Tribune libre de Jean Michel Moutama :

Les attentes de la CGPER de la visite du ministre des Outre-mer


Publié / Actualisé
Dans une tribune libre publiée ce lundi 17 août, Jean Michel Moutama, président de la CGPER, détaille les attentes de la confédération vis-à-vis du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. Nous publions cette dernière ci-dessous.
Dans une tribune libre publiée ce lundi 17 août, Jean Michel Moutama, président de la CGPER, détaille les attentes de la confédération vis-à-vis du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. Nous publions cette dernière ci-dessous.

Bonjour, les attentes de la CGPER de la visite du Ministre des DOM :

- le ministre  doit écouter et entendre nos propositions face aux changements structurels que notre agriculture à besoin

- les décisions ne doivent pas venir de Paris, on est capable de nous prendre en mains

- le développement d'un nouveau modèle agricole est necéssaire , la crise sanitaire et économique récente et non encore achevée l'a encore démontré

- la situation des agriculteurs réunionnais s'est sérieusement dégradée , au risque de mettre  en trés fortes difficultés les petits et moyens agriculteurs et bon nombre de filières agricoles.

 Repenser notre agriculture en fonction de trois principes de base:

- un modèle économique pérenne de l'exploitation agricole Réunionnaise qui fait vivre en premier lieu l'agriculteur et sa famille

- une agriculture diversifiée ayant pour but d'atteindre l'autosuffisance alimentaire ( permettant d'offrir une vraie alternatiive à l'importation de certains produits agricoles)

- une agriculture traditionnelle respectueuse de son environnement et cetainement moins intensive ( une agriculture de proximité qui s'engage résolument dans un principe de circuit court)"

Ces réflexions et ses actions étant d'autant plus nécessaires dans le contexte de  crise sanitaire que vivons aujourdh'ui, et qui a montré la fragilité du modèle de distribution hyper concentré: entre la fermeture des frontières et la fermeture des marchés, l'épidémie du coronavirus a bouleversé notre modèle agricole dans ses certitudes.

Cete crise sanitare est ce grain de sable que beaucoup redoutaient,et qui vient bloquer les engrenages d'une économie agricole fortement dépendante des marchés internationaux, pour son appovisionnement comme sa commercialisation.

Jean-Miche Moutama, président de la CGPER

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !