Tribune libre d'Eric Fruteau :

Solidarité ou complaisance... Et si on parlait de l'essentiel ?


Publié / Actualisé
Saint-André en exemple : plus de 30% de chômage lié à un taux de pauvreté important. Le chiffre explose chez les jeunes (la microrégion Est, territoire le plus pauvre chez les jeunes de moins de 30 ans). Les gens n'en peuvent plus ! (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Saint-André en exemple : plus de 30% de chômage lié à un taux de pauvreté important. Le chiffre explose chez les jeunes (la microrégion Est, territoire le plus pauvre chez les jeunes de moins de 30 ans). Les gens n'en peuvent plus ! (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Il y a de toute évidence un creusement des inégalités (entre les individus et entre les territoires) et parallèlement un enrichissement des très riches.

En pleine crise de Covid-19, 1 millions de pauvres supplémentaires en France. C'est indécent et anormal. La suppression de l'ISF a été une injure faite aux familles qui souffrent et la Covid-19 a accentué les écarts. Il est clair que le modèle est secoué. La réforme de l'ISF a été un cadeau pour les plus forts. Il faut corriger.

Quelle solution ?... La taxation des très hauts revenus peut être une solution pour créer des emplois durables et permettre la mise en place d'un revenu universel. Financer les plans de relance et d'investissement avec les collectivités. En même temps redynamiser les missions des services publics… Après tout, le peuple ne demande qu'à vivre dignement.
 
Et c'est là que je dis, que les querelles intestines n'ont plus leur place. Il faut rassembler les Réunionnais autour d'une perspective durable. C'est l'appel que je lance aux futures têtes de listes aux régionales notamment à celles de la gauche réunionnaise. La situation est grave.

Par solidarité il doit y avoir une convergence vers l’essentiel. Sinon cela pourrait être interprété comme de la complaisance avec ce système inégalitaire qui n’a que trop duré !

Eric Fruteau (Demain La Réunion)

   

3 Commentaire(s)

Jean Philippe Desby (NSR), Posté
Monsieur Fruteau, lorsqu'une majorité d'électeurs de Saint-André avait voté massivement pour la liste que vous conduisiez en mars 2008, dès le 1er tour (il ne manquait grand chose par bureau de vote pour être en position d'éviter un second tour! c'était déjà beaucoup...): le conseil municipal vous a désigné maire lors de sa première réunion, c'était il y a déjà 12 ans!Cela aura été plus qu'un coup de tonnerre dans le paysage politique de l'île... Mais, en vérité, ce combat, cette lutte avait démarré par nos pères : Karlo, Raymond Desby, Adrien Larivière (le propre cousin de mon défunt papa), mes oncles (Virapin François, Renaud, etc.), Adrien Minienpoullé, la famille Poïny-Toplan, Serge Sinimalé (j'ai très bien connu ses parents, notamment le fontainier-cantonier Malet...de la ville!), Jean-Paul Ciret, Claude Hoarau, mars 1992 il avait battu le parrain et frère du maire : le sénateur Louis, puis remporté la députation sur cette 5ème circonscription, grâce notamment au jeu de certains maires y/c entre Ravine des Chèvres & la Rivière des pluies, tant d'autres : la liste est longue! En mars 1983, Laurent est venu faire un meeting au 8 lotissement Técher...à quelques mètres à vol d'oiseau de la maison du maire. Il y avait aussi des femmes, des mamans, des mères de familles engagées dans cette confrontation violente à l'époque !En mars 1983, Laurent avait remporté cette élection, on connaît tous ce qui s'est passé il y a maintenant 37 ans...(47 voix?), le Conseil d'État a d'ailleurs cassé celle-ci !Laurent n'avait pas eu le temps de signer sa carte de député de la Nation française en octobre 1988...Là où je veux en venir, c'est lorsque tu deviens maire : tu commets une grosse erreur : tu t'attribues personnellement cette victoire. C'est la raison pour laquelle lorsque tu seras inéligible en avril 2013, tu ne penses pas à ta majorité : tu choisis ton nom à travers ton épouse...On sait où cela nous a conduit. Aujourd'hui, tu voudrais revenir dans le paysage politique local : cela n'est plus possible, selon moi, tu as beaucoup trahi ton propre électorat et même tes propres anciens adjoints : personne n'aura été jugé apte à défendre ton bilan de mandature sortante en mars 2014.D'ailleurs, personne n'allait plus rendre visite à l'ancien maire (JPV), son portail restait 24/24 ouvert !C'est quand tu as commencé à avoir la grosse tête que un à un les gens sont repartis voir "le maire"...monsieur le maire, ils l'appelaient ainsi en 2012...2013.Ton travail de maire était mieux que celui de l'équipe de JPV, entre 2008 et 2014, mais c'est ton comportement qui a repoussé les administrés (et donc électeurs de cette commune importante dans l'échiquier politique local...).Tu étais devenu comme les autres : gourmands de pouvoir... Ainsi, tu n'avais pas achevé ta première mandature que tu voulais atterrir dans l'Assemblée nationale (et donc tu voulais prendre la place de Jean-Claude Fruteau, le député PS => il avait un carnet d'adresses largement supérieur au tien, saches-le...[...].Actuellement, il y a beaucoup de maires qui ont le syndrome de Michel Tamaya: exactement comme l'ont eu Bertho Audifax, comme toi!Vous vous rendez pas compte que c'est une trahison en voulant occuper autant de mandats et fonctions...D'ailleurs, notre pays, La France est en grave crise permanente depuis octobre/novembre 2017!À l'occasion des municipales, LREM a été complètement désavouée : exemple le ridicule score de tous ses candidats dans les 10 premières communes de France (P. Signal à Montpellier 6%), le chef de l'État, Emmanuel Macron, n'a jamais eu de légitimité pour conduire le destin de la Nation tout entière, il a juste réussi un holp-up sur la présidentielle en France en avril 2017, il s'est même payé la cerise du 3ème tour en juin 2017!La France va droit dans le mur...la Réunion va souffrir bientÃ't (économie va s'effondrer, les licenciements vont tomber à partir de mars 2021, et, tout n'est pas imputable au coronavirus chinois...), en mai 2018, aussi l'Allemagne que la France étaient déjà en quasi- récession économique...(la baisse des cours d'eau : fleuves navigables outre Rhin ! aura accentué la baisse de la croissance économique en Allemagne : le tout premier partenaire économique de la France...C'est quand tu veux on en reparle...tu sais où j'habite.
La vérité, Posté
Et vous mr fruteau qu avez vous fait qd vous etiez maire?si la population était satisfait vous serez toujour en place !!!!et contrat indéterminée ou la donne bande femme a juste après quelques mois de contrat !!alors arrête occupe cet bana i dit!!!balaye devant out porte
Bernard P, Posté
Quand monsieur virapoullé fils continue d'être dans la critique du mauvais perdant, Monsieur Fruteau propose : "les querelles intestines n'ont plus leur place". Passons des belles paroles aux actes. il y a urgence climatique et on ne doit pas avoir à choisir entre la fin du monde ou la fin du mois.