doit pratiquer une politique saine et sans mensonges. Si un enfant ne travaille pas à l’école et tombe dans la délinquance, il a très peu de chances de trouver un emploi et risque de ne pas s’en sortir, si nous continuions à polluer notre terre, nous allons la détruire et nous détruire, si nous consommons des produits venant d’ailleurs, nous contribuons à appauvrir notre pays et à créer du chômage. Vous devez corriger cela !

Si nous laissons nos enfants être envahis par des programmes télévisuels ahurissants, si nous les laissons dans la jungle d’internet, sans un contrôle absolu, alors ne soyons pas étonnés de la dérive d’une partie de la jeunesse. Ce sont les parents qui sont responsables de l’éducation de leurs enfants et l’école est responsable du savoir. Il faut rétablir les hiérarchies des responsabilités.

La recherche frénétique de l’argent quel que soit le niveau de vie qu’occupent la plupart d’entre nous, est faite pour nous rendre très dépendants des biens matériels. Nous donnons à nos enfants ces mêmes travers d’adoration de l’argent. La société devient une arène de compétition permanente pour rechercher coûte que coûte des biens matériels, par des achats impulsifs et souvent inutiles (nouveau GSM, voiture luxueuse, mobilier dernier cris, électroménager, ordinateur, etc…)

Ce monde-là n’est pas celui de nos ancêtres, il ne peut plus être le nôtre, il ne doit plus être le nôtre. Nous devons véhiculer les valeurs de sagesse, de tolérance, nous devons protéger notre île, protéger nos ainés, protéger nos enfants. C’est une société tolérante et bienveillante que nous devons promouvoir et non relayer les messages de haine du Front national. L’éducation, l’écologie, le travail, la tolérance, la justice sont les piliers sur lesquels nous devons relancer notre société.

Dimanche prochain, j’appelle les électeurs à faire barrage au Front national en votant pour Emmanuel Macron. Mais j’interpelle aussi les Réunionnais pour les législatives, ne croyez plus ceux qui vont ont mené en bateau, désignez des député(e)s qui vont vraiment défendre l’intérêt de la nation et vos intérêts avec transparence et honnêteté. Il faut renouveler le personnel politique avec des personnes qui défendent vraiment la population. Il n’y a que la population qui peut créer les conditions pour une nouvelle voie.

Jean Alain Cadet, Conseiller régional.

   

3 Commentaire(s)

Son of David, Posté
Jean Alain président !
Safe, Posté
On vas réécrire l'histoire avec Le Pen,.
KUNTA KINTé, Posté
La peur vous anime Jean Alain Cadet, Conseiller régional .
Les électeurs sont en droit de faire leur choix le 7 Mai , inutile de jouer avec la peur .

Macron n'a pas encore gagné
Le Pen n'a pas encore perdu