Tribune libre de Jean Hugues Ratenon :

Le gouvernement n'est pas à la hauteur de la crise sanitaire


Publié / Actualisé
Face à la pénurie de moyen pour protéger la population et l'économie du pays, les autorités locales, en dehors de durcir chaque jour un peu plus le confinement, quelles actions, quelles réponses concrètes apportent elles aux uns et aux autres ? Mis à part des conférences sur conférences pour tenter de rassurer la population, rien n'est fait pour stopper l'hémorragie de la perte de confiance de la population. (photo AFP)
Face à la pénurie de moyen pour protéger la population et l'économie du pays, les autorités locales, en dehors de durcir chaque jour un peu plus le confinement, quelles actions, quelles réponses concrètes apportent elles aux uns et aux autres ? Mis à part des conférences sur conférences pour tenter de rassurer la population, rien n'est fait pour stopper l'hémorragie de la perte de confiance de la population. (photo AFP)

Je ne vais pas revenir sur tous les couacs de cette gestion mais je m’attarderai sur le dernier discours de ce vendredi 10 avril de Madame Annick Girardin, Ministre des Outre Mer. A l’écouter tout va très bien. La crise sanitaire est sous contrôle et très bien gérée sur l’ensemble des territoires d’Outre-Mer, sous couvert du conseil scientifique.

Mais pour moi,  la situation semble être bien différente de ce qu’on essaie de nous faire croire. Elle oublie les milliers d’entreprises en difficultés, les familles en difficultés pour se nourrir, les chômages partiels, les pertes de revenus, l’incertitude de l’avenir, les décès et les centaines de contaminés en Outre-Mer, l’anxiété des familles, la dégradation du moral des gens du fait de l’enfermement etc….

Rappelons que dès le début de cette crise sanitaire, avant même que les premiers cas de COVID-19 arrivent sur notre territoire, la population demandait la fermeture des frontières et la mise en quarantaine systématique des nouveaux arrivants ; mais malheureusement, ces mesures sont arrivées après que la situation se soit dégradée.Puis arrive l’opération résilience du Président Macron, avec son porte-hélicoptère Amphibie Mistral missionné dans la zone Océan Indien pour lutter contre le coronavirus.

Les réunionnais espéraient alors, à juste titre, que ce bâtiment soit un véritable renfort en matière médicale en complément de l’existant en cas de grave crise sanitaire. Autrement dit, nous pensions que ce porte hélicoptère, de part ses capacités, soit utilisé comme un véritable bateau hôpital. Il n’en est rien, que de la poudre aux yeux. Car  ce n’est qu’un simple " soutien logistique " assurant un pont maritime entre la Réunion et Mayotte !!!! Voilà sa principale mission : transporter des marchandises de La Réunion vers Mayotte.

J’espère que ces matériels ne sont pas prélevés sur les faibles stocks de la Réunion !

Monsieur le Préfet, j’ai le sentiment qu’on est en train de tromper les français de l’Océan Indien et qu’on est en train d’aggraver encore plus la situation.

En effet, beaucoup d’informations me parviennent disant que la priorité est donnée aux transports de marchandises en partance de Paris vers La Réunion, pour pouvoir être ensuite réembarquer sur le Mistral en direction de Mayotte ; Tandis que, nombreuses sont les entreprises réunionnaises qui attendent que soient transportées leurs commandes, mais qui sont actuellement toujours bloqués à Paris.

Alors que les entreprises réunionnaises peinent à voir leurs commandes livrées, pourquoi prioriser les livraisons sur Mayotte? Pourquoi sacrifier les entreprises et la population de la Réunion ?

Cette situation risque d’être explosive et accroitre les injustices dans la gestion de cette crise sanitaire avec en filigrane une crise sociale et une division des peuples.N’est-ce pas la réduction du nombre de vol de Paris vers la Réunion, donc la diminution de la capacité de fret, qui vous pousse à prioriser Mayotte au détriment de la Réunion ?

Monsieur le Préfet, afin de ne pas pénaliser les entreprises de la Réunion et la population qui risque de payer cher cette stratégie d’économie financière, ce qui est contraire aux propos d’Emmanuel Macron qui disait que peu importe le coût : pourriez vous augmenter pour la Réunion la capacité de fret afin d’assurer le ravitaillement de la Réunion et sauver nos entreprises. Augmenter la capacité de fret, c’est éviter aussi toute pénurie de produits, et de diminuer les effets d’une crise sociale dans la crise sanitaire.

Jusqu’à présent, la Réunion échappe au pire sur le plan sanitaire. Ce, grâce aux personnels soignants et à la discipline des Réunionnais qui dans leur grande majorité respecte le confinement et les gestes barrières. Mais attention, tous ces efforts, ces sacrifices, peuvent être réduits à néant à vouloir priver notre territoire de ces tous ces besoins. Ma demande est d’autant plus justifiée que le Président de la République a annoncé ce lundi 13 avril que le confinement va durer jusqu’au 11 mai. Il nous faut par conséquent nous organiser pour éviter un effondrement économique.

Dire tout cela ce n’est nullement remettre en cause la solidarité, l’unité qui doit prévaloir dans ces temps sombres. Mais si la stratégie n’est pas la bonne, c’est mon devoir d’élu et de représentant du Peuple de lancer des alertes.

Jean-Hugues Ratenon, député de La Réunion

   

5 Commentaire(s)

Jhg, Posté
M Ratenon
La prochaine fois ne signez pas de votre titre de député de la République
Que le citoyen Ratenon arbore Mayotte et son peuple : passons
Mais qu'un député de la République l'écrive et le signe c'est à désespérer de son niveau intellectuel
Avec une debroussailleuse on ne gouverne pas la France
m
Volcan974, Posté
Je ne suis pas un fervent supporter du député RATENON, mais il a entièrement raison, ce gouvernement navigue à vue depuis le début de l'épidémie maintenant pandémie, et bricole quotidiennement, il n a pas crée le virus mais est responsable de sa propagation, car il n 'a pas mis les moyens pour cette lutte, bien sur c'est sa faute, la petite grippe qui est devenu aussi grosse qu'un bÅ"uf, depuis janvier 2020, les déclarations à la petite semaine des ministres de la santé, je ne m'étalerai pas sur leur propos, la critique est si facile mais enrichissante, à la Réunion, le Préfet et l'ARS ont elle écouté Mme BAREIGTS demandant la mise en quarantaine des voyageurs ? Non, 75% des cas importés environ moins de 300. Donc elle avait raison.Mais il y a environ 15000 morts sans compter les 5000 supplementaires de mars 2020 par rapport à mars 2019, je ne l'invente pas c'est l'INSEE qui le dit, si on ne prend que la moitié on approche des 18000 morts, des solutions ont été apportées, mais ces proches des disparus qui viendra les consoler, un mari, l'épouse, belle fille ami ou amie?...Le président a parlé pour ne rien dire, masque obligatoire dans les transports en commun pas dans les centres commerciaux, qui va payer ces masques, cest bibi...
La vérité si je mens !, Posté
Jean Hugues Ratenon cesse de perdre ton temps avec jacques billant , l'exécutant parfait de ce gouvernement . Pour le reste tu n'as pas tort c'est direct .
Où sont les autres parlementaires ?
Muriel, Posté
Et pendant ce temps la, ceux qui ne sont pas au pouvoir essaient de s'occuper comme ils peuvent... pourquoi ne pas plutot proposer des solutions concretes a ceux qui en ont besoin?
Critiquer c'est surement plus constructif pour la carriere politique!
Sapoties, Posté
Savez-vous M. RATENON que notre Président n'est en rien responsable de l'apparition du Covid-19 ? Est-ce vraiment votre rôle que de faire paniquer la population réunionnaise et de les opposer à la population mahoraise. Ils sont plus démunis que nous, alors un peu d'entre-aide et de solidarité dans ces temps difficiles seraient plus humains, non?