Tribune libre de la SNALC au recteur :

"Protéger les personnels de l'Education nationale et les communautés scolaires"


Publié / Actualisé
Monsieur le Recteur, avec l'annonce de cas de coronavirus autochtones, le SNALC Réunion tient à rappeler que la lutte contre la propagation du virus est notre priorité. De ce fait, nous vous demandons de prendre des mesures afin de protéger efficacement les personnels de l'Éducation Nationale et les communautés scolaires. (Photo d'illustration salle de classe à La Possession rb/www.ipreunion.com)
Monsieur le Recteur, avec l'annonce de cas de coronavirus autochtones, le SNALC Réunion tient à rappeler que la lutte contre la propagation du virus est notre priorité. De ce fait, nous vous demandons de prendre des mesures afin de protéger efficacement les personnels de l'Éducation Nationale et les communautés scolaires. (Photo d'illustration salle de classe à La Possession rb/www.ipreunion.com)

Après avoir pris en considération nos alertes au sujet de la continuité pédagogique, le SNALC Réunion vous exhorte à appeler les personnels à rester chez eux. Cette recommandation sanitaire essentielle n'est pas respectée puisque les directeurs d école sont convoqués lundi pour la rentrée. Il s agit là d un risque évident de contamination et va à l'encontre du confinement, si important pour enrayer l'évolution de l épidémie.

Nous vous rappelons que le principe du volontariat a été retenu. Mais sans moyens de protections( masques et gel hydroalcoolique) à disposition, le volontariat ne peut se faire. Alors désigner des non volontaires serait aussi une mise en danger de ces personnels. Si les injonctions du Ministre n’étaient pas respectées, nous vous alertons que ce danger poussera nos collègues à demander le droit de retrait légalement.

Le SNALC Réunion  ne comprend pas l'envoi par certaines directions d un contrat à remplir sur le travail à distance par les enseignants. Cette pratique est inacceptable et montre le peu de confiance des hiérarchies intermédiaires envers ses personnels. Il est à rappeler que nous assurons déjà nos missions par l'utilisation de pronote (cahier de texte et travail à faire). Une pression anxiogène sur les professeurs ne les aidera pas dans la dure tâche qui sera la leur.
Le SNALC Réunion informe les collègues mis sous pression qu'il ne faut pas signer ce contrat.

Le Bureau Académique de la SNALC

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !