Tribune libre de Ary Yee Chong Tchi Kan :

La crise budgétaire de la Région va s'aggraver


Publié / Actualisé
Nous sommes entrés dans une crise majeure aux conséquences sociales incalculables pour les plus faibles. L'urgence pour la Région, qui a la compétence en matière de coordination économique, est d'évaluer l'ensemble de la situation au regard de la crise budgétaire dont elle est seule responsable.
Nous sommes entrés dans une crise majeure aux conséquences sociales incalculables pour les plus faibles. L'urgence pour la Région, qui a la compétence en matière de coordination économique, est d'évaluer l'ensemble de la situation au regard de la crise budgétaire dont elle est seule responsable.

Le coronavirus a provoqué un ralentissement de l'économie mondiale et un désordre social. Les pays nouvellement touchés bénéficient maintenant de l'expérience chinoise. En Chine, on ferme les hôpitaux d'urgence, l'économie repart et le président XI a lancé un plan additionnel en faveur des pauvres. Par contre, le monde croule sous un stock de pétrole qui ne se vend pas ; le prix du brut est en baisse. Les pays producteurs se concertent pour réduire la production mondiale.  

Le 6 mars, la rencontre entre l'Arabie Saoudite et la Russie a échoué. Dans un passé récent, la Russie a assumé sa part de solidarité mais les Américains et leurs alliés en ont profité pour l'affaiblir. En ce moment, les actifs pétroliers s'écroulent. Le 9 mars, ce sont les places boursières asiatiques qui dévissent. Les pays dont l'économie repose sur la rente pétrolière sont paniqués.
A La Réunion, nos collectivités dont les recettes reposent essentiellement sur la taxation des produits pétroliers et l'octroi de mer sont très mal préparées à affronter la conjugaison des crises.

Déjà, le 31 janvier 2020, le Conseil Régional a voté un budget d'austérité sévère et brutal de 248 millions de moins par rapport aux années précédentes. Ces coupes sombres lui ont évité pour l'instant une mise sous tutelle de l'administration régionale. Mais il n'y a aucune étude d'impact visant à compenser les secteurs touchés. Il n'y a aucun calendrier pour le recouvrement de recettes nouvelles.

Dans 8 mois, les Orientations Budgétaires pour 2021 feront apparaître que le trou ne sera pas comblé. La Région a consommé toutes ses réserves. L'argent a été gaspillé dans des dépenses de fonctionnement qui dépassent maintenant les investissements qui se trouvent ainsi au niveau de 2009. Cette année-là, ce même budget d'investissement représentait 64% de l'ensemble.

Il y a dix ans, le prix du pétrole tournait autour de 100 dollars le baril. Cette fois on s'achemine vers 20 dollars. Pas besoin de faire science-po pour constater la catastrophe. Sur quels montant de recette attendue les municipalités nouvellement élues vont-elles voter leur budget primitif ? La conjugaison de la crise mondiale et de la crise budgétaire de la Région se ressentira gravement au cours du 2e trimestre.

Ary Yee Chong Tchi Kan

   

1 Commentaire(s)

SOWETO, Posté
C'est un peu de votre faute d'avoir demander aux réunionnais de voter pour cette incompétent qui a mis dans le rouge la commune du Tampon, incapable de mener un projet à son terme comme la NRL , dilapidateur de fonds publics, mauvais gestionnaire notoire. Tout cela vous le savez mais vous avez demandé de voter pour lui contre Madame BELLO.