Courrier des lecteurs de Didier Bomba Mir :

Que pouvons nous faire par notre vote à part de la résistance ?


Publié / Actualisé
Que pouvons nous faire par notre vote, que ce soit à La Réunion ou en métropole à part de la résistance ?
Que pouvons nous faire par notre vote, que ce soit à La Réunion ou en métropole à part de la résistance ?

Nous rendons nous bien compte que l'on nous a fait élire un président en nous faisant voter contre son adversaire politique qui lui aussi nous a été en quelque sorte imposé ? Ils ont éclaté la gauche, en présentant un candidat qui a été renié après les primaires par ses proches, voire pire en regardant le comportement de personnes comme M.Valls qui ont détruit ce qu'il restait du PS, des gens qui n'ont même pas d'honneur (les jeunes diraient qui n'ont même pas de face !) et qui n'arrivent pas à se faire intégrer chez leurs pseudos nouveaux amis !

Même notre ancien président, élu je vous le rappelle sous la bannière PS, s'est déshonoré : 1 en ne se représentant même pas2 en déclarant à La Courneuve, "notre ennemi c'est la finance", en la laissant nous gouverner (on le voit aujourd'hui) sous l'égide du même gourou M. Attali, et bien sûr en ne respectant aucune des mesures de son programme.

Et encore une fois aujourd'hui en se ralliant sans aucune vergogne à M.Macron, soutenant ainsi un membre de son ancien gouvernement, qui a aussi été son conseiller, puis son ministre de l'économie, qui a entre autre vendu un des fleurons de l'industrie française qui s'appelle Alsthom, qui a cédé SFR à M.Drahi citoyen Suisse et dont le siège de ses sociétés est au Luxembourg, qui se permet de licencier près de 150 personnes à La Réunion, non pas parce que SFR ne fait pas de bénéfices mais simplement parce que la main d’œuvre étant moins chère à Maurice a délocalisé les services par téléphone sur l'île sœur ce qui permet au représentant de M.Macron dans la 2ème circonscription (M.Randrianirivelo) de dire quand on lui pose la question qu'il faut réduire les charges des entreprises, comme il est dit dans leur programme, pour faire revenir ces emplois délocalisés.

Ma question est : avons nous envie de nous mettre au niveau de ces états dans lesquels il n'y a pas de smic, de sécurité sociale ou de chômage ? Avons nous vraiment envie d'un nivellement par le bas alors que nous pratiquons un pseudo nivellement par le haut en Europe ? Ou bien encore voulons nous nous mettre au niveau de Maurice en termes de salaires afin que les grosses sociétés (aussi comme les banques qui ont déjà fait cette délocalisation du télé travail ou du travail à Maurice) puissent continuer à engranger des bénéfices et que le travail soit de moins en moins bien rémunéré ?

Pourquoi ai-je dit pseudo nivellement par le haut en Europe c'est parce que l'on a voulu faire entrer les pays comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal, la Pologne etc... à condition qu'ils élèvent leur niveau de vie dans la même mesure que les autres pays de l'Union, c'est pourquoi ils ont bénéficié d'aides et maintenant c'est le tour des pays de l'est, à qui la France en tant que pays contributeur (faut-il le rappeler ? Nous contribuons à hauteur de 23 Md et il nous en est rétrocédé 14 Md avec le drapeau européen en effigie pour bien imprimer les cerveaux de nos concitoyens qui croiront ainsi que l'Europe fait beaucoup de bonnes choses pour nous alors que ce sont nous même les contribuables français qui finançons les grands travaux comme la NRL ou la route des tamarins par exemple, l'agriculture avec pas loin de 9 Md, sans compter les autres accords signés en dehors de l'UE, qui sont au nombre de 6480 à peu près) et puis qu'est-ce que l'on voit Whirpool délocalise en Pologne? La Pologne qui, comme je vais le rappeler, dans les années 2000, a chagé sa flotte d'avions de guerre et qui avec l'argent de l'Europe a acheté des F16 américains ! Mais pour qui nous prennent-ils ? Pendant combien de temps encore allons nous accepter d'être pris pour des imbéciles?       

Comment ont-ils éclaté la droite, depuis longtemps avec le front national instrumenté par M.Mitterrand, donc depuis 1983, pour voir finalement cette candidate se saborder pour laisser la place à M.Macron ? On nous rabâche que ce même M.Macron est un président légitime et qu'il a eu un beau score (66,1%) alors que cela ne représente en réalité que 44% des voix exprimées sans compter les quelques magouilles pratiquées sur les chiffres, et si l'on compare à l'élection présidentielle de 2002 alors là on se rend bien compte de la supercherie 83% pour M.Chirac et 17% pour M. Le Pen !!!! Il semblerait quand même qu'une frange assez importante de la population se soit rendue compte de cette supercherie puis-qu’aujourd’hui beaucoup se sont abstenus et beaucoup on voté blanc d'où ce résultat plutôt mitigé.

D'autres bien sûr auront voté pour faire barrage mais que vont-ils faire maintenant valider, comme on le leur demande l'élection de ce président fantoche car nous n'avons rien à envier d'une élection dans une république bananière ou dans un état totalitaire. Quand on voit que ce Monsieur a bénéficié de quelques 1700 articles de journaux et 75 unes, sans parler des interventions télévisées il n'y a aucune raison de s'étonner aujourd'hui qu'une partie des électeurs soit à moitié hypnotisée et se soit laissée berner. Sans compter les interventions de cette éminence grise, qu'est M.Attali, qui se permet d'annoncer le vainqueur de cette élection et même le vainqueur de la prochaine qui serait une femme !!!! Comment ne pas se rendre compte que nous sommes manipulés? Maintenant au delà du clivage droite gauche quelle sont les questions essentielles que les français doivent se poser dans les enjeux politiques à venir?

L'écolo économie, la canne à sucre, Nicolas Hulot et les conflits d'intérêts Bouygues-médias, 47 Md de CICE entrés directement dans les poches des grands patrons ? La paix, la politique internationale indépendante, qui sont les larbins des Américains à travers l'OTAN, la Libye, la Syrie l'émigration massive etc.. La prospérité, l'éducation et la santé feront partie d'un prochain courrier.

DBM

   

1 Commentaire(s)

Jose, Posté
Bravo Monsieur, très bien résumé, nous sommes dedans, et on nous l'a mis bien profond, l'Europe lors du référendum on avait dit NON, eh bien pareil, on s'est fait mettre.

La finance dirige le Monde, nous ne sommes que des pions, et bientôt plus affamés que le plus pauvres des Etats de l'oignon Européenne.